Premier avis sur la cigarette électronique Markten (Philip Morris)

Le fabricant de Marlboro sort son ecig aux USA et le premier avis d'un vapoteur est extrêment négatif.

Le fabricant de Marlboro sort son ecig aux USA et l’avis de ce vapoteur est extrêmement négatif.

L’internet est un beau média pour ça, l’information circule à une vitesse fulgurante. Après le premier avis très négatif publié aux États-Unis sur la cigarette électronique Vuse du fabricant Reynolds, c’est le tour de Philip Morris de passer à la casserole.

Un vapoteur américain, Duane Greene qui est notamment animateur de la web tv VapeTVLive (autant dire un vapoteur expérimenté), a publié hier une vidéo dans laquelle il déballe sans doute l’une des cigarettes électroniques les plus attendues du marché. Je précise bien “du marché” et non “des vapoteurs” car tout le monde sait bien que les industriels du tabac ont à priori beaucoup de chemin à faire pour atteindre la qualité technique des produits devenus aujourd’hui populaires.

A l’instar de la Vuse, le schéma d’une cigarette électronique “mini” de basse qualité et au pas de vis propriétaire (non compatible avec d’autres marques) semble se reproduire avec la cigarette électronique Markten.

D’après Duane ce produit, qui par association pourrait être l’équivalent électronique de la célèbre marque Marlboro, n’a pas de goût, ou tout du moins celui d’un mauvais e-liquide chinois. Le hit n’est pas formidable et chose plutôt surprenante (ou inquiétante) aucune indication du dosage en nicotine n’est présente sur l’emballage du produit. Par expérience Duane devine un dosage à 18mg/ml mais n’est sûr de rien.

Toujours du côté de l’emballage notre vapoteur américain a pu lire les ingrédients suivants : nicotine dérivée du tabac, eau, propylène glycol, glycérol. Duane fait remarquer que l’ordre des ingrédients est étrangement agencé et note également qu’un coupon pour une offre promotionnelle se trouvait à l’intérieur du kit : 5% sur un accessoire de rechargement. Il s’agit en fait d’un minuscule chargeur usb dont le pas de vis est uniquement compatible avec la marque ; une technique commerciale que l’on connait bien et qui a d’ailleurs tellement énervé les consommateurs il y a quelques années que le pas de vis 510 (Ego) est devenu un standard que les fabricants ont été forcés de suivre.

La conclusion pour Duane est sans appel, le produit est nul (“this product sucks“). Selon lui et quitte à acheter ce type d’e-cigarette, autant prendre une Njoy ou une Blu, cette dernière utilisant du e-liquide américain Johnson Creek (au moins un peu de bon sens).

En résumé un tirage difficile, un hit très peu prononcé, un volume de vapeur moyen et pas de goût. Pour Duane, c’est un échec total.

A ma connaissance aucune information n’a encore été publiée de la part de Philip Morris pour un lancement sur le marché européen, mais on se doute que cela ne saurait tardé.

Review Author:Review Date:
  • Je sens qu’on va bien rigoler au début mais qu’on va vite déchanter à cause d’eux 🙁

  • Remz

    comme tu le soulignes, ce n’est pas un produit pour vapeur mais pour un marché de masse.
    le problème sur le fond, c’est que cette vidéo ne sert pas à grand chose, sauf à faire ricaner les vapeurs. le grand public ne verra jamais cette review
    et sa conclusion.
    le cace devrait réfléchir à sa communication vers les futurs vapeurs. tout ça tourne un peu en rond, au risque de laisser échapper le marché vers …

  • nounsky

    C est de la strategie pour que les vapoteurs debutants trouvent cela inefficace et renonce a l ecig on ayant l impression d avoir ete arnaque.il est tres important que ce soi les vapoteurs eux meme qui convertissent les fumeurs car je pense que l on ne peut pas faire confiance aux medias aux medecins aux industries du tabac et aux decideurs pour cela .bone vap

    • Randall

      +1

    • Remz

      Ça fait un peu théorie du complot mais je suis presque convaincu de ça moi aussi. Au point technique où en sont les consommables, c’est tellement étonnant de voir Reynolds et philip Morris pondre de telles cochonneries que s’en est étonnant …Pour ce qui est des médecins, je serais plus réservé. Celui chez qui je vais depuis des années pour ma licence de plongée c’est montré soudain très curieux (après le test de spiro) et je lui ai laissé l’adresse du shop le plus proche en partant ! J’en connais d’autres à l’extérieur, et même curiosité. Je pense qu’à la base, ils sont plutôt positivement intéressés par l’ecig, car plus près des patients et plus éloignés d’intérêts mercantiles ou corporatistes. J’espère que c’est une généralité.