Vous êtes ici : Vaping Post » Cigarette électronique : le guide ultime » Les nitrosamines spécifiques du tabac dans la cigarette électronique

Les nitrosamines spécifiques du tabac dans la cigarette électronique

La « vapeur » générée par les cigarettes électroniques contient des composés chimiques identiques à ceux trouvés dans les cigarettes classiques. Il s’agit de substances qui peuvent provoquer le cancer, comme les nitrosamines spécifiques du tabac (NAST), qui apparaissent durant le processus de séchage et de traitement des feuilles de tabac.

Toxicité des NAST

La présence de ces éléments toxiques a été soulignée par les chercheurs dans de nombreux liquides disponibles sur le marché. Cependant, il convient de noter qu’il s’agit de valeurs très basses, et donc d’une toxicité faible. Ces chiffres sont habituellement comparables à celles des produits nicotinés fabriqués en laboratoire pharmaceutique[1], entre 1% et 5% des taux contenus dans les cigarettes classiques.

Autres effets à considérer

D’autres effets potentiels doivent également être pris en compte, comme l’impact de la « vapeur » sur les organes internes. La présence de nitrates dans certains liquides se transforme au contact de la salive, et peut contribuer à fabriquer des NAST[2]. Une fois déposé dans la bouche, l’aérosol est avalé, puis passe par le système digestif, avant d’être excrété dans l’urine.

Ce chemin est identique à celui suivi par la fumée de cigarette, et reste une cause potentielle de cancer des organes concernés. La présence de carcinogènes dans la « vapeur » des cigarettes électroniques augmente donc théoriquement les risques, mais au vu des taux très bas de ces substances, il est possible qu’ils soient faibles, voire négligeables[3].

Références

[1] Farsalinos, Gillman, Poulas, et al., Tobacco-Specific Nitrosamines in Electronic Cigarettes, Comparison between Liquid and Aerosol Levels, Int. J. Environ. Res. Public Health, 2015, 12, 9047.
[2] Farsalinos, Gillman, Melvin et al., Nicotine Levels and Presence of Selected Tobacco-Derived Toxins in Tobacco Flavoured Electronic Cigarette Refill Liquids, Int. J. Environ. Res. Public Health, 2015, 12, 3448.
[3] Royal College of Physicians, Nicotine without smoke, Tobacco harm reduction, 2016, 79-80.

Pour aller plus loin

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.