Un rapprochement associatif entre France et Belgique

Lorsque deux entités partagent a même ambition et les mêmes combats, il devient naturel de se rapprocher. C’est le cas d’AIDUCE (association indépendante des utilisateurs de cigarette électronique) et de l’ABVD.be (association Belge de vapoteurs) qui ont choisi le mois de septembre 2014, pour unir définitivement leurs forces.

Une union évidente

L'ABVD et l'AIDUCE s'unissent

L’ABVD et l’AIDUCE s’unissent

Bien avant le mois de septembre 2014, il n’y avait que les noms AIDUCE et ABVD pour différencier les deux associations. Aux regards des valeurs, des missions et des activités, on avait du mal à dissocier les deux entités. Or tout laissait croire qu’on avait affaire à une seule et même association.

En effet, ABVD est établi en Belgique et AIDUCE en France. Ce sont tous deux des organismes de fait, constitués de groupes de vapoteurs désireux de défendre leur santé et leur liberté de vaper.
Il est important de rappeler que ce ne sont pas des lobbyistes car leurs actions n’ont aucun intérêt financier. Ce sont tout simplement des utilisateurs satisfaits de leur choix.

Contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, ils ne souhaitent pas convaincre les fumeurs, les non-fumeurs, encore moins les mineurs à rejoindre leurs associations.
Conscient du fait d’avoir par le passé consommé un produit (tabac) dangereux, ils se sont trouvés un terrain pour témoigner leur vécu et réclamer leur liberté de pouvoir user de l’e-cigarette sans nuire à autrui.

Les petites nuances qui ont existé par le passé entre ABVD et AIDUCE n’existeront plus dorénavant. L’ex-ABVD.be s’en va renforcer AIDUCE et vis versa. AIDUCE.org sera le site de cette fusion propre dit. Mais, en attendant son arrivé dans quelques semaines, les vapoteurs belge et français peuvent consulter les sites internet AIDUCE.be et/ou AIDUCE.fr.

La désaffection de la cigarette électronique en Belgique

Très peu de fumeurs ont adopté l’e-cigarette en Belgique, d’après une enquête menée par la fondation contre le cancer. Plusieurs causes expliquent ce désintéressement :

  • La réglementation stricte envers les vaporisateurs contenant de la nicotine
  • Des campagnes de désinformation à l’égard de l’e-cigarette
  • Des préjugés sévères et infondés

Néanmoins, des mesures sont prises au niveau de la législation belge pour favoriser la vente des vaporisateurs contenant de la nicotine, la fusion d’AIDUCE et d’ABVD arrive ainsi à point nommé pour informer les consommateurs en recherche d’information. Ce mariage renforcera la défense des valeurs de la cigarette électronique en Belgique et partout ailleurs. Cette version renforcée de l’AIDUCE mettra un accent particulier sur la diffusion des informations complètes et objectives concernant les vaporisateurs.

Review Author:Review Date:
  • Patricia

    Excellente nouvelle,ces deux associations unissant leurs forces ne seront pas de trop pour défendre la liberté de la vape.
    Le chemin est encore long, bien des écueils se dressent, mais défendre notre santé est notre droit.
    Ensemble, aidons -les , elles nous représentent là où nos gouvernements nous trahissent.