Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Limitless RDTA Plus – Ijoy

Deux mois après la sortie du Limitless RDTA, collaboration entre les modeurs américains de Limitless Mod Company et la marque chinoise Ijoy, le RDTA Plus débarque sur le marché. Il reprend les bases du Limitless RDTA, en format plus grand et avec quelques nouveautés bien pensées, qui élargissent sa palette de vape.

Ijoy à l’écoute de ses clients

À croire qu’Ijoy et Limitless sont de fidèles lecteurs de Vaping Post, parmi les trois points négatifs qui concernaient le Limitless RDTA, nous avions cités l’absence d’adaptateur 510 pour un drip tip et l’obligation de vaper en double-coil. Bingo, le Limitless Plus répare ces erreurs en fournissant un adaptateur 510 et un réducteur de chambre en silicone pour une vape plus tranquille. Bien sûr, nous n’étions pas les seuls à faire cette remarque, saluons néanmoins l’écoute du client par Ijoy. Le troisième point négatif concernait la consommation de liquide gargantuesque, celle-ci peut désormais être diminuée, notamment par la possibilité de vaper en single coil. Voyons maintenant, toutes les nouveautés qui se cachent dans le « Plus » de ce nouveau Limitless.

Le Limitless RDTA Plus est donc un atomiseur hybride, qui reprend le principe du dripper, mais auquel on a ajouté un réservoir pour une meilleure autonomie en liquide. Sur cette nouvelle version, sa contenance passe de 4 à 6,3 ml, ce qui devient très intéressant.

Revue technique

  • Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :
  • Un atomiseur RDTA
  • Un réservoir en pyrex
  • Contenance : 6,3 ml
  • Un plateau de type Velocity deux posts à quatre trous
  • Un pin 510 en laiton plaqué or ajustable avec isolateur en PEEK
  • Un drip top en Delrin
  • Un adaptateur 510 drip tip en Delrin
  • Un réducteur de chambre d’atomisation
  • Un kit de pièces de rechange contenant trois résistances en Kanthal twisté, 6 joints, quatre vis cruciformes en titane et un tournevis
  • Un tank en Pyrex fumé de remplacement
  • Matériaux : inox, Delrin, or, PEEK et Pyrex
  • Hauteur : 61 mm
  • Diamètre : 25 mm
  • Poids : 51 g

Un plateau de montage plus grand et plus “quali”

A gauche, le Limitless RDTA Plus et le Limitles RDTA, à droite.

Photo de famille : de gauche à droite, le Limitless RDTA Plus et le Limitless RDTA.

Au niveau du format, le Limitless RDTA Plus a pris quelques millimètres. Il passe de 24,2 à 25 mm de diamètre, ce qui devient moins joli, voire rédhibitoire sur une box compact comme l’eVic VTC Mini ou Vtwo, par exemple. Mais c’est surtout en hauteur, que le nouvel ato d’Ijoy et Limitless a pris, en passant de 51 à 61 mm.

Au niveau de sa conception, le Limitless RDTA Plus est toujours un top coil doté d’un plateau de type Velocity de deux posts à quatre trous.

Driptop Limitless RDTA PlusSon drip top a été totalement revu. Plus qualitatif, le Delrin de la version originale laisse la place à l’inox. Plus large, son diamètre atteint 13 mm, et ses concepteurs fournissent maintenant un adaptateur 510, qui permet d’adapter n’importe quel drip tip, ce qui élargit largement sa palette de vape. Ses deux énormes airflows en forme de cyclope ont été agrandis, et font désormais 21 mm de long sur 2 mm de large. On varie l’ouverture des airflows en tournant le drip top. Les joints sont plus gros que sur la version normale, ça coulisse mieux et ça tient bien.

Velocity Limitless RDTA PlusRevenons au plateau de montage, les deux plots du Velocity ont été éloignés et sont désormais espacés de 11 mm et ses trous sont élargis à 2,5 mm, ce qui laisse une totale liberté pour élaborer les coils les plus fantaisistes. Le système à quatre encoches situées sur les côtés du plateau, qui laissent passer la fibre dans le réservoir a été conservé. Le pin 510 est toujours en laiton plaqué or avec isolateur en PEEK.

Pour le test, j’ai utilisé les deux résistances pré-faites en Kanthal Clapton, fournies avec les pièces de rechange. Sur le plateau ultra-large (21 mm de diamètre), le montage deux résistances pré-faites est très simple. Les vis sont désormais en titane, donc très résistante et le tournevis cruciforme fourni est de très bonne facture. Une fois montées, on obtient une résistance de 0,2 ohm. Afin d’optimiser la restitution des saveurs, il faut vérifier que les résistances sont positionnées au-dessus des trous d’airflow, une fois le top cap posé. Sinon remontez les légèrement.

Remplissage Limitless RDTA PlusLe système de remplissage n’a pas changé. Il suffit de remonter la bague d’airflow pour voir apparaître une ouverture de belle taille située sur la base du plateau. La petite goutte peinte sur cette base permet d’ailleurs de la situer facilement.

Double-coil Limitless RDTA PlusAvec le double Clapton coil en 0,2 ohm, le RDTA Plus a très soif, il lui faut de la puissance et du liquide ! À 60 W, avec les airflows ouverts de moitié, la restitution des saveurs est très bonne et le volume de vapeur énorme. Évidemment, cet ato peut encaisser bien plus, mais au-dessus de 80 W, la vape devient beaucoup trop chaude, à mon goût.

Niveau chaleur, le RDTA Plus se comporte très bien. En chain-vapant à 80 W, le top cap chauffe bien sûr, mais ça reste raisonnable et si on ajoute par-dessus un drip tip en Delrin, on n’a aucun souci au niveau des lèvres. En laissant simplement le top cap, par contre, on a l’impression de boire le liquide, et ce n’est pas vraiment qu’une impression. Notons que sur un premier batch, le top cap du RDTA Plus était incurvé et livré avec un drip top. Aujoud’hui, ce n’est plus le cas, le top cap est plat et le drip top a disparu, ce qu’on peut regretter.

Le réducteur de chambre fait la différence

Réducteur Limitless RDTA PlusLe réducteur de chambre en silicone est la grande avancée de ce Limitless RDTA Plus, qui peut désormais s’utiliser avec une seule résistance. J’ai l’ai testé en montant un coil en huit tours d’inox de 0,39, qui chiffre à 0,65 ohm, et là on obtient une vape tranquille orientée saveur, en inhalation indirecte en fermant l’airflow au trois-quart. Du coup, et c’est là l’énorme « plus » de cette nouvelle version du cet ato, on dispose d’une gamme de vape quasi-complète, de la vape serrée, voire très serrée en utilisant le réducteur de chambre et en obstruant quasi-complètement l’airflow, à une vape power vaping avec double-coil très bas en ohm et les deux airflows ouvert à 100%.

En résumé

Points positifs :

  • Véritable machine à vapeur, mais pas que…
  • Possibilité de vaper en single coil, donc très large palette de vape
  • Saveurs très bien restituées
  • Excellente qualité de fabrication (en progression par rapport à la version classique)
  • Système de remplissage malin
  • Facilité de montage
  • Prix compétitif

Point négatif :

  • 25 mm de diamètre, trop large pour la plupart des boxs compact

Conclusion

Note de 4,5/5. Ijoy a écouté ce que la plupart des utilisateurs reprochait au Limitless RDTA classique. En ajoutant un réducteur de chambre en silicone et un drip top mieux conçu à cette version Plus, la firme chinoise efface les inconvénients du Limitless RDTA premier du nom. On peut toujours produire de gros nuages, mais l’inhalation indirecte est désormais également possible. Si on y ajoute des matériaux de meilleure qualité, un plateau de montage plus facile et plus solide, une plus grande contenance, plus de pièces de rechange pour un prix toujours très raisonnable, on n’est pas loin de la perfection en ce qui concerne les ato reconstructibles orientés vapeur. Seul les 25 mm de diamètre de cet ato peuvent être un frein à l’achat, car ils restreignent le nombre de boxs qui lui conviendront esthétiquement.

Name of Reviewed Item: RDTA Plus - Ijoy Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2016/07/Limitless-une.jpg Review Author:Review Date: