Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Reynolds s’intéresse à la cigarette électronique

Reynolds s’intéresse à la cigarette électronique

    Annonce

Dans le cadre de ses recherches la société Reynolds, un mastodonte dans l’industrie du tabac (Lucky Strike, Camel, Winston etc.) vient de lancer des ventes “test” de cigarettes électroniques dans un petit magasin de l’état de Virginie. Reynolds a depuis de nombreuses années dépenser beaucoup d’argent dans la recherche afin de trouver des moyens de minimiser les risques causés par la combustion du tabac tout en continuant à faire de l’argent, mais c’est la première fois que la société affiche publiquement un intérêt commercial pour la cigarette électronique accompagné d’une véritable action sur le terrain.

Après le rachat cette année de Blu Cigs par Lorillard Inc. (Newport, Maverick, kent ..) au prix de 135 millions de dollars, cette nouvelle semble renforcer la théorie selon laquelle une prise de contrôle du marché de l’ecigarette est en train de s’opérer par les géants de Big Tobacco. Les diverses lois américaines qui ont déjà rangé la cigarette électronique dans le rang des cigarettes traditionnelles montrent bien que le mouvement est déjà en place.

La cigarette électronique "Vuse" commercialisée en test par Reynolds

La cigarette électronique “Vuse” commercialisée en test par Reynolds

Du côté du produit en soi, rien d’exceptionnel à priori, la cigarette électronique que Reynolds tente de fourguer à ses clients “test” est un modèle de ecigarette jetable qui semble sur la photo tout à fait classique.

Le but de l’opération menée dans ce petit magasin étant d’analyser pour Reynolds les taux de conversion atteints (ex: pour 100 clients qui ont vu le produit combien l’ont véritablement acheté) et de faire par conséquent des projections financières à plus grande échelle. Sachant que Reynolds disposerait d’un réseau de distribution de 500 000 point de vente pour ce genre de produit, on peut vite comprendre l’intérêt à tester avant de se lancer.

A quand la cigarette électronique Marlboro ?

On risque de voir de plus en plus d’actions commerciales de la part des cigarettiers dans les prochaines années, avec notamment ces rachats de sociétés spécialisées dans les cigarettes électroniques. Njoy étant d’ailleurs en ligne de mire selon les dires d’une analyste de Wells Fargo, un groupe d’investissement financier américain.

En dehors des cigarettes électroniques, Reynolds a affirmé se tourner de plus en plus vers des produits alternatifs comme les patchs, gommes, pastilles à sucer mais préparer aussi le lancement à plus grande échelle de ses cigarettes Eclipse introduites pour la première fois en 1994. Ces cigarettes ayant la particularité de ne pas provoquer de combustion du tabac, mais de le chauffer par l’utilisation d’une feuille de carbone et de provoquer par réaction une vapeur nicotinée. Ce n’est pas sans rappeler les cigarettes électroniques utilisant du vrai tabac (Ploom) que nous vous avions présentées il y a quelques temps.

Le monde de la cigarette est dirait-on en train de changer et la cigarette électronique semble être l’un des facteurs qui accélère cette évolution. Santé ou pas, le billet vert prend toujours le dessus et les courbes de projections du marché de l’ecigarette sont bel et bien en train de faire sortir les ours de leur tanière.

Source: http://www2.journalnow.com/business/2012/jul/29/wssunbiz01-reynolds-developing-new-smokeless-produ-ar-2470175/

Review Author:Review Date: