Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Joyetech eRoll

Joyetech eRoll

    Annonce
eRoll Joyetech

L’eRoll est toute petite et s’accompagne d’un chargeur portatif dont la taille et le style sont directement inspirés d’un iphone.

Avec un peu de retard voici le test de la fameuse mini e-cigarette eRoll qui fait beaucoup parler d’elle depuis sa sortie.

Joyetech étant une marque très active sur le marché de la cigarette électronique, je ne pouvais donc omettre de tester les différents modèles qu’ils ont développés cette année, à commencer par cette eRoll.

A l’origine du très célèbre modèle Ego, copié depuis par d’innombrables fabricants, la société chinoise Joyetech semble n’avoir jamais cessé de chercher des moyens d’innover tout en conservant ses propriétés intellectuelles. Les cigarettes électroniques de la marque sont devenues aujourd’hui un incontournable des catalogues produit des boutiques en ligne et physiques.

On trouve maintenant sur tous les produits Joyetech un code barre identifiant chaque produit ainsi qu’une présence du logo très renforcée. Joyetech tient à son nom et fait bien passer le message, ce qui est une très bonne chose pour l’industrie de l’e-cigarette trop souvent attaquée par ses détracteurs pour le flou commercial (et légal) qui l’entoure encore aujourd’hui.

Cette année Joyetech a tapé fort. Quelques mois avant Noël, trois nouveaux produits ont été mis sur le marché dont l’eCab et l’eRoll, mais surtout la toute dernière eVic que tous les vendeurs sont en train de s’arracher pour être les premiers à la proposer sur leur boutique et dont je ferai bientôt le test ici. Mais en attendant voici mes impressions sur cette eRoll, une e-cigarette qui va devenir sans aucun doute une grosse référence dans la catégorie mini.

Test de la mini e-cigarette “eRoll” Joyetech

Pack eRoll

Le pack eRoll ici prêt à être déballé pour dévoiler la bête.

Pour faire le test de cette cigarette j’ai choisi la boutique de Frédéric, E-vapoteur.fr,  qui s’est spécialisé dans les produits Joyetech et qui dispose d’un catalogue complet pour cette marque.

Vous allez voir que la petite taille du coffret de cette eRoll ne laisse en rien suggérer ce qui s’y trouve à l’intérieur.

Contenu du pack eRoll

Contenu du pack eRoll Joyetech

Le contenu de pack en photo ici avec la pièce maitresse de cette eRoll : son chargeur portatif

Quand on ouvre le coffret on trouve en premier lieu l’objet de nos convoitises, la fameuse e-cigarette avec son chargeur portatif qui je dois dire a vraiment du style.

Les accessoires (chargeur etc.) se trouvent dans un autre compartiment du coffret.

Voici la liste des éléments contenus dans le pack eRoll :

  • 2 batteries eRoll 90Mah (longueur : 54mm – poids : 6,85g)
  • 5 cartouches Tank (réservoirs – 0,4ml)
  • 2 atomiseurs
  • 1 corps atomiseur (bague)
  • 1 chargeur portatif (1000Mah)
  • 1 chargeur usb avec sa prise murale
  • 1 manuel d’utilisation (en franglais)

Le chargeur portatif

Chargeur portatif eRoll Joyetech

Le chargeur portatif de l’eRoll, au design très inspiré d’un iphone 4.

La grande force commerciale de cette eRoll tient dans son chargeur portatif, que l’on appelle aussi en anglais PPC. Ce boitier dont la taille et le style sont très proches d’un iphone 4, va permettre de recharger l’e-cigarette dix fois sans avoir à utiliser une prise murale ou usb. Tout le rechargement de l’eRoll passe par ce boitier.

Ce chargeur portatif nécessite bien sûr d’être lui même chargé pour pouvoir ensuite recharger l’e-cigarette en la plaçant à l’intérieur, mais le côté pratique est atteint puisque la batterie de l’eRoll étant de faible autonomie, elle ne demandera pas beaucoup de temps pour être de nouveau opérationnelle.

La puissance de 90mAh permet une utilisation continue d’environ une heure. Durant mes tests j’ai pu utiliser l’eRoll normalement pendant deux heures. Quand le bout de l’e-cigarette se met à clignoter il est temps de la ranger dans son boitier et de laisser faire la technologie pendant 40 minutes environ.

Une diode bleue sur le boitier vous indique que la charge est en cours, quand  cette diode s’éteint cela signifie que l’eRoll est rechargée. Un voyant rouge indiquera que le chargeur  a lui même besoin d’être rechargé. Comptez environ 3 heures pour le recharger complètement.

eRoll Joyetech / Iphone 4s Apple

Comparaison eRoll Joyetech / Iphone 4s Apple

Son faible poids rend parfaitement possible son transport dans une poche de veste ou de pantalon.

La comparaison avec un iphone 4 est intéressante et les photo ci-contre vous permettront d’évaluer la taille réelle de l’objet qui est légèrement plus épais que le téléphone d’Apple.

Chargeur eRoll Joyetech / Iphone 4s Apple

Le chargeur de l’eRoll est légèrement plus épais qu’un Iphone 4s

Le chargeur fait 13mm d’épaisseur pour une longueur de 108mm et une largeur de 48mm.

Le rendu graphique et le toucher sont vraiment très similaires à un Iphone, on pourrait presque les confondre. Joyetech a réussi son coup en surfant sur la vague de l’un des produits de consommation les plus en vogue.

C’est beau mais il y a un hic

Le gros problème de ce chargeur c’est que l’eRoll doit être entièrement montée avec sa cartouche et son atomiseur pour pouvoir se placer correctement dans le compartiment de charge. Vous allez me dire que ce n’est pas grave puisqu’une seconde batterie est livrée dans le pack. Sauf qu’il manque une deuxième bague pour pouvoir assembler l’atomiseur à la batterie de l’e-cigarette et ainsi permettre que la longueur de l’ecig vienne toucher les connecteurs du chargeur. Tel qu’est conçu le pack eRoll, impossible de vapoter tout en chargeant une seconde batterie.

C’est vraiment dommage que Joyetech n’ait pas pensé à ça. Heureusement on n’est pas dépourvu, il existe toujours des solutions, et simples.

La solution facile, à la MacGyver

La solution facile à mettre en place pour remédier à ce problème consiste à insérer une petite pièce assez longue pour pouvoir pousser la batterie de l’eRoll jusqu’au bout du compartiment, et ainsi permettre la connexion avec le chargeur.

Astuce chargeur eRoll

L’astuce consiste à trouver une pièce qui pousse la batterie dans le compartiment

Pour ce faire j’ai tout simplement pris la carte de visite de l’e-vapoteur.fr et l’ai découpée dans sa largeur pour ensuite la  rouler afin d’en faire un tube.

La longueur du tube doit faire environ 4cm.

En deux minutes le tour est joué. L’eRoll se recharge correctement et je peux continuer à utiliser la seconde batterie pour continuer à vapoter tranquillement pendant que l’autre charge.

Certes ce n’est pas super esthétique mais le bout de papier va se trouver dans le chargeur, ce n’est donc pas gênant. Si vous êtes un peu plus inventif et bricoleur que moi, une petite pièce de plastique cylindrique fera encore mieux l’affaire et préservera le côté esthétique du chargeur une fois ouvert.

Mise à jour du 17 décembre 2012 : suite à mon article et en ayant vu sa carte de visite découpée, Frédéric propose désormais des corps d’atomiseurs pour l’eRoll, ce que j’appelle ici une bague. Pour 1.90 euros de plus le problème est désormais réglé.

Remplissage des cartouches et assemblage

L’eRoll est petite, très petite, et les cartouches Tank qui vont avec aussi. Leur contenance de 0,4ml font partie du jeu. 0,4ml c’est peu mais c’est le prix à payer si l’on veut vapoter avec une e-cigarette mini super discrète et vous allez le voir plus bas, super performante.

Remplissage Tank eRoll

Les cartouches se remplissent directement avec le bec verseur du flacon e-liquide. Simple et facile.

Pour remplir une cartouche, rien de plus facile, on verse le e-liquide directement dans le Tank en faisant attention de ne pas le faire déborder.

L’avantage de ce tank c’est qu’il n’y a pas d’opercule à enlever pour le remplir, une fois plein il viendra directement se fixer sur l’atomiseur de l’eRoll.

Le montage de l’atomiseur est quant à lui presque aussi simple. L’eRoll utilise des atomiseurs remplaçables, apparus avec les modèles type Ego-C, eux mêmes étant une amélioration de l’Ego-T dont les atomiseur à l’époque étaient associés à un cache en métal afin accueillir le Tank. Ici tout est séparé, ce qui va permettre de remplacer uniquement les atomiseurs une fois fatigués et de baisser par conséquent les coûts de maintenance.

L'eRoll en main

Une fois montée, l’eRoll est super légère, c’est la grande classe.

Pour monter le tout, trente secondes suffisent. On fixe la tête de l’atomiseur sur la batterie, on ajoute la bague en métal (la fameuse pièce qui n’est pas en double), et puis on vient enfin emboiter la cartouche tank.

On obtient alors cette magnifique mini, super légère et très élégante, prête pour faire des nuages de vapeur.

Voyons maintenant ce qu’elle a dans le ventre.

Volume de vapeur, hit et rendu des saveurs

Ca fait pas mal de temps maintenant que je m’excerce au jeu du test M6 boutique pour essayer des cigarettes électroniques grand public. Les e-cigarettes mini sont intéressantes à tester car elles restent pour moi ce qu’il se fait de mieux du point de vue esthétique.

La plupart du temps quand on dit “mini” on associe généralement les performances à la taille de l’objet. Là je dois dire que je suis resté scotché.

Je m’attendais encore à une ecig sur laquelle il faille tirer comme un malade pour produire un volume de vapeur correct. Avec l’eRoll c’est la première fois que je commence à retrouver les sensations auxquelles je suis habitué avec mon Ego Stardust.

Ma quête pour trouver la mini qui me fera lâcher mon Stardust n’est pas pour autant terminée, mais on s’en rapproche. Je suis très content. C’est vraiment du bon matos. Chapeau Joyetech.

L’atomiseur crépite et le hit est vraiment présent. J’ai utilisé pour ce test mon e-liquide favori, le Tribeca de chez Halo en 12mg/ml, afin de bien me rendre compte du rendu de cette eRoll et il a donné presque tout de lui même.

Le volume de vapeur généré est vraiment bon et le hit est bien présent. La vapeur est un peu froide à mon goût mais la performance de l’ensemble m’a vite fait oublier ce côté là.

Conclusion

Points positifs

  • Très bon volume de vapeur et hit excellent
  • Très petite et très légère
  • Chargeur portatif super stylé
  • Prix bas
  • Facilité d’utilisation

Points négatifs

  • La fameuse bague qui manque et qui nécessite un tout petit bricolage
  • Faible autonomie (mais résolue avec le chargeur portatif)
  • Faible capacité des cartouches

Il n’y a pas photo, l’eRoll est pour moi, à l’heure actuelle, “The Mini”. Une e-cigarette de cette taille qui marche aussi bien, couplée à un chargeur portatif super élégant, fait de cette eRoll une excellente e-cigarette dans ce type de gamme.

L’eRoll reste bien sûr une mini, c’est à dire une petite ecig avec une faible autonomie, tant au niveau de sa batterie que la capacité de ses cartouches, et dont les atomiseurs vont devoir être changés assez régulièrement si l’on veut conserver un bon rendu sur la longueur. Même si il existe des solutions de nettoyage plus ou moins efficaces (eau chaude, bicarbonate, bac à ultra son ..) c’est dans tous les cas le quotidien du vapoteur que de devoir remplacer les consommables de son e-cigarette.

L’eRoll sera je pense un excellent choix pour le petit fumeur ou le fumeur moyen, qui cherche une e-cigarette discrète et élégante, et dont les performances sont très sérieuses.

Le vapoteur aguerri pourra également étancher sa soif de vapote dans les moments où une ecig plus encombrante est difficile à utiliser, l’eRoll peut représenter pour ça l’appoint parfait.

Où acheter cette eRoll Joyetech ?

Pour faire l’acquisition de ce petit bijou je vous recommande chaudement la boutique de Frédéric, spécialiste des produits Joyetech et revendeur officiel de la marque. Vous y trouverez l’eRoll en trois couleurs différentes : blanc, noir ou argent.

Pack eRoll Joyetech

Prix : 49,90 € TTC
Boutique : E-vapoteur

Contenu du pack :

  • 2 batteries eRoll 90Mah
  • 5 cartouches Tank (réservoirs)
  • 2 atomiseurs
  • 1 corps atomiseur (bague)
  • 1 chargeur portatif (1000Mah)
  • 1 chargeur usb avec sa prise murale
  • 1 manuel d’utilisation

N’oubliez pas de vous procurer également des flacons de e-liquides, Frédéric a toute la gamme Halo, c’est une valeur sûre. Le Torque 56, Prime 15 et Tribeca étant sans doute les e-liquides les plus populaires de ce fabricant américain et dont vous pouvez lire les avis dans les tableaux avis e-liquides.

L’eRoll en images

Name of Reviewed Item: eRoll Joyetech Rating Value: 5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2012/12/e-roll-ecigarette-couchee.jpg Review Author:Review Date: