Le discours des médias serait-il en train de changer ?

“Encore 13 millions de fumeurs en France, c’est beaucoup trop” commente la collaboratrice de Jean-Marc Morandini sur Europe 1 ce matin.

C’est pourtant en faisant écho à la nouvelle campagne du ministère de la santé que la journaliste annonce dans sa chronique, qu’aujourd’hui “la meilleure façon d’arrêter de fumer reste la e-cigarette”. 400 000 personnes, c’est le chiffre annoncé par le baromètre INPES réalisé plus tôt dans l’année à l’occasion de la journée mondiale sans tabac et qui traduit le nombre de fumeurs qui se serait débarrassé du tabac grâce à ce nouveau, et encore officieux, substitut nicotinique.

Écouter l’émission à 1h51:18

Les ventes des versions officielles (timbres transdermiques, gommes, …) sont en chute libre explique une autre journaliste, qui oppose dans le même temps la frilosité gouvernementale pour la cigarette électronique à l’engouement du pneumologue et tabacologue Bertrand Dautzenberg, très sollicité par les médias sur ces questions.

Lire : Le Professeur Dautzenberg réagit au rapport britannique sur l’e-cigarette

Si l’on souffre pour arrêter de fumer, c’est que l’on arrête pas bien” explique le spécialiste, qui entend souligner l’importance du plaisir lié à l’usage de la cigarette électronique. Pour lui consommer de la nicotine sans passer par le tabac fumé est un gain en matière de santé.

Cette chronique d’Europe 1 pourrait-elle annoncer le début d’un changement dans le discours médiatique ? Un pas déjà pris par le journal Libération depuis quelques temps maintenant.

Review Author:Review Date: