Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : SX Nano – SXmini

Test : SX Nano – SXmini

  • Par , le 3/02/2021 à 17h20
    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur
  • Point de vape

Un peu plus d’un an après la sortie de son kit SX Auto, SXmini revient sur le marché avec le kit SX Nano. Il est composé d’un dripper à résistances préfaites et interchangeables, vissé sur une box bottom feeder automatique qui fonctionne en contrôle de température.

Un dripper à résistances préfaites

Après s’être aventuré sur un kit avec un dripper jetable, SXmini revient après avoir beaucoup simplifié son kit. Ce SX Nano fonctionne avec des résistances remplaçables et promet une future base reconstructible.

La box en bottom feeder automatique permet d’alimenter la résistance en liquide afin de la préserver. C’est un kit tout-en-un assez simple à prendre en main, qui ne demande que quelques réglages afin de bien fonctionner.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod87,4 x 39 x 17,9 mm
Poids du mod74.5 g
Format d'accusintégré (900 mAh)
ChargeUSB-C
Puissance maximale
Diamètre max. de l'atomiseur16.5
Modes disponiblesContrôle température
Dimensions du clearomiseur15,5 x 35,25 mm
Poids du clearomiseur16.4 g
Capacité du clearomiseur2 ml
Plages d'utilisation12,5 à 30 W
RemplissageBottom feeder automatique

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi

La fin du dripper jetable

C’est désormais un dripper non-jetable, compatible avec les résistances interchangeables nommées SX ADA V2, qui est mis à disposition sur ce kit. Sur un format très petit et compact, il propose néanmoins plusieurs réglages au niveau des arrivées d’air afin d’avoir plusieurs choix sur le tirage.

Son format lui permet une bonne restitution des saveurs mais il faut espacer les bouffées avant d’éviter la chauffe rapide du baril.

La résistance SX ADA V2 est composée d’un disque en céramique à l’intérieur duquel sont placés le fil résistif et le coton. Il est possible de pré-imbiber la résistance, cependant le chipset détecte le coton sec d’une nouvelle résistance, ce qui déclenche automatiquement la pompe automatique pendant 60 secondes. 

Aucun risque de dry hit, puisque, c’est en appuyant directement sur le bouton fire que cette procédure se lance. La marque mise sur la simplicité mais aussi sur les performances de son chipset afin de faciliter le quotidien du vapoteur et, ainsi, éviter les erreurs. Le bruit du système de pompe est vraiment très léger et, c’est surtout la vibration du mod qui se ressent. Une sensation un peu perturbante lors de la première utilisation sur ce type de kit, qui néanmoins rassure puisqu’elle indique que le système fonctionne correctement.

Le changement de résistance est très simple puisqu’une fois que le disque est retiré, il suffit simplement de le changer. Le disque s’insert et se retire en poussant légèrement dessus, ou en tirant, et la seule difficulté pour le mettre en place est d’aligner les deux trous présents sous le disque, avec les deux plots plaqués or.

C’est d’ailleurs par les trous présents sur ces deux plots que le liquide parvient jusqu’au coton de la résistance. Du côté des résistances, pour le moment il n’y en a qu’une sorte fournie en deux exemplaires. Elle a une valeur de 0,6 ohm et s’oriente pour une vape en inhalation indirecte ou directe restrictive. La marque prévoit l’ajout d’une résistance de 0,3 ohm, ainsi que la vente de résistances préroulées et cotonnées, fournies avec les composants nécessaires pour tout remplacer sauf le disque.

Le disque sert de plateau reconstructible, mais il n’a rien de traditionnel. À moins de reproduire la résistance avec exactitude en utilisant du fil en inox 316L et en tombant sur la valeur en ohm identique à la résistance fournie, il faut forcément se fournir directement chez le fabricant. 

La connectique reste sur un format propriétaire

Tout comme les résistances où la marque s’assure de fidéliser le consommateur, elle persiste aussi sur le format propriétaire de sa connectique, empêchant d’utiliser un autre dripper que ce qui est conçu spécifiquement pour ce kit. C’est une façon d’obliger le vapoteur à n’acheter que des produits ou des composants réalisés par SXmini, ce qui est assez contradictoire avec le concept du kit qui mise tout sur la simplicité.

Et rien n’est aussi simple que de se rendre au magasin le plus proche, ou de commander sur son site favori, mais il y a peu de chances d’y trouver les résistances et les composants compatibles avec ce produit, le produit étant actuellement peu distribué…

Au niveau de l’électronique, les réglages ont été grandement simplifiés en retirant la puissance et la température. À la place, trois profils sont présents: Cold Vape, Normal Vape, et Warm Vape.

Il est plus simple de visualiser ces profils comme trois types de puissances différentes, que de les traduire en français, Cold Vape étant la puissance la plus faible et non une vape spécialement froide, Normal s’avère être la puissance moyenne, et Warm Vape la puissance la plus élevée. Chaque profil permet de régler la vitesse du système de pompe automatique différemment, qu’il faut ajuster au ressenti afin de ne pas trop saturer la résistance de liquide.

Il suffit de faire une pression le bouton du bas pour régler la vitesse de la pompe, entre 15 et 60 en fonction du profil de vape sélectionné. En faisant une pression courte sur le bouton du haut, il est possible de sélectionner l’un des trois profils de vape, et une pression longue sur ce même bouton permet une activation manuelle de la pompe, afin d’envoyer du liquide soi-même dans le dripper. Le plus difficile est donc de trouver le réglage qui correspond à ses souhaits, car le chipset électronique est épuré afin de le rendre accessible à tous.

USB-C et remplissage facile

La connectique en USB-C est une amélioration proposée ici, comparé à la version SX Auto qui ne proposait que du micro USB.

Le réservoir, quant à lui, a toujours une contenance de 2 ml et un accès très pratique. Facilement nettoyable il est donc possible de changer de type de liquide sans la moindre difficulté, tout en évitant les goûts parasites.

Si le kit fonctionne correctement avec des liquides composés de haut taux de VG, il est toutefois conseillé de ne pas dépasser le 50 % de PG et 50 % de VG afin de conserver de bonnes saveurs. Car plus le taux de glycérine végétale est élevé dans le liquide, et plus la restitution des saveurs devient fade. Le kit cible principalement le vapoteur à la recherche d’une vape discrète tout en gardant des saveurs convaincantes.

En résumé

On aime

  • Design compact et réussi
  • Menus simplifiés
  • La fonctionnalité bottom feeder automatique
  • Bonne restitution des saveurs
  • Changement de résistance simple

On n’aime pas

  • La connectique propriétaire
  • La faible autonomie
  • La chauffe du dripper en enchaînant les bouffées

Conclusion

3,8 /5

Le kit SX Nano de SX Mini est une amélioration réussie du kit SX Auto. Le dripper n'est plus entièrement jetable ce qui représente un pas en avant pour l'écologie et le chipset est bien plus simple d'utilisation. Même si le fabricant persiste à utiliser des systèmes obligeant le consommateur à ne passer que par la propre marque, SXmini marque des points avec un kit tout-en-un globalement bien conçu et performant sur la restitution des saveurs avec les liquides à haut taux de PG. Plus le taux de VG est important, plus la restitution des saveurs diminue, ce qui est logique puisque le kit est conçu pour une vape assez discrète.

Le SX Nano en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.