Vous êtes ici : Vaping Post » Guides » Cigarette électronique en vacances : l’indispensable kit de secours

Cigarette électronique en vacances : l’indispensable kit de secours

    Annonce

C’est le grand moment : l’été arrive et, vous qui avez arrêté de fumer il y a quelques semaines ou quelques mois à peine, vous allez savourer ce grand moment : vos premières vacances de non fumeur – vapoteur. Mais avez-vous tout prévu ?

C’est un amour de vacances

Commençons par une petite mise en situation : vous êtes ancien fumeur, en pleine période de sevrage grâce à la vape, et vous partez en vacances. Jusqu’ici, rien d’extraordinaire, nous sommes d’accord.

Vous optez pour la montagne, décidez de gravir un sentier de randonnée pour admirer le paysage, vu de haut. Toujours rien d’extraordinaire, vous en conviendrez.

Alors que vous admirez le panorama, votre kit de vape tombe de la poche où vous l’aviez glissé et dévale une pente. Ou, alors que vous admirez le panorama, vous décidez de prendre une bouffée de vapeur, et vous vous rendez compte que votre kit de vape n’est plus dans votre poche, il est tombé quelque part. Ou bien… Les scénarios sont multiples et ne sont pas, eux non plus, extraordinaires.

D’autant que, dans le stress du moment, vous n’aurez pas forcément le temps ou l’envie de trouver la boutique de vape la plus proche de vous. Il sera plus facile de dénicher un tabac, et, quand vous reviendrez de vacances, tout sera à refaire.

Vous partez à la mer ? Grand bien vous fasse. Vous apprendrez donc peut-être à vos dépens que les kits de vape n’aiment pas les chutes entre les galets, le sable, l’eau de mer…

Et, où que vous soyez, ne laissez jamais, au grand jamais, une batterie en plein soleil, surtout pour un long moment. Et si vous oubliez, surtout, ne vous en servez sous aucun prétexte avant de l’avoir montrée à un professionnel.

Vous avez acheté un mod aux normes « incassables » ? C’est bien. Mais votre atomiseur, lui, ne l’est pas. Et puis, si votre cigarette électronique est antichoc, anti-humidité et anti-poussière, vous apprendre un jour qu’elle n’est parfois pas anti-panne.

Deux kits sinon rien

C’est une constante dans les boutiques de vape : ceux que l’on appelle les primo vapoteurs achètent un kit, et un seul. Ce qui est parfaitement normal : à quoi bon acquérir deux kits complets de vape (par kit, entendez une batterie et un atomiseur) alors que l’on n’est pas certain que cela va fonctionner sur soi ? Cela a un coût.

Mais l’objection est aussi soulevée plus tard : « à quoi bon avoir un deuxième kit alors que celui que j’ai fonctionne parfaitement, surtout que je vape toujours la même chose, contrairement à ceux qui ont deux goûts différents dans deux atomiseurs différents ? ».

La réponse tient dans les boutiques de vape qui, l’été, voient passer régulièrement des clients bronzés et qui sentent la cigarette. Ces derniers ont cassé ou perdu leur kit pendant leurs vacances, et ont cédé à la facilité de se rendre au bureau de tabac.

Parce que racheter un kit n’est pas chose facile. Si vous êtes à des centaines de kilomètres de chez vous, et que la boutique que vous avez trouvé ne propose pas de modèle identique au vôtre, comment être sûr que votre boutique habituelle, une fois de retour, aura des résistances adaptées. Et est-ce qu’il va vous plaire ? Vous êtes habitué à l’ancien. Etc etc.

L’argument peut se reformuler ainsi : « acheter un second kit alors que j’en ai un qui marche très bien, c’est du gaspillage ». Mais il ne tient pas la route : ce n’est pas du gaspillage, c’est une assurance. Racheter des paquets de cigarettes alors que vous aviez arrêté de fumer parce que vous avez cassé ou perdu votre vape, c’est du gaspillage. D’argent, de temps, puisqu’il va falloir tout reprendre depuis le début, de moral, aussi, et enfin de santé.

Enfin, ce deuxième kit, que vous serez certainement contents de trouver un jour, vous ne le payez pas. Pas vraiment : vous décalez juste un petit peu dans le temps le moment où votre vape sera rentable. D’autant que si vous vous offrez ce kit de secours quelques semaines après avoir commencé la vape et arrêté le tabac, il est probablement déjà amorti.

Enfin, lorsque votre kit principal rendra l’âme, votre kit de secours pourra devenir votre kit principal. Parce que ces choses là ont tendance à se passer en dehors des horaires d’ouverture des boutiques, idéalement le samedi soir ou le dimanche matin.

Bref, si vous partez en vacances, prévoyez un kit de secours. Et des résistances d’avance, et du liquide, et de la crème solaire – mais c’est déjà une autre histoire.

Annonce

Les commentaires sont fermés.