Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : iStick TC 40W – Eleaf

Test : iStick TC 40W – Eleaf

Dans la famille iStick d’Eleaf, il manquait la version 40W entre la 30 et la grosse 50W mais aussi et surtout le fameux contrôle de température. C’est désormais chose faite avec l’iStick TC 40W dont voici la revue détaillée.

Le contrôle de température sur la fameuse iStick

istick-tc-40wCet iStick TC40W embarque donc le contrôle de la température, non pas de votre box, ce qui est désormais courant, mais de la résistance elle-même. J’ai déjà abordé ce sujet à plusieurs reprises sans m’emballer pour autant sauf peut-être dernièrement pour l’eVic VT de Joyetech.

L’eVic m’avait presque convaincu de passer exclusivement à ce genre de réglage via la température, mais comme vous le savez les vaporisateurs qui n’ont pas d’accus séparés n’ont pas ma préférence. Je trouve cela énervant de devoir recharger toutes les nuits et une fois déchargée vous devez attendre un bon moment avant de repartir.

Cet iStick TC pour « Temperature Control » maîtrise et limite la température de votre résistance tant pour la protéger elle-même que pour (potentiellement) vous protéger vous et votre santé, sous réserve bien sûr d’avoir la bonne résistance en Ni200 ou en Titane ou équivalent type NiFe… ce qui est déjà une source de complexité pour qui ne connait rien à la vapote.

4Eleaf complète donc encore sa gamme, ultra chargée désormais, tout en conservant une identité de style et de petit volume comme la première du nom à l’exception de la 50W qui possède 2 accus. Cette version 40 W conserve quasi les mensurations de la 20 et 30 W avec au passage une augmentation de la capacité de l’accu qui passe à 2600 mAh.

Cette iStick TC40W vous sera donc utile si vous avez la possibilité d’utiliser des résistances en nickel ou en titane, en reconstructibles ou pas d’ailleurs, car Joyetech comme Kangertech propose déjà ce type de résistances capable, sous réserve de calibrage préalable, de fonctionner via ce fameux contrôle de température.

A ce sujet myVapors Europe m’a gentiment adressé pour ce test un GS tank avec des résistances préfabriquées en Ni200 de 0.15 ohm. Atomiseur qui fonctionne pas mal mais dont l’airflow est largement trop serré pour moi. Je pense qu’il est aussi trop réduit pour un refroidissement optimal du tank quand on utilise le réglage de température. En effet ce tank chauffe trop fort pour peu que l’on vapote un peu trop. Mais là n’est pas notre propos.

Cet iStick TC40W s’adresse en conséquence à des vapoteurs qui sont capables et/ou qui ont envie d’acquérir ces résistances spécifiques et qui ne sont pas réfractaires à la lecture d’un mode d’emploi…

Des résistances bien spécifiques

5En effet si cela vous parait trop lointain alors cet iStick TC 40W sera pour vous un peu redondante en particulier vis-à-vis de sa sœur la 30 W. Après 3 critères pourront faire la différence pour les possesseurs des premières iStick que sont le changement complet du système du Fire, le remplacement du pas de vis 510 qui a fait – enfin – un bond en qualité y compris vis-à-vis de la 30 W qui avait déjà un peu corrigé le tir, et enfin et surtout le prix qui n’est guère différent de la 30 W. Eleaf semble utiliser une certaine sauce Kangertech avec sa famille iStick.

5-avec-le-GS-tank-d'eleafRappel ou bouteille à l’eau de mer : reste tout de même une question d’importance toujours en souffrance de réponse : A quelle température dois-je ou puis-je régler ma résistance pour optimiser la longévité de cette résistance et surtout ma santé ? A l’heure où j’écris ce test je vape à 260° degrés Celsius pour avoir une vape pleine et dense. Qui peut me dire aujourd’hui si c’est bien ou pas bien ? Ces métaux (nickel, titane …) sont-ils également préférables au kanthal classiquement utilisé dans les résistances ?

Une vraie iStick avec fire et pas de vis digne de la concurrence

6Commençons par la question esthétique car cette nouvelle iStick est en fait un peu plus qu’un restylage. Vous verrez que les angles s’affirment un peu plus, qu’un bouton mode fait son apparition entre les deux flèches de réglage, que le Fire a enfin une bonne tête de Fire et que le pas de vis est en acier et non plus en sorte de composite. En résumé tous les points négatifs restant de la 30 w s’améliorent nettement et c’est la bonne nouvelle.

Voyez aussi l’apparition d’une petite patte pour fixer un lien ou un cordon pour accrocher votre iStick au cou plus facilement.

7L’emballage est usuel et toujours plus que correct chez Eleaf, ça ne change pas ici. La perception globale est comparable aux anciennes iStick avec une petite dose de meilleure finition en plus. Cette meilleure finition est perceptible aussi au niveau du bandeau noir en plastique qui apparait moins mou et mieux assemblé que pour les petites sœurs.

Moins de 100 grammes la box de 2600 mAh, une cohérence dans la filiation iStick.

8L’écran est de qualité identique avec les informations en plus liées au contrôle de température sous réserve d’utilisation de ce mode. Cet écran indique clairement les informations utiles et peut être orienté pour les gauchers comme moi.

Pour ce qui est des commandes, tous les boutons s’améliorent et surtout je constate que ces derniers ne font plus de cliquetis quincaille. Tout d’abord vous trouverez naturellement un Fire pratique dont la finition et l’usage ont fait un bon en avant, l’ajustement est parfait mais le bruit est encore un peu pénible.

Les réglages se font toujours via les deux flèches pour monter ou descendre la puissance ou la température, et le nouveau bouton permet simplement de sélectionner le mode Watt ou le mode température. Simple et bien !

Pour finir rapidement sur l’aspect général de cette version et à tarif presque comparable, la version 40 W corrige et améliore pas mal de petites choses agaçantes. C’est parfait !

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • 1 fire en métal rond sur le côté (on et off par 5 pressions rapides)
  • Température variable de 100 à 315°C
  • Puissance en watt variable: 1 à 40 Wpar incrément de 0.5
  • Résistance : 0.05/1 ohm en mode TC et 0.15/3.5 ohms en mode W
  • Compatibilité : pas de vis 510.
  • Poids : 96 grammes
  • Hauteur : 77.3 mm
  • Largeur : 36.2mm
  • Epaisseur : 22.3 mm
  • Accus : 2600 mAh
  • Protection : 10 sec, court-circuit, température supérieur à 70 °C et lock de la résistance protégeant le calibrage de la température
  • Mode discret qui coupe l’écran
  • Recharge par USB
  • 1 câble usb
  • Affichage température/watt, puissance/volt, ohm et batteries
  • Matière : acier/inox/plastique
  • 2 modes de fonctionnement : température / wattage
  • Un mode d’emploi en français
  • 4 couleurs sobres au choix

Utilisation

4Une partie électronique classique et un réglage de température simplifié nécessitant un calibrage impératif toujours mal mis en valeur dans le mode d’emploi.

Après 5 pressions sur le Fire, l’écran s’allume. Il vous reste alors à choisir le mode voulu en appuyant sur le bouton ovale. Mais avant d’avoir accès à la vape contrôlée par température, vous devez impérativement lire le mode d’emploi pour effectuer un calibrage à température ambiante. Bien sur il vous faudra aussi avoir un clearo acceptant des résistances en nickel.

9Pour rappel, vous devez savoir que ce réglage des températures est lié à l’utilisation de certains métaux, le NI200 mais aussi avec le titane. Bref l’important pour que ça marche correctement et surtout que ce soit précis, il faut avant tout fonctionnement de la résistance procéder au calibrage de celle-ci à température ambiante. En clair, car le mode d’emploi ne l’est pas forcément, une fois que vous avez installé votre résistance, vous devez avant toute chose calibrer, à froid impérativement, votre nouvelle résistance.

Avec cette iStick TC 40 c’est plus simple qu’avec l’Evic VT car il vous suffit d’appuyer simultanément sur le bouton fire et la flèche haute pour verrouiller votre résistance qui fera apparaitre un petit cadenas à la place du symbole ohm. Pour conseil, appuyer d’abord sur la flèche avant le Fire car si vous faites l’inverse la résistance aura le temps de chauffer un peu ce qui va fausser votre calibrage. Cette iStick est calibrée pour des résistances en Ni200 donc celles en titane ne marcheront pas dessus car le coefficient de chauffe des deux métaux est franchement différent. … bref !

En revanche pour cette iStick TC, vous ne pourrez pas choisir aussi votre puissance, il semble que l’iStick envoie les 40 W directement dès lors que vous avez choisi votre température.

Le gros avantage de cette manipulation est ensuite de pouvoir changer de mode et d’atomiseur sans souci. Les réglages seront conservés et le contrôle de température marchera sans aucun souci du moment que vous ayez conservé la même résistance. Vous devrez faire cette manipulation à chaque changement de résistance.

Un mode classique de réglage en watts pour toutes les autres résistances ou tous les autres atomiseurs

10Rassurez-vous cet iStick ne se limite pas aux résistances nickel, vous pourrez aussi vous en servir comme n’importe quelles autres box en choisissant le mode Power qui assure un réglage en watt de 1 à 40. Les réglages seront alors d’une extrême simplicité pour augmenter ou baisser votre réglage, et votre iStick redeviendra comme les anciennes à savoir un excellent petit mod se réglant simplement avec les 2 flèches.

Vous aurez toujours la possibilité de charger via USB tout en continuant de vapoter, même si là encore la prise usb est toujours sur le fond de la box rendant impossible la position horizontale lors de ces recharges, ce qui pourra nuire à l’alimentation en liquide de vos résistances en fin de tank.

L’épaisseur du iStick est de 22.3 mm et vous permet de positionner tous les clearomiseurs du marché dessus. 

Une étonnante déception liée à l’autonomie de cette nouvelle batterie

20150719_171950Que ce soit avec le réglage par température ou le réglage classique par watt, je n’ai que rarement pu dépasser les 6 heures d’utilisation avec en compagnon fidèle mon Subtank mini en 0.5 ohm. Il est vrai que mes résistances usuelles sont désormais plus gourmandes que feu mes 1.8 ohm mais pour avoir fait un essai avec d’anciennes résistances, je me retrouve avec les mêmes valeurs que la version 30W pourtant vendu à 2200 Mah. Je vous avoue ne pas comprendre ! Est-ce un problème sur ma version pré-série ?

Ce dernier point me laisse un peu mal à l’aise vis-à-vis de mon appréciation et mon conseil final car pour autant cette iStick TC 40w est à ce jour la meilleure version en termes de qualité et de finition mais aussi d’ouverture possible vers le monde magique du contrôle de température.

20150719_171843Magique, je plaisante, mais il est vrai que les usages liés à cette technique sont franchement rassurant pour autant que l’on ait les bonnes informations ce qui n’est toujours pas le cas à ce jour ! Car pour ma part quand j’utilise ce fameux contrôle de température que j’ai trouvé optimal ici à entre 250 et 260 degrés, mon atomiseur chauffe franchement fort et c’est bien normal vu la très faible résistivité des résistances en Nickel. Cette chaleur constatée est aussi réelle sur le GS Air Tank de Eleaf que sur l’Ego one Mega de mon eVic VT de Joyetech.

Ce qui est certain selon moi c’est que les accus permettant d’encaisser ces faibles résistances doivent encaisser des décharges d’au moins 20 A et je ne peux que constater que tous ces accus ont des autonomies moindres que les accus normaux.

En résumé

Points positifs :

  • Un contrôle de température vraiment utilisable via les résistances type Ni
  • Pas de vis acier largement amélioré
  • Fire enfin de bonne facture
  • Finition en net progrès
  • Poids
  • Design et ergonomie toujours très agréable
  • Qualité perçue pour l’ensemble
  • Réglage simple et efficace pour les réglages de température ou de watt
  • Recharge par USB
  • Deux usages : classique avec les watts ou évolué via la température
  • Mode d’emploi en français
  • Connectique 510 permettant l’emploi d’autres atomiseurs type subtank

Points négatifs :

  • Autonomie faible en rapport au 2600 mAh annoncés
  • Contrôle de température limité au nickel
  • Prise Usb toujours au fond
  • Info sur le calibrage des résistances trop peu mis en avant
  • Tête d’atomiseurs NI trop chère
  • Prix quasi inchangé !

Conclusion

Note de 3,5/5. La gestion de l’autonomie lui faire perdre une étoile. La meilleure version de l’iStick classique à ce jour en terme de qualité de finition, avec une option de réglage via la température tout à fait utilisable avec une résistance en Nikel mais l’autonomie n’est pas en rapport avec ces devancières !

Quant à choisir avec la version 30W, il est clairement évident que cette version 40W est plus aboutie même si elle reste une batterie mod classique dont les accus ne sont pas interchangeables. Je vois poindre une version 100W avec accus changeables….

iStick TC 40W en images

Name of Reviewed Item: iStick TC 40W Rating Value: 3.5 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2015/07/istick-tc-40w.jpg Review Author:Review Date:
  • Sandjivy Thierry

    je suis tres tres satifier de set cigarette electronique

  • Max

    Salut à tous
    Je vais ajouter ma petite contribution à ton test qui reprend dans les grand lignes les mêmes éléments que moi
    J’ajouterais simplement dans les points négatifs :
    – pas de vis decaler : mon index obstrue l’air Flow de mon subtank mini
    – écran beaucoup moins lumineux (en plein jour on ne voit pas l’écran… Tout du moins au soleil
    – affichage du temps de vap’ trop court par rapport à la 30w à peine le temps de voir le chiffre annonce
    -autonomie clairement à la baisse… Avec la 30w je tenais une journée complète (jusqu’à 22h on va dire… Avec la 40 à 17 ou 18h rideau (même clearo / résistance / puissance bien évidemment) 

    As tu le même ressenti quant à ces éléments ?

    • Denis COUGNAUD

      oui tout a fait et merci

    • Marquis

      Bonjour à tous.
      Pour l’autonomie, je ne constate pas la même chose; ma 40W tient environ 36h, soit la même que ma 20W.
      En revanche pour obtenir un rendu identique je vapote à 11.5W sur la 40W alors que c’est 9.5W sur la 20W.
      Toujours avec Protank2, résistances 1.5 et bague airflow.

    • Ne l’ayant acheté que lundi je manque encore un peu de recul sur la plupart des points, mais je serais également plus nuancé par rapport à l’autonomie.
      En semaine, où je ne vapote que pendant les pauses au boulot, et nettement plus le soir, elle me tient deux grosses journées.

  • Julie Giacomino

    Et salut, j’ai bien fait mes devoirs, et lu et relu des tas de revues, fouillé beaucoup sur le net…
    Me revoilà, toujours à vouloir coupler un Istcik simple (sans contrôle de température) avec un mini Nautilus, or la 40W vu sur le petit vapoteur (no pub) en pack tout prêt avec le Nautilus est en fait celle que dont tu causes ici : la TC 40W!!! Outre le fait que cette fonction, a priori, ne m’intéresse pas (plus tard peut-être…) et qu’elle se limite au résistance en Nickel, la version TC 40W est mal notée par tes soins pour sa perte d’autonomie.
    Or, ce qui m’importe (et ce qui me plait dans l’Istick) c’est la légèreté, le faible encombrement, et l’autonomie (je veux tout, quoi!!!). On ne trouve plus les versions 30W (dont tu parles avec enthousiasme) dans le commerce, mais seulement sur le net!
    Est-ce que ça vaut le coup de chercher un site “carré” pour acheter la 30W? Ou je me me console avec les améliorations techniques que tu concèdes à TC 40W?
    …. En fouillant, je me suis prise à fantasmer sur le Pipeline Pro Slim mais là on change de catégorie… Aller, ça ne fait pas de mal de rêver…

    • Denis COUGNAUD

      Préfère la dernière version 40w dont le pas de vis est bien Meilleur et si tu n utilise pas le Ct tu auras tout de même une bonne autonomie….bravo et merci

  • Julie Giacomino

    Haaaaa…. J’avais pas encore tout fouillé, je viens de trouver un pack Istikc 20W + mini Nautilus…………………………..
    Tu en dis beaucoup de bien de cette version aussi!!!

  • step

    Bonjour, je viens d’acheter un kit istick 40w nautilus. Première question la valeur en ohm sur l’écran ne correspond pas à la valeur affichée sur la résistance. Est-ce normal? Deuxième question, je n’ai pas encore fait l’acquisition de résistance permettant un contrôle de température. Comment à vue de nez être sur que je ne crame pas le produit? Est-ce que capoter à plus de 20 watts est OK? Si l’on entend un petit crépitement sans goût de brûlé est-ce OK?

    • Gregory Lucion

      pas un crépitement, c’est une ébullition .

  • Guillaume FAUCHEUX

    Hello! Quelqu’un aurait une idée de la température idéale en TC?

    • Mélissa Jennifer Russotto

      Moi en TC je l’ai régler a 260°

  • mali garcia

    Je rejoins totalement vos dires mais il me reste une question: peut on utiliser une résistance NI(qui fonctionne très bien en mode température en mode wattage? Car lorsque j’ ai envie d’un hit plus prononcé, je préfère le mode wattage et si je dois changer la résistance à chaque fois, ça risque de me saouler donc puis je passer en wattage sans changer la résistance (le istick semble accepter mais je ne voudrais pas l’endommager). d’avance merci pour vos réponses.

  • duchesne

    salut a tous j’ai un probleme, ma batterie affiche protection sur l’écran ? je ne peux plus vaper merci pour vos reponse

  • RodyDoolittle50143

    Nice work! Unfortunately, I found this article too late – I already found the answer on another service. I’ve found some decent tutorials on how to fill IRS 706 out online here http://goo.gl/0NBucc

  • Mélissa Jennifer Russotto

    Par conte quelqu’un peu m’expliquer qq choses a propos des résistances Sur ma résistance est écrit 8-30w et 1.2 Π cela veux dire que je dois régler ma istick TC40w entre 8 et 30 w pcq j’ai une prestance de 1.2?