Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Avis box Smoktech G150

Avis box Smoktech G150

Nous continuons dans nos tests avec cette box de Smoktech, un fabricant qui doit être l’un des plus prolifiques du moment. Vous aimez le côté nomade de la QBox mais regrettez son autonomie un peu juste ? Vous êtes tenté par l’AL85 mais vous ne souhaitez pas gérer les accus ? Pas de problème, Smok a la réponse : la G150. Et vous allez voir, cette box révèle quelques bonnes surprises.

Une box atypique aux dimensions contenues

Box Smoktech G150D’une hauteur de 75 mm pour une largeur de 49 mm et 29 mm d’épaisseur, la G150 est quasiment du même gabarit que l’AL85. Sa forme particulière incurvée, qui rappellera sans aucun doute la Vaporflask en un peu moins prononcée, permettra de mieux se lover dans la poche arrière de votre pantalon le long de votre séant.

Le matériau utilisé pour la fabrication de la G150 est un alliage de zinc peint, et quatre coloris sont disponibles : noir/or, noir/rouge, noir vert et gris noir. La couleur secondaire couvre tout le haut de la box en faisant le tour de l’écran et du bouton de feu sur le côté, ainsi que le dessous. On notera par ailleurs que ce dernier est un peu plus étroit que la box, juste pour l’esthétisme.

La couche de peinture semble cependant être très mince et j’ai déjà quelques petites rayures que je n’explique pas.

Puissance et autonomie

Smok G150 couchéeEn observant la box, on ne s’attend pas à ce que l’appareil pèse un poids de 210 g. Certes, l’alliage de zinc est en partie responsable, mais la principale cause est tout autre : sa batterie embarquée de 4200 mAh.

Une telle batterie dans une box aussi compacte est étonnant, on ne peut s’empêcher d’avoir le sourire. Enfin une box au format de poche qui permet de passer la journée sans se soucier de son autonomie. Bien sûr, avec une réserve pareille, la puissance délivrée devait être conforme et ce n’est pas moins de 150 W que la G150 sera capable de fournir. Ah, vous aussi vous avez le sourire ?

Revue technique

Caractéristiques essentielles de la G150 de chez Smok :

  • Hauteur : 75 mm
  • Largeur : 49 mm
  • Épaisseur: 29 mm
  • Poids : 210,5 g
  • Matière : alliage de zinc
  • Puissance : de 6 à 150 W
  • Plage de tension de sortie : non renseigné
  • Batterie : LiPo de 4200 mAh (non amovible)
  • Temps de charge : non renseigné
  • Rechargeable par le port micro USB
  • Plage de résistance : de 0,1 à 3 ohms en mode puissance et de 0,06 à 3 ohms en mode contrôle de température
  • Modes de vape : puissance, contrôle de température en Ni200, titane et inox
  • Contrôle de température : de 100° à 315° C
  • Écran OLED de 0,96 pouces
  • Connectique : pin 510 monté sur ressort
  • Coloris : noir/or, noir/rouge, noir vert et gris noir

Le kit comprend :

  • Une box G150
  • Un câble USB
  • Un manuel d’utilisation en anglais uniquement
  • Une carte de garantie / contrôle d’authenticité

La G150 de Smok en détail

Smok G150 vue de profilHormis pour la partie supérieure et inférieure, la G150 ne possède aucune surface plane, aucune droite, et le résultat est plutôt réussi. La face convexe accueille un bel écran de 17×17 mm en tout point identiques aux dernières box de la marque. Juste en dessous de l’écran se trouvent les boutons + et – qui malheureusement, produisent un clic peu flatteur. En dessous, un interrupteur reset permet de réinitialiser la box à l’aide d’un trombone et pour finir, le port micro-USB qui servira aussi bien pour la charge que pour mettre à jour le firmware.

Le côté situé à gauche de l’écran ne comporte que le bouton fire. De forme trapézoïdale et de bonne dimension, il ressort un peu et se trouve légèrement décalé vers l’arrière. Cette singularité associée à la forme de la box, fera que la prise en main ne sera pas identique que l’on soit droitier ou gaucher.

  • Droitier, si l’on place la box avec l’écran vers l’extérieur de la paume, le bouton fire sera placé sous la phalange médiane de l’index.
  • Gaucher, l’écran doit être tourné vers la paume si l’on souhaite l’utiliser avec l’index. La partie arrondie épouse alors parfaitement la paume et le bouton fire se trouve pile en face la phalange distale, offrant ainsi une prise en main bien plus agréable en ce qui concerne.

Son fonctionnement est agréable, la pression est courte et il se révèle très silencieux. Comme pour les autres boutons, rien ne bouge.

Le dessous de la box ne comporte que les trous de dégazage, et la partie supérieure reçoit pour sa part le connecteur 510 monté sur ressort. Parfaitement disposé, on pourra y placer un atomiseur de 25 mm qui sera parfaitement flush avec la box. Joie et félicité.

Un affichage complet, mais un peu terne

Smok G150L’écran est protégé par un verre qui semble plutôt résistant aux rayures. Les possesseurs de l’Alien 220 me comprendront. En revanche, ce verre est légèrement fumé ce qui rend l’affichage un peu terne, tirant sur le blanc cassé. Bien sûr, je me suis demandé si cet écran n’était pas protégé par un film de protection temporaire, mais non. J’ai eu beau essayer de trouver un endroit qui en serait dépourvu, mais je n’ai rien trouvé.

Les informations affichées sont comme toujours chez Smok très complètes. On y trouve la puissance (ou la température en mode TC), la valeur de vape (watts ou température), le preheat, le niveau de charge, la tension de sortie, la valeur de la résistance, la puissance de sortie des accus en ampère, le mode de vape (W ou TC), la température interne (remplacée par les watts en mode de contrôle de température), le nombre de bouffées et le temps de la dernière bouffée.

Il est possible de choisir de vaper sans l’allumer (mode Stealth), de régler son contraste ou le temps qu’il reste allumé après avoir vapé entre 15 et 240 secondes.

Une bonne ergonomie mais encore perfectible

Bouton fire Smok G150La G150 permet de vaper en mode puissance de 6 à 50 W et en mode de contrôle de température de 100 à 315°C avec des fils en Ni200, titane et inox. À noter que pour l’inox, il n’existe toujours pas de choix préétabli (304, 316 ou autre) et on doit toujours entrer son coefficient de chauffe. Comme pour la QBox, je ne comprends vraiment pas cette façon de procéder, car il n’y a malheureusement toujours pas de mémoire de disponible pour sauvegarder son réglage.

Des mémoires pourtant, il en existe et il y en a même vingt, toutes dédiées au mode puissance. Là encore, je ne vois pas trop l’intérêt d’avoir à mémoriser vingt puissances différentes alors qu’il suffit d’appuyer sur le bouton + ou – pour changer de valeur, beaucoup plus rapide que de passer par un menu et chercher la mémoire correspondante à la puissance souhaitée.

Comme sur les autres dernières box récentes de la marque, la navigation au sein des différents menus peut se faire presque entièrement avec le bouton de feu : un appui bref permettra de changer d’option, un appui long validera l’option. Un peu déroutant au début, cette façon de procéder se révèle cependant très rapide et confortable.

Smok G150 connexion atomiseur

À noter également que lorsque le box est en veille, les boutons + et – sont désactivés ce qui n’est pas plus mal. De même, s’il est possible de toujours passer par le menu setting pour verrouiller la box, on peut désormais le faire en appuyant simultanément sur les boutons + et – ce qui là encore, représente un gain temps appréciable. Une fonction auto lock est disponible : la box se verrouille alors automatiquement dès que l’écran s’éteint. En revanche, il ne semble plus possible de ne verrouiller que les boutons + et – en ayant le bouton fire actif. C’est un peu dommage d’avoir retiré cette possibilité.

Deux autres raccourcis des boutons sont disponibles :

  • Bouton fire et bouton moins simultanément permettent de choisir le mode de vape (W, TC ou mémoires)
  • Bouton fire et bouton plus simultanément permettent de choisir le preheat, qui se montre toujours aussi simple et performant.

Il arrive aussi fréquemment qu’un changement d’atomiseur ne soit pas reconnu si on le place sur la G150 lorsque son écran est éteint. Ce problème, déjà identifié sur les premières versions de l’Alien 220, semblait avoir été résolu depuis et je ne l’avais pas rencontré sur la Qbox. Pour éviter cela, je vous conseille avant de monter votre atomiseur, d’allumer l’écran en vérifiant que les ohms sont bien à 0,000, puis de le mettre en place, écran toujours allumé. Dès qu’il est en place, parfois, une fenêtre apparaît automatiquement vous demandant si c’est une nouvelle résistance, sinon il faudra appuyer sur le bouton de feu pour l’obtenir. Espérons qu’une mise à jour prochaine réglera ce problème.

En résumé

Points positifs :

  • Design abouti
  • Batterie de 4200 mAh
  • Puissance de 150 W
  • Qualité de fabrication
  • Chipset performant
  • Utilisable avec des atomiseurs jusqu’à 25 mm en étant parfaitement flush

Points négatifs :

  • Nouvel atomiseur souvent non reconnu s’il est installé écran éteint
  • Réglage du mode TC inox perfectible
  • Temps de recharge très long

Conclusion

Notre note : 4,8/5. Son format et sa batterie font de la G150 une box de prédilection pour ceux qui ne souhaitent pas s’encombrer et, sauf si vous avez l’habitude de vaper 30 ml à 100 W par jour, vous pourrez compter sur sa très bonne autonomie. La puissance disponible conviendra pour pratiquement toute sorte de montage, et la G150 pourra accueillir des atomiseurs jusqu’au diamètre de 25 mm. En fait, difficile de lui trouver un gros défaut. Ce ne sera peut-être pas la box idéale pour certains, mais pour moi, on s’en approche quand même beaucoup.

Smoktech G150 en images

 

Nos autres tests de la marque Smoktech

  • Le Spirals Tank Plus : un clearomiseur de bonne contenance, polyvalent, et de bonne fabrication.
  • L’incontournable kit QBox et TFV8 Baby : un excellent kit, ultracompacte, performant et agréable à utiliser.
  • Focus sur le TFV8 baby : un excellent clearomiseur qui mérite amplement sa réputation.

Pas vraiment convaincu par la box Smoktech G150 ?

Aucun problème nous avons d’autres options pour vous parmi nos récents tests. Avec notamment : 

  • La Pico Dual de Eleaf : une box puissante aux belles finitions et qui dispose d’une bonne autonomie pour chipset complet et performant. Note de 4/5.
  • L’eVic Primo 200W du fabricant Joyetech : à moins de 60 euros, difficile de trouver mieux dans ce format. Note de 5/5.
  • La fameuse Reuleaux RX2/3 de Wismec pour les vapoteurs exigeants à la recherche de puissance et/ou d’autonomie. Note de 4.3/5.
Name of Reviewed Item: Smoktech G150 Rating Value: 4.5 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/05/smoktech-g150-ft.jpg Review Author:Review Date:
  • Anto

    bravo pour cet article très clair comme à chaque fois

    • Trob

      Merci pour tes encouragements Anto, ça fait plaisir !