Australie : la légalisation de la nicotine pour e-cigarettes définitivement rejetée

Les autorités australiennes refusent toujours de légaliser les e-liquides contenant de la nicotine. La proposition émise récemment par New Nicotine Alliance Australia (NNA) a été rejetée par la Therapeutic Goods Administration (TGA), une agence du Ministère de la Santé chargée de réglementer les produits aux potentiels thérapeutiques.

La NNA avait proposé un cadre réglementaire strict tel qu’une teneur en nicotine de 3,6%, un dosage maximal de 900 mg, des messages d’avertissements et des sécurités pour que les enfants ne puissent pas ouvrir les flacons. La TGA interdit la nicotine à l’exception des substituts nicotiniques (NRT) et des produits du tabac. La vente des vapoteuses nicotinées reste ainsi proscrite en Australie jusqu’à nouvel ordre.

Parlement à Canberra, capitale de l’Australie

La TGA a justifié sa décision en déclarant qu’il y avait un risque de dépendance à cette substance et qu’il y avait peu de preuves rassurantes quant aux effets à long terme du vapotage. Les défenseurs de la légalisation avaient pourtant avancé de nombreux arguments pour influencer la TGA.

Les vapoteurs australiens devront continuer à importer leurs e-liquides nicotinés de l’étranger

L’amendement de la loi pourrait selon eux réduire les risques engendrés par l’approvisionnement de nicotine à l‘étranger à des producteurs hasardeux. D’autres ont rapporté leur expérience personnelle, ils sont parvenus à arrêter de fumer grâce aux cigarettes électroniques, alors qu’il n’avait pas réussi à le faire avec les autres méthodes conventionnelles.

Ces témoignages n’auront pas réussi à convaincre des autorités, ni Simon Chapman qui a commenté la décision “L’Australie a l’un des taux les plus bas de tabagisme chez les adultes et les jeunes de toute nation” précisant que “cela a été réalisé sans e-cigarettes“.

Les consommateurs sont néanmoins autorisés à importer cette substance comme un “bien thérapeutique non approuvé”. Ils doivent pour cela avoir une ordonnance d’un médecin.


Pour aller plus loin : nos articles sur l’Australie