Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » USA : peu de réactions négatives contre le vapotage dans les espaces non fumeurs

USA : peu de réactions négatives contre le vapotage dans les espaces non fumeurs

Si la majorité des utilisateurs de cigarettes électroniques vapotent dans des lieux où il est interdit de fumer, ils ne provoquent, selon une étude américaine, que peu de réactions négatives.

cafe-bar-restaurantUne enquête menée en 2014  par le Docteur Shu-Hong Zu de l’Université de Californie et publiée [1] au mois de septembre a soumis 952 utilisateurs de cigarette électronique (panel représentatif GFK) à un questionnaire.

Près de 6 vapoteurs américains sur 10 déclaraient faire usage de leur dispositif dans des lieux où le tabac est proscrit, en particulier les jeunes adultes (74,2%). Près d’un tiers des sondés (30,4%) déclaraient utiliser leur cigarette électronique dans des établissements de type discothèque, bar ou restaurant et 23,5% des participants affirmaient s’en servir sur leur lieu de travail. Par ailleurs, les utilisateurs quotidiens de vapoteuse ont plus tendance à faire usage de leur e-cigarette dans les lieux publics que les vapoteurs occasionnels.

Seulement 2,5% des hommes et femmes ont rapporté des réactions négatives alors qu’ils vapotaient dans des lieux où fumer est interdit.

On se souvient qu’en France le Conseil d’état avait rejeté, dans son avis du 17 octobre 2013, le risque de troubles à l’ordre public évoqué alors par le gouvernement pour aligner les interdictions du vapotage dans les lieux publics sur celles du tabac. Si les faits semblent bien lui donner raison, la courtoisie reste de mise.


[1] Use of electronic cigarettes in smoke-free environments – Yuyan Shi, Sharon E Cummins, Shu-Hong Zhu – doi:10.1136/tobaccocontrol-2016-053118