Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Voyager en avion avec sa cigarette électronique

Voyager en avion avec sa cigarette électronique

Les règles de transport, de recharge et d’utilisation des cigarettes électroniques en avion sont très strictes. Pour voyager sereinement en avion avec sa cigarette électronique voici les règles pratiques à observer.

Mise à jour le 29 mai à 14h20 : risques de fuite.

Transporter

L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) interdit le transport en soute des batteries de cigarettes électroniques (et leurs accus). Cette mesure est venue en réponse à des incidents dûs à la mise en tension accidentelle de cigarettes électroniques dans des bagages enregistrés. Le transport en cabine, où il serait possible de remédier immédiatement à d’éventuels incidents, est quant à lui autorisé.

L’OACI interdit par ailleurs la recharge des dispositifs de vapotage en cabine.

IATA, organisation qui regroupe 265 compagnies européennes, précise que les dispositifs doivent être protégés contre toute activation intempestive et ne doivent pas être rechargés à bord des appareils. De plus, les batteries de rechanges doivent être conservées dans leur conditionnement d’origine ou dans un emballage isolant et transportées exclusivement en bagage cabine.

Le transport des e-liquides est autorisé en soute et en cabine à condition, dans ce cas, de respecter les conditions propres aux liquides en général :

  • les contenants doivent être placés dans un sac en plastique transparent fermé,
  • chaque contenant dans le sac ne doit pas dépasser 100 ml,
  • le volume du sac ne doit pas dépasser 1 litre,
  • les dimensions maximales du sac doivent être de 20 x 20 cm,
  • un seul sac en plastique est autorisé par passager.

Vapoter

L’utilisation des cigarettes électroniques est généralement interdite à bord des avions notamment à cause du risque de déclenchement des détecteurs de fumée.

 

 

Prévenir les fuites

La pressurisation et la dépressurisation de la cabine risque de faire fuir vos réservoirs et flacons d’e-liquides (même neufs). La dilatation de l’air dans les réservoirs est à l’origine de ce phénomène fort malvenu.

Pour les clearomiseurs, le plus efficace pour éviter ce désagrément est de les vider avant de monter dans l’avion. Néanmoins, comme indiqué par @LeFilou Vape dans les commentaires, “vous pouvez vous risquer [à voyager avec un réservoir plein] mais en position verticale si l’entrée d’air est sur le haut du réservoir, ou inversez tête en bas si l’entrée d’air se situe sur le bas du réservoir“.

D’expérience, les flacons d’e-liquide, même jamais ouverts, peuvent fuir en cabine et en soute. Une solution simple pour éviter ces désagréments est de les transporter dans une boîte en plastique hermétiquement fermée. Celle-ci absorbera la déformation due aux phénomènes de pressurisation et protégera des fuites  vos flacons et clearomiseurs remplis.

En résumé

Il est interdit de :

  • transporter batteries et accus dans les bagages en soute (bagages enregistrés) ;
  • recharger une batterie ou un accu en vol ;
  • vapoter dans l’avion.

Il est autorisé de :

  • transporter batteries et accus en cabine (bagages non enregistrés) ;
  • transporter des e-liquides en cabine, en respectant les règles générales ;
  • transporter des e-liquides dans les bagages en soute (bagages enregistrés).

N’hésitez pas à consulter les sites des compagnies aériennes pour connaître leur politique spécifique le cas échéant.

Pour éviter les fuites, il est recommandé de :

  • vider ses clearos avant de monter dans l’avion ;
  • transporter clearos pleins et flacons d’e-liquides, même neufs, dans une boîte en plastique.

Pour aller plus loin 

Voyager avec votre cigarette électronique :

  • LeFilou Vape

    Ne pas oublier aussi la pressurisation et dépressurisation de la cabine qui va faire fuir vos réservoirs si vous ne les videz pas avant.
    Vous pouvez vous y risquer avec un réservoir plein mais en position verticale si l’entrée d’air est sur le haut du réservoir, ou inversez tête en bas si l’entrée d’air se situe sur le bas du réservoir.

    • Bonjour et merci pour votre remarque Ô combien pertinente, j’ai modifié l’article !