Vous êtes ici : Vaping Post » Avis e-liquides » E-liquide gourmand » E-liquide : le Caca, ça en est ou pas ?

E-liquide : le Caca, ça en est ou pas ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Nous en avions fait un article un tantinet ironique, mais les gars de Unicorn Vape ont de l’humour. Suite à mon article, ils m’ont en effet mis du caca dans ma boîte aux lettres. Entendez par là un flacon du liquide au nom controversé. Alors, il est comment ?

Notre article d’origine sur le Caca est à retrouver ici.

Le caca, c‘en est, c’en est pas ?

Le Caca avec une majuscule parce que c’est son nom, arrive dans une bouteille de 120 ml avec un faux col, puisque le liquide est boosté en arômes et destiné à recevoir de la base neutre en plus, nicotinée ou non selon vos besoins. La composition du liquide en elle-même est assez commune, 70 % de glycérine végétale et 30 % de propylène glycol, ce qui en fait un liquide qui peut être vapé dans un dripper ou dans un atomiseur performant. Ce qui inclut à peu près tous ceux disponible aujourd’hui.

Quand au goût, et bien, c’est du cacao. Pas véritablement de surprise de ce côté là, puisque le nom n’est finalement qu’un amusement assez enfantin sur l’aspect de la mousse au chocolat. On va largement y revenir, bien entendu.

Curieusement, l’emballage ne reflète pas ce côté un peu puéril. Au contraire, sobre et élégant, à l’image de l’ensemble de la gamme Factuel, il arbore cet aspect dépouillé qu’affecte le luxe. Plus cercle select que cour de récré, donc, mais après tout, pourquoi pas ? Il paraît que la scatophilie est une pratique courue dans certains clubs entre adultes consentants. Dès lors, pourquoi ne pas vapoter ce caca là dans votre donjon privé après que vos esclaves vous aient apporté le dernier numéro de Nécrophilie Hebdo ?

Si le distributeur privilégie sur sa boutique le gros matériel sub-ohm qui va bien et les liquides qui font des nuages, j’ai néanmoins pris le parti de prendre le contre-pied pour ne pas me faire enfumer. Dégustation donc du Caca en mode « saveur ». Et oui, si ça vous fait bizarre de lire cette phrase, songez à votre pauvre serviteur qui l’a écrite.

Le caca c’est du pipi en marron et en dur

C’est donc, et l’équipe de la licorne va tourner de l’œil à cette idée, avec un montage de 1 ohms à 16 watts dans un Skyline équipé du réducteur d’air le plus serré que j’ai trouvé, aussi serré que le budget d’un ménage après les dépenses de Noël, que j’ai testé la fiole. Un montage orienté ultra-saveur, donc.

Il y a des saveurs, comme ça, qui sont assez difficiles à réaliser en vapologie. Le chocolat en fait partie. Loupé, il donnera un résultat entre l’eau d’égout et le déversement illégale d’usine chimique. La plupart du temps, il produira une saveur de chocolat de supermarché délayé dans de l’eau.

Le Caca réussit à produire un goût non pas d’un chocolat réussi, mais de trois, si je compte bien. Le chocolat au lait, tout d’abord, se fera sentir à l’inspiration. A l’expiration, c’est un chocolat toujours lacté, mais plus liquoreux qui se révélera, façon truffe. En arrière-plan, discret mais présent, on sentira un chocolat noir, avec une pointe d’amertume.

C’est très bon. L’ensemble est équilibré et, mine de rien, réussir ainsi à recréer non pas un, mais trois chocolats différents, sans que l’un ne renvoie l’autre dans l’oubli, c’est le signe que le liquide a été très travaillé.

Il n’a pas le défaut trop répandu de forcer sur l’effet sucré (même si il n’y a pas de sucre dans les liquides). Tout au plus pourra-t-on lui reprocher un surdosage en arôme qui fait que, sur un atomiseur saveur, au bout de quelques minutes de vape intense, les papille saturent et on ne sent plus le goût.

Pas forcément un liquide all-day, donc, même si il est moins écœurant qu’on ne pourrait le craindre de prime abord. Mais vapé en buvant un café assez corsé, idéalement un Moka, Harrar ou Sidamo, il vous fournira quelques moments de très bonne vape.

Bref, au-delà du buzz suscité par son nom, le Caca est un excellent liquide, à vaper à certains moments de la journée. J’irai même jusqu’à dire que son équilibre, ses notes subtiles et le réalisme de son goût lui font rejoindre le club très sélect des liquides goût chocolat réussis. Il y est, définitivement, plus à sa place que dans les cercles scatophiles, et c’est tant mieux.

“Le Caca”, gamme Factuel, Disponible chez Unicorn Vape, 18.90 euros les 120 ml en 0 mg.

Retrouvez les avis sur la gamme Factuel et donnez le vôtre en cliquant sur ce lien.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.