Ecig médicament : Le Royaume-Uni pourrait camper sur sa position

Le Royaume-Uni pourrait ne pas suivre les recommandations européennes pour la réglementation de la cigarette électronique

Le Royaume-Uni pourrait ne pas suivre les recommandations européennes pour la réglementation de la cigarette électronique

C’est dans un article du telegraph.co.uk que Jeremy Mean, responsable du groupe de vigilance et de gestion des risques des médicaments au sein de la MHRA, explique la position de l’agence au sujet de la cigarette électronique.

Il y a un problème avec le contrôle de qualité” dit-il, ce qui explique pourquoi la MHRA voudrait voir les e-cigarettes réglementées comme des médicaments. Cela devrait entrer en vigueur en 2016 et en l’encontre d’une possible initiative européenne le Royaume-Uni pourrait agir unilatéralement. “Nos tests montrent que les différents produits varient dans leur teneur en nicotine. Certains produits ne peuvent donc pas aider les gens à gérer leurs envies de nicotine“.

Il y a aussi des craintes que les e-cigarettes pourraient normaliser le tabagisme et promouvoir la dépendance à la nicotine. “C’est précisément pourquoi la cigarette électronique doit être règlementée en tant que médicament, de sorte qu’elle ne soit pas vendue aux moins de 18 ans ou ciblées vers les non-fumeurs“.

Il signale que pour l’instant, les fumeurs qui souhaiteraient arrêter de fumer devraient utiliser des produits nicotiniques conventionnels – patchs, gommes et sprays – plutôt que les e-cigarettes.

Un discours que l’on connaissait bien en France, il y a encore quelques mois.


Source : http://www.telegraph.co.uk/health/dietandfitness/10376090/E-cigarettes-all-you-need-to-know.html

Review Author:Review Date:
  • Thierry Ung

    Vous avez déjà refusé l’Euro alors hein, les rosbifs, vous faites ce que vous voulez ! Vous pouvez aussi sortir de l’Europe tant qu’à faire …

  • mmig

    Ah le pouvoir des lobbys…..

  • Tony Fiant

    Le taux de nicotine est variable AUSSI dans une cigarette de tabac. Encore une personne qui a une connaissance scientifique approfondie du sujet.
    Je leur préconise aussi de vendre les films X en pharmacie, non ?