Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Étude : les médecins américains réticents à conseiller la vape aux fumeurs

Étude : les médecins américains réticents à conseiller la vape aux fumeurs

Une enquête américaine montre que la plupart des médecins outre-Atlantique restent réticents à recommander le vaporisateur dans l’arrêt du tabac.

Deux tiers des médecins interrogés déconseillent le vapotage

Un article publié dans Annals of the American Thoracic Society  rapporte les résultats d’un sondage évaluant les réponses des médecins sur les questions de leurs patients sur la cigarette électronique.

Il était demandé aux médecins quelle réponse ils apporteraient à “un fumeur de 27 ans avec un asthme modéré qui leur demanderait si il peut utiliser le vaporisateur pour l’aider à arrêter de fumer ?”

Environ deux tiers des répondants ont indiqué qu’ils déconseilleraient l’e-cigarette à ce patient et lui prescriraient des produits approuvés par la FDA. Au contraire, 18% l’encourageraient à vapoter pour arrêter de fumer tandis que 14% ne le recommanderaient pas vraiment indiquant au patient qu’il est libre de décider.

“A vous de voir

Un complément de scénario était proposé à ceux qui déconseillaient la cigarette électronique en première intention : le fumeur explique qu’il a déjà essayé de cesser de fumer avec ces produits mais qu’il a échoué et  demande spécifiquement leur avis sur la cigarette électronique.

Dans ce cas 27% des médecins recommandaient la cigarette électronique, 51% la toléraient “je ne recommande pas mais à vous de voir” et 28% la déconseillaient formellement.

Les auteurs de l’étude soulignent que chez les patients asthmatiques des études ont montré qu’à court terme l’utilisation de la cigarette électronique améliore les symptômes et la fonction respiratoire [2][3].

“Continuez à fumer plutôt que vapoter”

Dans son blog, le professeur de santé publique Dr Michael Siegel déplore des résultats “épouvantables”  pour lui “plus des deux tiers des médecins conseillent essentiellement leurs patients de continuer à fumer plutôt que d’essayer d’arrêter de fumer en choisissant  la cigarette électronique”.

L’expert en santé publique estime que  ces professionnels de santé “sont induits en erreur” par des “campagnes de désinformation menées par des groupes anti-tabac et certains organismes de santé dont la FDA et la CDC. Il dénonce une désinformation préjudiciable à la santé publique et plaide pour que l’attitude généralement adoptée aux États-Unis envers ces produits évolue rapidement vers une politique de réduction des risques qui sauverait des millions de vies.


[1] Nickels AS, Warner DO, Jenkins SM, Tilburt J, Hays JT. Pulmonologists’ and Primary Care Physicians’ Responses to an Adult Patient with Asthma Who Inquires about Using Electronic Cigarettes as a Smoking Cessation Tool. Annals of the American Thoracic Society 2017; 14(3): 466-468.

[2] Campagna D, Morjaria JB, Caponnetto P, Caruso M, Domenica Amaradio M, Ciampi G, Russo C, Polosa R. Persisting long term benefits of smoking abstinence and reduction in asthmatic smokers who have switched to electronic cigarettes [abstract]. J Allergy Clin Immunol 2016;137:AB5.

[3] Polosa R, Campagna D, Sands MF. Counseling patients with asthma and allergy about electronic cigarettes: an evidence- based approach. Ann Allergy Asthma Immunol 2016;116: 106–111.