Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Nicotine : comparaison de l’efficacité des vaporisateurs de 2e et 3e génération

Nicotine : comparaison de l’efficacité des vaporisateurs de 2e et 3e génération

Une étude parue dans l’US National Library of Medicine cherche à distinguer les effets du vapotage entre les cigarettes électroniques de deuxième (G2) et de troisième génération (G3). Jacques Le Houezec explique en détail, sur son blog, les résultats de cette étude.

nicotine

Conserver un taux de nicotine élevé permet de consommer moins de e-liquide.

Les chercheurs ont comparé l’administration de nicotine et l’exposition aux substances toxiques chez les vapoteurs et chez les fumeurs. Ils ont également interrogé les participants avant et après l’expérience, qui devaient tous fumer ou vapoter depuis au moins 3 mois.

Les utilisateurs de vaporisateur “G3” ont obtenu dans les 5 premières minutes des nicotinémies (concentration de nicotine dans le sang) plus élevées que les utilisateurs de “G2”, et presque semblables à celles obtenues par les fumeurs.

Une délivrance de nicotine deux fois plus rapide pour les e-cigarettes “G3”

Les deux types de cigarettes électroniques permettent de satisfaire les utilisateurs de la même façon, mais la vitesse à laquelle la nicotine est délivrée dans le corps demeure très différente.

Cela s’explique notamment par l’utilisation de résistances aux valeurs plus élevées dans les cigarettes électroniques de deuxième génération. Les utilisateurs de “G3” utilisent avec des résistances plus faibles, des puissances plus élevées et consomment deux fois plus de liquide que ceux d’e-cigarette “G2”.

Ces résultats sont significatifs selon Le Houezec. Pour inhaler moins de vapeur et obtenir une nicotinémie satisfaisante, les vapoteurs pourraient avoir intérêt à utiliser des systèmes intérmédiaires  avec des liquides plus dosés en nicotine, de cette façon, ils réduiraient encore les risques.

Pour aller plus loin : nos articles sur la nicotine
  • fred

    Certes mais le passage aux “G3” c’est aussi plus de hit et de saveurs, choses qui font basculer pas mal de camarades au zéro nicotine autour de moi.

  • Algo

    Sur le dernier paragraphe, il est très discutable ! Poussé à l’absurde, il conviendrait à conseiller à un vapoteur en NO de reprendre la nicotine pour moins vaper…
    Peut-être faudrait-il éviter de réduire la vape à seulement un dispositif de diffusion de nicotine !