Une étude compare les quantités de nitrosamines dans les e-liquides et dans la vapeur

Selon une étude publiée aujourd’hui, mesurer les nitrosamines dans les e-liquides suffirait pour évaluer l’exposition des utilisateurs d’e-cigarettes à ces composés chimiques reconnus très dangereux pour la santé. Très présentes dans la fumée du tabac la grande majorité des nitrosamines manifestent un pouvoir cancérogène.

Des niveaux qui restent très peu élevés voire indétectables dans la vapeur des cigarettes électroniques

nitrosamine-eliquide-vapeur-2Le docteur Konstantinos Farsalinos co-signe une étude publiée aujourd’hui dans la revue International Journal of Environmental Research and Public Health (IJERPH).

Les études évaluant les quantités de nitrosamines spécifiques au tabac (TSNA) dans la vapeur des e-cigarettes sont rares, peut être parce que, comme le souligne les chercheurs, les niveaux sont peu élevés.

nitrosamine-eliquide-vapeur

Une équipe de scientifique a néanmoins souhaité étudier l’existence de corrélations entre les quantités mesurées dans les e-liquides et celles produites au cours de la vaporisation.

Les expériences ont été conduites avec des e-liquides achetés sur le marché et une solution spécifique de test dont la concentrations en TSNA était élevée.

Leurs expériences leur ont permis de conclure que l’exposition des utilisateurs de cigarette électronique aux nitrosamines peut être évaluée avec précision à partir des niveaux présents dans le e-liquide. Il n’est donc pas nécessaire d’analyser l’aérosol, les quantités mesurées dans les solutions apportent suffisamment d’information.

Ces résultats pourraient avoir des impacts sur les normes qualité et leurs protocoles. La recherche de nitrosamines dans les e-liquides semblant suffire à établir l’exposition des vapoteurs à ces substances, leur mesure dans les aérosols serait superflue.

Review Author:Review Date:
  • Titan

    Je ne sais pas si c’est en fait une réelle bonne nouvelle parce que je ne sais pas comment ces résultats pourraient être interprétés par nos puissants décideurs. Ils ont été capables “d’estimer” que le geste de vaper (innofensif) serait bientôt plus dangereux que de tirer une taffe sur une MBO …