Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Angleterre : l’agence de santé publique entrevoit la fin du tabagisme

Angleterre : l’agence de santé publique entrevoit la fin du tabagisme

Le directeur général de Public Health England (PHE),  l’agence de santé publique anglaise, se réjouit des derniers chiffres du tabagisme, il estime que l’émergence d’une Angleterre sans fumée est en vue.

En 2016, l’Angleterre a vu le nombre de fumeurs diminuer de 500.000 personnes

Alors que le gouvernement français annonce une hausse du prix des paquets de cigarettes pour qu’il atteigne 10 euros en l’espace de deux ans, l’Angleterre fait le bilan des dix années d’interdiction de fumer dans les lieux publics. A cette occasion, le directeur général du PHE, Duncan Selbie, fait le point sur la situation anglaise.

Entre 2015 et 2016, l’Angleterre a vu le taux de fumeurs diminuer de 1,4%, il est passé de 19,6% en 2015 à 15,5% en 2016, soit près de 500 000 fumeurs en moins selon des données rapportées par Public Health England et The Office for National Statistics.

C’est chez les 18-29 ans que le tabagisme recule le plus rapidement, un constat particulièrement encourageant et une “nouvelle fantastique” pour le directeur général de Public Health England.

La démocratisation du vapotage

L’an dernier,  le pourcentage de fumeurs est passé de 20,8% à 19,5% chez les 18 – 24 ans. Il a chuté de 2,5 points chez les 25 – 29 ans pour atteindre 21,6% en 2016. Enfin, le pourcentage de fumeurs chez les anglais âgés de 30 à 34 ans était de 19,6% en 2016 contre 21,6% en 2015. Le Royaume-Uni est le deuxième pays où l’on fume le moins, en proportion, en Europe.

Selon l’agence gouvernementale, ces résultats positifs s’expliquent en partie par la démocratisation de la vape. Si l’utilisation de la cigarette électronique a davantage augmenté chez les jeunes adultes, c’est aussi dans cette population que le taux de tabagisme a diminué le plus rapidement. Le directeur de Public Health England estime que l’Angleterre est en tête dans cette approche, elle “maximise les bénéfices apportés par les vapoteuses, tout en minimisant les risques qu’elles présentent”.

L’Angleterre “nation sans fumée” à portée de main

Ces progrès sont le résultat de  la combinaison de nombreuses mesures explique encore Duncan Selbie. Soutenue aujourd’hui par 83% de la population, l’interdiction de fumer dans les bâtiments publics a fortement contribué au déclin du tabagisme., d’autres mesures l’ont renforcée, telles que  les interdictions de distributeurs automatiques de cigarettes, de ventes aux mineurs ou encore Stoptober, à l’origine d’un million de tentatives de sevrage depuis 2012.

Encourageant, le directeur du PHE explique qu’en maintenant le taux moyen de réduction du tabagisme observé au cours des cinq dernières années (0,75%), d’ici 2030, l’Angleterre pourrait atteindre son objectif d’être une nation sans fumée, c’est à dire, un tabagisme touchant moins de 5% de la population.

Pour aller plus loin

Royaume-Uni : la cigarette électronique est devenue l’arme anti-tabac

 

  • Son Bras Droit

    “Entre 2015 et 2016, l’Angleterre a vu le taux de fumeurs diminuer de 1,4%, il est passé de 19,6% en 2015 à 15,5% en 2016”
    Coquille, c’est 16,9% !
    Sinon ça ferait 4,1% de retrait 😉