Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Vapoter derrière la barrière. Quand le ministère de la Santé fait de la psychologie.

Vapoter derrière la barrière. Quand le ministère de la Santé fait de la psychologie.

La commission des Affaires sociales a adopté ce jour les amendements AS1413 et AS1414,  premiers pas vers l’interdiction du vapotage dans certains lieux collectifs.

Des zones de vapotage dans certains lieux publics  pourraient très bientôt voir le jour en France.

Des zones de vapotage dans certains lieux à usage collectif pourraient très bientôt voir le jour en France.

Sont concernés :

  • Les établissements scolaires et les établissements destinés à l’accueil, à la formation et à l’hébergement des mineurs ;
  • Les moyens de transports collectifs fermés ;
  • Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif.

Toutefois des emplacements dédiés au vapotage seront mis à gracieusement leur disposition. Un décret du Conseil d’État fixera les modalités d’aménagement de ces emplacements.

A ce jour aucun amendement n’a été déposé sur l’article 53 qui habilite le gouvernement à transposer la Directive tabac européenne par voie d’ordonnances. Après l’examen par la Commission des Affaires sociales, le texte sera débattu et soumis au vote en séance plénière dans les semaines à venir.

Pourquoi ces mesures ?

Le texte nous apprend que dé-normaliser socialement le tabac et “l’acte de fumer”, impose l’interdiction du vapotage dans ces lieux publics. L’habituel argument maintes fois démonté de la passerelle vers le tabagisme, soit le vapotage pris comme porte d’entrée vers le tabagisme pour les mineurs, est une nouvelle fois utilisé pour justifier une telle décision.

Pour l’anecdote, pendant les débats à l’Assemblée nationale ce matin, le geste du vapoteur a été stigmatisé. Il constitue en effet selon Mme Lemorton, présidente de la commission des Affaires sociales, un “risque d’entrée en addiction”, “l’addiction au geste et donc au tabagisme”. L’esprit métaphorique de Mme Lemorton l’a même poussé à établir une comparaison avec les héroïnomanes pour qui les programmes de substitution ne marchent pas en raison de l’absence du geste.

Ces mesures concernant la vape sont établies pour “clarifier la situation au niveau national et maintenir l’acceptation sociale de l’interdiction de fumer dans les lieux publics”, mais le texte précise bien qu’il ne s’agit pas de protéger la population d’un « vapotage passif», un concept que la science peine toujours à démontrer.

Cette interdiction ne doit pas être “disproportionnée” et être “opérationnelle”. En l’absence de vapotage passif avéré, “les lieux dédiés se borneront à une simple délimitation géographique et ne nécessiteront pas les mêmes contraintes que celles applicables aux fumoirs (taille, ventilation…).”

Pas d’inquiétude pour la santé des vapoteurs, majoritairement (sic) d’anciens fumeurs, ces emplacements devront être distincts d’éventuels fumoirs, pour qu’ils ne soient pas victimes de tabagisme passif ni encouragés à reprendre une consommation de tabac.

Les forces de l’ordre bientôt mobilisées contre le vapotage rebelle

Selon l’amendement AS1414 les garde champêtres pourront être prochainement habilités, tout comme les agents de police municipale, à constater les infractions en matière d’interdiction de vapoter et ainsi faire appliquer la loi auprès des récalcitrants. A l’heure actuelle l’amende qui s’applique pour le non-respect de l’interdiction de fumer dans les espaces protégés peut s’élever jusqu’à 750 euros pour le responsable des lieux, et 450 euros pour le fumeur.

 

 

Review Author:Review Date:
  • Nicolas Michon

    “Mme Lemorton, présidente de la commission des Affaires sociales, un “risque d’entrée en addiction”, “l’addiction au geste et donc au tabagisme”.”

    Mme Lemorton est pharmacienne de profession. J’imagine qu’elle préfère nous vendre ses substituts … Il n’y a pas conflit d’intérêts sur ce coup ??? Bref plus c’est gros, mieux ça passe….

    • Yvon Novy

      Merci pour la précision concernant Mme Lemorton ! Ça a son importance, effectivement !
      Ça lui évitera de réclamer sa part de gâteau avec les pharmaciens pour la “e-cig médicale” à plus de 20mg comme ça !

  • Céline Djibaoui

    Pour rester cohérent, si c’est uniquement pour dénormaliser socialement le tabac, il faut aussi interdire les patchs dans les lieux concernés.

    • Titan

      Reçu ton dépit 5 sur 5, Céline, mais arrête de déconner. Souviens-toi de ce qu’a dit le monsieur Dautzy: “Principe d’exemplarité”. Ce qui sous-entend un exemple … “vu et observé”. L’utilisation d’une nicorette ou d’un patch est invisible, à part si tu crames l’une dans une pipe ou si tu roules l’autre pour l’allumer comme une clope. Moi, ce qui me fait rire … jaune …. c’est une des principales raisons “officielles” pour laquelle des règles drastiques vont être instituées, à savoir la sécurité. L’aspect “hermétique, fermé, scellé, sans fuite” des futures cartouches permises, qui interdira tout risque de contact de la nicotine avec la peau … Je me marre! Quelqu’un peut-il me rappeler quel est le principe d’un patch?

  • Asha Donoma

    Quelle commence par arreter la pipe la madame, les pharmacies ont assez de fric, ce n’est pas une ophicine mais une epicerie en tout genre, savent ils ce que signifient VAPEUR, Non visiblement, les mineurs s’ils veulent fumer ils trouveront toujours un creneau, même qu’ils aillent achetter une ecig avec 0 de nicotine, je ne vois pas le soucis, le gouvernement est completement a cote de ses pompes, les substituts vendus en pharmacies c’est de la merde l’impacte n’est que psychologique, la peau est directement en contact avec la nicotine.

    Donc en résumé tout ce que pond le gouvernement n’est que fait par des gens qui visiblement ne boivent pas ne fument pas voir….., bref, qui n’y connaissent rien et qui font chier tout le monde avec leur lois, leur decret et toutes la panoplie de conneries bureaucratiques a la gomme.

  • HYJKOZ

    J’ai décidé d’arrêter de voter pour des hommes ou femmes politiques incompétents ! stop à ces représentants qui agissent plus en fonction des intérêts des lobbyings que de la “masse populaire” ! MST, regardez devant votre porte avant de donner des leçons de moral !!!!
    Dernier commentaire: n’intégrons plus les mots cig, cigarettes, cigarettes électroniques dans les termes du vapotage. Trouvons des noms plus adaptés tel que vaporette,, vapoteuse, la guérisseuse…ainsi nous pourrons dire à notre gouvernement, que la vaporette n’incite pas les jeunes à fumer (…).

  • milhamber

    http://www.dailymotion.com/video/xalm3s_lobbying-pharmaceutique-catherine-l_news Et tout ça pour en arriver là Madame Lemorton? Sérieusement? Allez, remballez le drap qui vous sert de vertu à présent….

  • Resteanonyme

    J’ai vu hier MST prendre position contre un étiquetage des aliments et surtout les plats préparés – issus du sacro saint lobby de l’agro-alimentaire – un étiquetage donc clair, précis, visuellement impactant comme le système des feux tricolores qui pourrait nous faire prendre conscience de la malbouffe qu’on nous inflige et MST l’a refusé sous prétexte que le consommateur est assez mature pour savoir que c’est mauvais pour lui… et de préciser : les consommateurs savent lire et comprendront très bien les listes d’ingrédients et tableaux nutritionnels (que l’on sait tous à quel point ils sont lisibles et clairs…) Comme quoi dans le cas de Vape le consommateur est un idiot fini et n’est vraiment pas en mesure de prendre les bonnes décisions alors que dans celui de la nourriture (qui concerne tout de même la “minorité” de 100% des Français et, surtout, 100% des enfants) ce même consommateur est bien assez mature, informé et libre de ses choix de consommation non influencés par des myriades de publicités …. à méditer

  • Laurent U

    Certes sont arguments est bidon et il lui serais plus simple de dire : Ont à décidé d’interdire ou de délimiter les zones de vapes pour pas que ça nous retombe sur le coin de la gueule dans 20 ans.

    Quoi qu’il en soit je constate vue les commentaires ci-dessus que cette loi reste nécessaire. Ça reste nocifs que cela vous plaisent ou non, et même si je ne suis pas persuader par la soit distante “passerelle” qui mène à fumer, je préfère ne pas inciter un gamin ou une gamine à vapoter, parce qu’il ou elle ma vue faire et qu’il ou elle à trouvé l’odeur (Et encore y a des odeurs de liquide imonde) ou le geste cool. Et je me voie encore moins vaper devant une femme enceinte

    Y a 20 ans c’étais le même discours sur la clope et j’ai l’impression que la communauté de la vapote ne se rend pas compte qu’elle commet les mêmes erreurs.

    L’état n’est pas responsable de nos agissement et encore moins une élue (même si elle dit de la merde) sortie de nul part. Remettez-vous en questions et arrêtez de viser les autres.

    • Naomi Sato

      >Certes sont arguments est bidon et il lui serais plus simple de dire :
      Ont à décidé d’interdire ou de délimiter les zones de vapes pour pas
      que ça nous retombe sur le coin de la gueule dans 20 ans.Quoi qu’il en soit je constate vue les commentaires ci-dessus que cette loi
      reste nécessaire. Ça reste nocifs que cela vous plaisent ou non, et même
      si je ne suis pas persuader par la soit distante “passerelle” qui mène à
      fumer, je préfère ne pas inciter un gamin ou une gamine à vapoter,
      parce qu’il ou elle ma vue faire et qu’il ou elle à trouvé l’odeur (Et
      encore y a des odeurs de liquide imonde) ou le geste cool. Et je me
      voie encore moins vaper devant une femme enceinteY a 20 ans
      c’étais le même discours sur la clope et j’ai l’impression que la
      communauté de la vapote ne se rend pas compte qu’elle commet les mêmes
      erreurs.L’état n’est pas responsable de nos agissement et encore
      moins une élue (même si elle dit de la merde) sortie de nul part.
      Remettez-vous en questions et arrêtez de viser les autres.<

      Ya qu'a voir les sondages pour se convaincre que les élus actuels ne représentent plus personne.

    • patman

      La vitesse de la lumière est plus rapide que celle du son c’est pourquoi certains ont l’air brillants avant d’avoir l’air con !