Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Vapoter sans nicotine n’aurait aucun effet immédiat sur la fonction pulmonaire selon des chercheurs italiens

Vapoter sans nicotine n’aurait aucun effet immédiat sur la fonction pulmonaire selon des chercheurs italiens

Une équipe de recherche italienne de Bologne menée par Marco Ferrari publie ce mois-ci dans la revue scientifique BMC Pulmonary Medecine, une étude concernant la cigarette électronique [1]. Leurs conclusions relativisent l’effet de la vapeur sans nicotine sur la respiration des vapoteurs.

Vapoter sans nicotine pendant 5 minutes

etude-ecig-sans-nicotine

La vapeur sans nicotine a-t-elle un effet sur la fonction respiratoire à l’instar de la fumée de cigarette ?

La bibliographie scientifique sur le vapotage sans nicotine est pauvre selon les auteurs de l’étude. Ils ont ainsi décidé d’étudier les incidences de ce type de vapeur sur la fonction pulmonaire des utilisateurs. Une comparaison avec la fumée du tabac fait également partie du protocole expérimental.

Cette étude publiée le 12 octobre 2015 a permis de comparer les effets de l’utilisation continue d’une e-cigarette sans nicotine avec ceux d’une cigarette traditionnelle pendant 5 minutes chez dix fumeurs adultes en bonne santé et dix non-fumeurs.

Lire aussi :

La cigarette électronique sans nicotine est-elle dangereuse ?

Que ce soit chez les fumeurs ou chez les non-fumeurs, la cigarette traditionnelle a induit une augmentation significative du taux de monoxyde de carbone (FeCO) contrairement à celui du monoxyde d’azote (FeNO) utilisé pour détecter une inflammation bronchique.

L’utilisation de l’e-cigarette sans nicotine n’a quant à elle pas induit d’effets majeurs. En revanche l’équipe italienne fait référence à une étude de 2012 selon laquelle la vapeur nicotinée peut avoir sous certaines conditions expérimentales des effets sur la fonction respiratoire. Ils citent notamment les recherches de Vardavas [2] qui avait par ailleurs été critiquées lors de leur publication par le professeur Michael Siegel.

Des effets à long terme encore à déterminer

Le groupe de scientifiques italiens estime que l’utilisation à court terme d’une cigarette électronique sans nicotine n’a eu aucun effet néfaste immédiat chez les non-fumeurs, contre de petits effets sur le volume expiratoire forcé (FEV) et le taux d’expiration moyen durant la moitié (25% du milieu) de l’expiration forcée (FEF25) chez les fumeurs.

Ferrari et ses collègues précisent que les effets sur la santé à long terme de l’utilisation de cigarettes électroniques sans nicotine restent encore inconnus qui justifient de plus amples investigations.




[1] Short-term effects of a nicotine-free e-cigarette compared to a traditional cigarette in smokers and non-smokers – Marco Ferrari & al. – BMC Pulmonary Medicine 2015, 15:120 doi:10.1186/s12890-015-0106-z


[2] Vardavas CI, Anagnostopoulos N, Kougias M, Evangelopoulou V, Connolly GN, Behrakis PK. Short-term pulmonary effects of using an electronic cigarette: impact on respiratory flow resistance, impedance, and exhaled nitric oxide. Chest. 2012; 141(6):1400-1406.

  • Patrick Rvs

    Bien entendu ni Siegel, ni Farsalinos ne vont critiquer cet “étude” puisqu’elle va dans le sens de l’innocuité de l’e-cig. Et pourtant… Qui pense qu’on peut conclure quoi que ce soit de sérieux pour une exposition de 5 minutes ? Vraiment n’importe quoi.

    • Ben X

      Oui Patrick777, et quand tu auras respiré de l’air pendant 80 ans, la terre ne s’en portera que mieux…