Philippe Presles s’indigne de l’amalgame entre tabac et cigarette électronique

Le médecin tabacologue Philippe Presles a été l’invité de la chaine i>TELE ce vendredi 30 mai, veille de la journée mondiale sans tabac. Avec une soixantaine d’autres professionnels de santé il a envoyé une lettre adressée directement à la ministre Marisol Touraine afin de la sensibiliser sur les problèmes éthiques que l’association tabac / e-cigarette soulève. Voici une retranscription de ses propos sur le plateau d’i>TELE.

Cigarettes de tabac et cigarettes électroniques dans le même bateau

C’est un amalgame complet entre le tabac d’un côté avec les millions de morts que cela provoque à travers le monde et la cigarette électronique qui pour nous sauve des vies. Ce qui tue avec le tabac c’est sa combustion explique le médecin, une combustion qui génère du monoxyde de carbone, des goudrons et des particules fines responsables de cancers et de graves maladies respiratoires. Avec la cigarette électronique il n’y a ni tabac, ni combustion. La personne qui vapote se met à l’abri, n’augmente plus son risque de cancer et d’infarctus. C’est un produit, qui sur ce plan là, est infiniment moins dangereux que le tabac.

Vouloir amalgamer le tabac et la cigarette électronique c’est très grave. Ce que nous entendons chez beaucoup de gens c’est “Pourquoi devrais-je arrêter de fumer avec la cigarette électronique si c’est aussi dangereux que le tabac ?”, et cela est grave.

Nous demandons [à la ministre] de considérer les problèmes éthiques que soulève une telle décision. Nous avons d’un côté un produit qui tue des millions de gens, la cigarette classique, de l’autre côté nous n’avons jamais eu un produit qui a un tel potentiel pour sauver des vies, la cigarette électronique, et on les met dans le même bateau. Cela soulève des problèmes graves sur le plan éthique. Cela constitue une véritable désinformation, les gens vont croire que la cigarette électronique est aussi dangereuse que le tabac, ce qui est faux.

Halte à la désinformation

Ne pas informer les gens sur l’absence de dangerosité de la cigarette électronique comparée au tabac, c’est grave, tout comme ne pas dire aux jeunes qui vont se mettre à fumer qu’il existe une alternative moins dangereuse que le tabac. Tout ceci soulève des problèmes éthiques gravissimes.

La résistance au changement est en oeuvre aujourd’hui contre l’adoption de la cigarette électronique. Tous les experts le savent c’est la combustion du tabac qui est dangereuse. Autrement dit, la cigarette électronique c’est un usage sans risque de la nicotine. La cigarette électronique peut créer une dépendance car elle contient de la nicotine et qu’elle provoque via son utilisation un plaisir. C’est le cas notamment avec le sucre ou le chocolat, on appelle cela la dépendance. Mais elle ne provoque pas d’addiction dans le sens où sa dépendance n’est pas mauvaise pour la santé.

Il y a beaucoup de gens qui ont arrêté de fumer avec des gommes et qui continuent à les utiliser, on leur dit “c’est bien continuez, vous n’êtes plus en danger”. Pourquoi cela poserait-il un problème avec la cigarette électronique ?


Propos retranscris d’après l’émission diffusée le vendredi 30 mai sur la chaine i>TELE.

Review Author:Review Date:
  • R3NS

    Pourquoi faire des lois contre la eCigarette??? Simple! En deux mots: GROS SOUS!

    C’est la seule et unique raison, quand ils auront mis la cigarette électronique au même niveau que le tabac, ils pourrons justifier le fait de nous mettre 80% de taxe comme ils le font déjà sur le tabac! Faut bien leur payer les trajet en hélico pour voir leur enfants en prison (ministre de la justice) ou remplir leur compte en Suisse (vous voyez qui)!

    Enfin bref, taxes taxes taxes… ET ENCORE TAXES!!!!!

  • Marc p

    Pas eule,ent ca les gens sont jaloux et ont meme peur du plaisir que la cigarette electronique procure….ah un jouisseur c’est pas bien un homme libre c’est un mauvais exemple ca se trouve tous ces vapoteurs ce ssont des hippis

  • Raou

    Il n’est pas question de gros sous ni même de jalousie, c’est pire encore, ces personnes sont tout simplement des IGNORANTS qui ne savent décidément pas quels sont les enjeux de la cigarette électronique et comme ils sont de “grands penseurs” à la tête de l’Etat, l’avis des autres importe très peu…