Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Calomniés par le Times, des experts du tabagisme engagent des poursuites en diffamation

Calomniés par le Times, des experts du tabagisme engagent des poursuites en diffamation

Des scientifiques reconnus qui ont consacré leur vie professionnelle à lutter contre les méfaits du tabac ont été accusés par le Times d’avoir reçu de l’argent de l’industrie du tabac. Le quotidien britannique titrait le mercredi 12 octobre 2016 “Les géants du tabac financent des études sur la vape”.

Le journal “a choisi de calomnier notre réputation

homme-lit-journal-the-timesLes scientifiques visés par l’article du Times ont été accusés “d’avoir reçu des dizaines de milliers de livres sterling de la part des fabricants de tabac pour mener des recherches sur le vaporisateur”. Le cabinet juridique Lewis Silkin, spécialisé dans la diffamation, va attaquer au nom des scientifiques le Tabloid dirigé par Rupert Murdoch.

Le Times a depuis la publication de l’article présenté ses excuses à Clive Bates, l’ancien directeur d’Action on Smoking and Health. Le journal avait rapporté que l’institution Cancer Research UK avait condamné l’attitude de ces scientifiques. Information démentie par un responsable de cette organisation, George Butterworth, il a rétorqué que son organisation n’avait condamné aucun chercheur.

Le Professeur Riccardo Polosa, l’un des scientifiques incriminés par le Times, a répondu aux allégations. Il a rappelé que le groupe d’experts dont il fait partie a publié “plus de 1.000 publications scientifiques” et a fustigé le papier de Martin McKee qui n’a quant à lui produit aucune étude consacrée à la vapoteuse.

Le Professeur David Nutt de l’Imperial College London rappelle qu’un déclin de la vape et d’autres alternatives au tabac plus saines comme le SNUS provoquerait de nombreux décès. Il s’adresse au Times et demande à ses journalistes si c’est ce qu’ils souhaitent vraiment.

Ma réputation a été entachée” a  déclaré le Professeur David Sweanor, également mis en cause. C’est comme si “Robin des Bois avait été accusé d’être à la solde du shérif de Nottingham” a-t-il ajouté.

Ma vie a professionnelle a été consacrée à faire réduire le nombre de morts du tabagisme” a fait savoir le Professeur Karl Fagerstrom en dénonçant le journal qui “a choisi de calomnier notre réputation“.  The Times avait affirmé qu’il avait été rémunéré pour des recherches sur la vape, alors qu’il n’a jamais participé à aucun travaux dans ce domaine. Le Professeur Karl Fagerstrom a été très clair : “Le Times doit s’excuser ou participer à une bataille qu’il ne gagnera pas”.

Jonathan Coad, partenaire du cabinet Lewis Silkin, a commenté cette affaire. Elle enrichit selon lui “la longue histoire d’un journalisme irresponsable sur des questions très importantes d’intérêt public”.