Quel est le vrai danger d’un flacon de e-liquide ? Des réponses précises avec une étude britannique.

Quel est le vrai danger d'un flacon de e-liquide ? Réponse avec l'association ECITA.

La présence d’une tête de mort sur les flacons de e-liquide est injustifiée selon une association britannique

Un laboratoire indépendant et commandité par l’association britannique ECITA UK vient de rendre son rapport sur le profil toxicologique des flacons de e-liquides vendus sur le marché. Après analyses, ce laboratoire livre ses recommandations quant à la classification supposée des flacons de e-liquides dans la législation européenne.

Alors que le produit affiche aujourd’hui des avertissements picturaux tels que les catégories 2 ou 3 le prévoient, il semblerait que cette prudence soit en fait exagérée. La nicotine est un poison certes mais à très forte dose, ainsi la dangerosité d’un flacon devrait tenir compte de la concentration précise de nicotine qu’il contient.

Le rapport du laboratoire Bebra (PDF) préconise une classification en catégorie 4 lorsqu’un flacon dispose d’une concentration en nicotine de 25 à 50mg/ml. Une catégorie similaire à celle attribuée aux liquides vaisselle par exemple, ne nécessitant qu’un avertissement visuel avec un point d’exclamation. Suivant la même logique, la présence d’un pictogramme ne serait pas nécessaire en dessous d’un seuil de 25 mg/ml.

Les résultats de cette étude ont été validés par les scientifiques Bern et Polosa ainsi que par le français Jacques Le Houezec, neuropharmacologue spécialiste de la nicotine qui rabâche depuis longtemps que la dose létale de nicotine est aujourd’hui complètement surévaluée.

Ces résultats s’opposent aux données utilisées par l’Union européenne pour réglementer le commerce du e-liquide, produit jugé comme très dangereux dans la nouvelle version de la Directive sur les produits du tabac. L’ECITA recommande une révision de la classification et des normes d’étiquetage basées sur ces nouveaux faits scientifiques.


Un article à lire sur le site de l’ECITA et relayé en français par l’AIDUCE.

Review Author:Review Date:
  • Camé Leon

    Bon, mais autre que le positivisme dans le vapotage quels sont les cotés plus sombres, j’aimerai bien des articles objectifs sur des dangers potentiels, si il en existe 🙂

  • Frédéric F.

    Laissons-les faire joujou avec tous les pictogrammes qu’ils veulent…!!

  • Tony Fiant

    Cela aura peu d’impact sur la prise de conscience de la “dangerosité” du produit mais des pictogrammes moins dramatiques rendraient l’image de la cigarette électronique moins négative pour les non initiés.
    Ce qui est important est le bon sens, notamment des parents qui, à l’instar des produits ménagers et des médicaments, ne doivent pas laisser ces flacons à portée de main des enfants.
    Heureusement, la plupart l’ont. Les pictogrammes ne joueront donc pas un grand rôle sur la sécurité, les étourderies si.

  • Gaz Ou Sylvain

    En tant que revendeur de e-liquides, je ne compte plus le nombre de fois ou on m’a dit que le logo tête de mort n’inspirait pas confiance et qu’on pré préférait s’en tenir a la clope “normale”. La disparition de ce picto serait donc un plus vers la démocratisation de la e-cig et ses liquides.
    Au delà de ça on voit bien aussi que les images dites choquantes sur les paquets de cigarette n’ont aucun impact.

    • Tony Fiant

      Bien triste cette tête de mort qui vous crie “je peux vous sauver la vie” …

    • Camé Leon

      faux, ça m’a fait réfléchir a ce qui m’attendais ces photos et elles ont eu une influence sur le fait de cesser de fumer et la ecig a été l’occasion a saisir, voir une bouche cancéreuse, un poumon noir, un cancéreux en phase terminale amaigrit et se dire que c’est ce qui nous attend ça fini par marquer

      • Gaz Ou Sylvain

        Je suis sincèrement ravi que cela ai eu un impact sur ta personne. Il reste toutefois vrai, et je le constate tout les jours dans ma boutique, que le picto “tête de mort” effraie souvent le fumeur qui entre par curiosité dans le magasin. Dans sa tête, c’est “pourquoi je remplacerait un produit dangereux par un autre produit dangereux ?”.

      • Tony Fiant

        Tu fais partie d’une minorité et tant mieux pour toi finalement car la majorité des fumeurs se moquent royalement de ces photos.