Un vendeur britannique analyse et retire des e-liquides de son catalogue

Après Vaporshark, c’est au tour de Cloud9vaping, un distributeur de cigarettes électroniques, de retirer des e-liquides de son catalogue après en avoir analysé le contenu. Un laboratoire a mesuré des taux d’acétyle propionyl exceptionnellement élevés.

Des résultats problématiques pour une marque appréciée des connaisseurs

analyses-liquidesLe distributeur britannique Cloud9vaping emboîte le pas de Vaporshark et retire des e-liquides de son catalogue après les avoir fait analyser. Ce retrait suscite des réactions sur internet, car il s’agit d’une marque très appréciée des connaisseurs : Five Pawns. Les résultats  ont révélé des taux d’acétyle propionyl encore jamais mesurés dans un e-liquide. La déconvenue est d’autant plus grande que les produits de la marque avait pour réputation de ne contenir absolument aucun diacétyle  ni acétyle propionyl.

Décidée à jouer la carte de la transparence, la société britannique a bien indiqué que ces mesures ont été réalisées sur les e-liquides et non pas sur la vapeur. Mais d’après le Dr Farsalinos on peut présumer que pratiquement 100% de ces composés peuvent se retrouver dans l’aérosol. Nous avons de notre côté également interrogé le chercheur grec habitué à relativiser les risques, il nous a répondu que “les résultats [publiés par Cloud9Vaping] sont très problématiques en particulier ceux concernant la marque de e-liquides Five Pawns”.

Quelques vapoteurs et professionnels tentent depuis d’interpeller le fabricant, qui pour le moment se contente de supprimer certains commentaires de sa page Facebook sans faire d’annonce officielle.

“Je n’aimerais pas être le responsable réseaux sociaux de @FivePawns ce matin. C’est un bon jour pour être malade”

– “Ils devraient commencer à répondre rapidement et arrêter d’effacer les commentaires sur FaceBook. le #mauvaisbuzz arrive !”

 

Outre la marque américaine Five Pawns, la firme outre-Manche a également retiré quelques e-liquides de la marque e-supreme, mais sans pour autant les avoir testés. Les mesures communiquées ont été obtenues par extrapolation d’informations de leurs fournisseurs d’arômes. Clou9Vaping attend de la marque une nouvelle formulation avant de remettre les e-liquides en vente sur son site.

Le e-liquide “Vanilla custard” de Mystic Vapor retiré de la vente, a retrouvé sa place sur les étagères du distributeur après qu’une nouvelle version ait été testée sans diacétyle ni acétyle propionyl.

Cette information conforte l’idée selon laquelle certains professionnels entament par eux mêmes une démarche d’auto-discipline afin de garantir une meilleure qualité de service à leurs clients.

De telles pratiques semblent également gagner des vendeurs français qui n’ont en revanche que très peu communiquer pour le moment sur le sujet.

Les normes AFNOR dont les deux premiers volets concernent une standardisation des méthodes de fabrication (e-liquide et matériel) peuvent d’une certaine manière s’inscrire également dans cette mouvance qualitative.

Mise à jour (30 juin 2015) : La société Five Pawns publie une réponse officielle (EN) expliquant que l’acétyle propionyl n’a pas été interdit par la FDA, et que ses effets sur la santé restent inconnus. Le fabricant ne nie pas utiliser ce composé dans ses formules, comme en atteste son propre rapport d’analyse (PDF).

Review Author:Review Date:
  • Remz

    C’est quand même un peu inquiétant ces fabricants qui ne connaissent pas la composition de leurs liquides.
    J’ai parfois l’impression de faire mieux dans ma cuisine…

  • Bernard W

    J’ai parfois l’impression de faire mieux dans ma piscine moi…

  • hskdnhgk

    les “Juice makers” sont pas a blâmer a 100 %…il faut comprendre aussi que ya les compagnies de saveur qui change un molécule de place et l’ont juste renommer et il ya seulement 2 manufacturier de saveur concentrer qui sont dévouer a la vrai transparence et a aider les vapoteurs

  • Dieu Pcboost

    Faites vos eliquides en DIY, au moins vous serrez ce que vous vaper 🙂