Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » La propagation de la vape aux États-Unis en 55.000 tweets

La propagation de la vape aux États-Unis en 55.000 tweets

L’analyse de 55 000 tweets, publiés entre janvier 2015 et mars 2017 depuis le territoire américain donne un éclairage original de la propagation vape aux USA.

Pour comprendre la progression du phénomène du vapotage aux Etats-Uni, Vaporfi a analysé 55 000 tweets faisant référence à la vape, publiés aux Etats-Unis entre janvier 2015 et mars 2017. Ce travail livre un éclairage intéressant sur le profil des vapoteurs américains.

Cliquer pour visualiser l’animation Source : vaporfi

Les premiers tweets ont émergé à New York et Los Angeles, les deux villes où l’on a le plus tweeté sur la cigarette électronique durant cette période. La troisième ville est Ashland (Oregon) avec 25% d’utilisateurs uniques citant la vape. Les données montrent ensuite que l’enthousiasme pour la vape s’est développé de la Côte Ouest jusqu’au sud puis s’est propagé au nord-est.

Entre janvier 2015 et mars 2017, le Nevada était l’État américain comptant le plus d’utilisateurs de twitters s’exprimant sur la cigarette électronique, avec 10,6% d’utilisateurs parlant de la vape pour 100 000 habitants. C’est un État qui abrite un très grand nombre de points de ventes de vapoteuses et également celui qui bénéficie d’une des réglementations les plus souples. Le District de Columbia (Washington) et la Californie complètent le podium. Paradoxalement, l’État de la Côte Ouest souffre quant à lui d’une législation très restrictive sur les cigarettes électroniques.

Répartition géographique des tweets ayant pour objet la vape aux USA

Répartition géographique des tweets ayant pour objet la vape aux USA – source vaporfi

Les twittos Winchester (Nevada) ont été les plus actifs pendant un peu plus de 2 ans. Cela s’explique en partie par le fait que cette ville a accueilli le Vape Summit en 2015, or le nombre de tweets relatifs à la vape est resté très élevé après cet événement. Miami Beach et West Hollywood sont les deux autres localités comptant le plus d’utilisateurs qui ont évoqué la vape.

Près de 40% des tweets comportaient le hashtag #Vape, 27% des publications sur twitter présentaient le hashtag #VapeLife (vie de vapoteur). A titre de comparaison, les termes Ecigs et Ecig étaient relativement peu utilisés.

En 2015, 24,8% des tweets provenaient d’utilisatrices. Deux ans plus tard, 34,2% des publications sur twitter étaient réalisées par des femmes. Ces dernières exposent ainsi de plus en plus leur usage de la vapoteuse sur les réseaux sociaux. Les données révèlées par le CDC montrent néanmoins qu’il n’y a pas un tel écart de consommation entre les sexes. 4,1% des hommes vapotaient en 2015 contre 3,4% des femmes.