Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesPunky Ejuices, l’anarchie dans la vape par Jérôme Berthe

Punky Ejuices, l’anarchie dans la vape par Jérôme Berthe

    Annonce

Sortir un liquide dans un marché déjà saturé par l’offre ? C’est le défi que s’est fixé Jérôme Berthe, avec pour moteur la passion et l’envie de partager. Le résultat, Punky Ejuices, qui propose aux amateurs de fraise un all day réussi et attachant. Rencontre.

Un parcours de passionné

Jérôme Berthe

Jérôme Berthe est ce qu’on appelle un passionné. Le malouin à la barbe fleurie a, comme beaucoup, arrêté de fumer grâce à la vape. “C’était il y a cinq ans, explique-t-il, j’ai commencé avec le matériel classique qu’on trouvait à cette époque pour commencer, eGo et BCC  sur lesquels j’agrandissais les trous d’air flow à la perceuse.”

Mais il pressent qu’au-delà de ce kit basique mais efficace, la vape offre d’autres possibilités. “Je suis assez geek, et donc j’ai commencé à aller fouiller sur internet, voir ce qui se faisait. C’est ainsi que j’ai commencé à fréquenter des groupes Facebook. À l’époque, les plus gros rassemblaient 600 membres, tous passionnés. J’y ai découvert le reconstructible assez rapidement.”

Le tournant est sa rencontre avec les mods de GUS “Je me suis pris de passion pour les modèles de GUS Mods, et j’ai créé avec des ami(e)s le groupe Gus Paradise Dreams. À force, nous avons tissés des liens d’amitiés avec le modeur, et avec un ami, nous lui avons dessinés deux modèles le White Knight et le Dark Knight, deux éditions limitées fabriquées pour l’une à 40 exemplaires, ainsi que le Jazz.”

Du matériel aux liquides

C’est à un Vapexpo que Jérôme rencontre Marc, de Baril Oil e-liquid. Le courant passe entre les deux passionnés, et Marc propose à Jérôme de créer un liquide en édition limitée pour le groupe Gus.

De fil en aiguille, les Italiens, qui cherchent à se développer, proposent à Jérôme de s’occuper de l’aspect commercial de Baril Oil. “Ils m’ont confié la production et la distribution. Je travaille dans un centre d’insertion pour adultes handicapés, et je leur ai proposé de monter un laboratoire et leur confier la production.” Et c’est ainsi que Baril Oil a fait son chemin dans l’Hexagone, appréciés d’un cercle d’amateurs de plus en plus nombreux. Jérôme a d’ailleurs enrichi la gamme de quelques créations personnelles.

L’histoire prend fin au dernier trimestre 2018. “Les gars de Baril Oil sont très sympathiques, et leurs liquides sont bons” explique Jérôme “mais nos méthodes de travail et notre façon de voir les choses étaient trop différentes. Ça rendait la collaboration difficile et ce n’était pas le but”.

Jérôme est surpris de la réaction de la communauté lorsqu’il annonce sur la page Facebook du liquide la fin de leur collaboration. “J’ai reçu énormément d’appels et de messages” se remémore-t-il, “de personnes qui voulaient prendre de mes nouvelles, m’assurer de leur soutien, savoir ce que j’envisageais pour la suite. Même des personnes avec qui je n’entretenais que des relations purement professionnelles, ce qui m’a conforté dans l’idée que la vape était un milieu très humain.”

Punky Ejuice, vers l’aventure

Le Punky Ejuice est disponible en fioles de 30 ml contenant 20 ml à booster

Pour Jérôme Berthe, tous les voyants sont au vert pour se lancer dans une aventure qui, jusqu’ici, courait dans un coin de sa tête : lancer son propre e-liquide.

“C’est une recette que j’ai créée et finalisée il y a trois ans, et que je me gardais sous le coude jusqu’ici” explique-t-il. “Des amis à qui je l’ai faite goûter au fil du temps me demandaient régulièrement quand est-ce que j’allais la produire. Mais je l’ai gardée sous le coude, en attendant des circonstances favorables, qui se sont présentées finalement.”

Le liquide est élaboré par Jérôme et la confiée à deux sociétés bien établies et 100 % bretonnes.

Le premier batch est de 500 exemplaires, mais d’autres suivront : “j’ai voulu concevoir un liquide all day. La moindre des choses est donc de garantir à ceux qui l’adopteront un suivi.” Les premières ventes se sont faites sur le groupe Facebook, et quelques contacts ont été pris avec des magasins.

Mais quelle est l’ambition à long terme de Jérôme ? “J’ai pensé, pour commencer, faire une gamme de trois liquides. Celui-là est le premier, et je travaille sur les deux autres. Ensuite, d’autres gammes suivront, avec peut-être des hors-série, nous verrons. Pour l’instant, j’en suis au stade de la passion et de l’envie, et fais les choses d’instinct, comme je le sens. Si un jour il s’avérait que je puisse en faire mon métier, je m’adapterai. Mais là, la seule chose qui me guide, c’est la passion.”
Pour commander le liquide ou le référencer dans votre boutique, passez par la page Facebook

Revue du Punky Ejuice
Nous avons eu la chance d’obtenir, merci Jérôme, une fiole du premier batch.
Pas de commentaires sur l’étiquette : le désigne correspond bien à l’ambiance que voulait y insuffler son créateur, et, pour ce qui est des normes, le professionnalisme d’Exaliquid est passé par là. Le liquide en lui-même se résume assez simplement : fraise à la crème.
Certes, pas la recette la plus originale et innovante, et qui rajoute une petite difficulté, la comparaison avec les autres produits de ce type sur le marché. Comparaison qui tourne rapidement à l’avantage de Punky.
En effet, à la vape, le liquide s’avère extrêmement bien équilibré : la fraise, très naturelle, ressort bien, soulignée par une base de crème présente mais pas envahissante. L’ensemble est goûtu mais pas écœurant.
Voulu pour une vape en all day, le liquide permet effectivement d’être consommé toute la journée sans saturation. Mais ce qui frappe, c’est sa stabilité : quel que soit le nombre de bouffées de ce liquide que vous pourrez aspirer, il gardera toujours le même goût, signe d’un équilibre des arômes qui permet d’obtenir une bonne satisfaction aromatique sans saturer les papilles.
Parfait pour une vape en MTL à puissance raisonnable, le liquide tient bien la route sur des drippers puissants à haut wattage. Au delà de 50 watts, le rapport de force entre la fraise et la crème s’inverse quelque peu, sans pour autant nuire à la qualité de l’ensemble.
En un mot : si vous aimez les e-liquides typés fraise, alors voilà un candidat plus que crédible au poste de all-day.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.