Test : VaporFlask Classic 150 W

VaporFlask, comme son nom le suggère, propose des box à la forme de flasques. Un design certes particulier mais adapté à la taille du produit qui embarque 2 accu.

VaporFlask, la box sino-américaine dans sa version « Classic » 150 W avec double accu de 18650 et contrôle de température.

012Cette marque a adopté pour ses box la forme des flasques d’alcool d’antan. Le design est certes particulier mais dans les faits bien adapté pour une box de cette taille et surtout de ce poids. Son prix assez élevé, sans atteindre toutefois celui des équipements haut de gamme, positionne cette box dans le haut du marché.

014Mais, attention ne vous y trompez pas, j’ai bien écrit sino-américaine car cette box bien que brevetée aux USA par Vapor Forward est en réalité fabriquée en Chine par la société Wismec bien connue depuis peu pour ses grosses box à 3 accus, les Reuleaux.

L’impact principal de ce co-branding est que la puce n’est plus une DNA mais une puce identique aux derniers chipsets de Joyetech. Et c’est là que ça devient un peu comique car il y a de fait une similitude de plus en plus grande entre les marques suivant les accords et autres partenariats.

La qualité de la vape est certes gagnante mais les différences se résument de plus en plus à des considérations de finitions, de qualité de fabrication et de design.

La VaporFlask propose les dernières avancées techniques, mais il faut composer avec certaines imperfections

038Quoi qu’il en soit à ce tarif cette VaporFlask Classic vous proposera l’essentiel des avancées techniques disponibles à ce jour avec la puissance et l’autonomie embarquée de 2 accus de 18650 intelligemment placés sous un couvercle métallique aimanté à la mode de sa cousine américaine la fameuse Vapor Shark. C’est bien plus pratique que le récent système proposé pour le Radius par Provape.

Comme d’habitude, il faut composer avec des imperfections. Comme le couvercle aimanté qui, sur mon exemplaire, présente un petit jeu ou du moins une petite approximation, en cas d’appui sur le seul coin en haut à gauche près de l’atomiseur.

021Par ailleurs, il suffit que la languette en tissu servant à enlever les accus –très utile au demeurant – soit mal positionnée et votre accu ressort un petit peu rendant le capot mobile.

Les emplacements des accus sont donc à mon sens un peu trop juste. Le revêtement quant à lui est plutôt de bonne qualité mais se recouvre rapidement d’une multitude de traces de doigts.

Cette VaporFlask à ce prix s’adresse concrètement à des vapoteurs voulant acquérir un matériel de pointe, sobre mais différent du tube ou de la box.

017Le format atypique mais très réussi de cette flasque dissimule assez bien les 2 accus de 18650.

La forme de mogette – petite dédicace au Vendéen que je suis – ou de haricot blanc est très ergonomique même s’il faut clairement avoir de grandes mains pour bien la saisir.

Si c’est le cas elle trouve très naturellement sa place dans la paume. Précisons que la forme forcera les gauchers à vaper avec le pouce et les droitiers avec l’index car cette forme s’accommode difficilement d’un retourné.

Avec ses 2 accus, c’est une box lourde mais ergonomique. Sa puce offre toutes les qualités d’une bonne vape 2016.

En préliminaire, la boite d’emballage est, comme pour les Provari, assez pauvre et fait penser à celle des clones chinois. La finition globale est bonne mais n’est pas tout à fait au niveau de son tarif élevé sauf pour ce qui est de la connectique et du pas de vis usiné en massif.

009La fermeture magnétique est très pratique à l’usage mais reste approximative puisqu’on ressent toujours un petit jeu dans le positionnement de la trappe.

J’ai d’ailleurs pu déplorer au bout de 3 jours la perte d’un des quatre aimants de la dite plaque que j’ai finalement miraculeusement retrouvé.

C’est une vraie box. Cette Vaporflask classic est large et lourde mais sans excès au regard des 2 accus embarqués. Son épaisseur de 22 mm au pas de vis permet d’accepter les atomiseurs de ce diamètre mais pas au-dessus car c’est franchement laid. Cette limitation esthétique à des atomiseurs de 22 mm est importante dans votre futur choix, prenez y garde.

015La gestion de l’autonomie est le talon d’Achille de nos vaporisateurs. Ici pas de problémes. D’une part vous embarquez 2 accus de 18650 et c’est en gros ma consommation journalière et d’autre part, si besoin, vous pourrez changer d’accus très simplement et sans outils en enlevant la trappe magnétique. Vous pourrez aussi utiliser le câble USB pour la recharger. Cette Vaporflask grâce à son design et son poids tient vraiment bien en position verticale.

L’assemblage hors couvercle est excellent. Les boutons métalliques sont parfaitement intégrés au châssis et leur usage est des plus agréables. Le Fire n’est ni trop gros ni trop petit et ne souffre d’aucun bruit parasite.

Attention avec les petits boutons de réglage, bien que très ergonomiques, ils peuvent facilement être  activés avec la paume de la main en vapant, bien évidemment pour un gaucher comme moi qui vape avec son pouce.

017Pour ce qui est de l’écran, à l’ancienne mode DNA, il est lisible un peu trop petit toutefois à mon goût et sa position sur la tranche de la box est des plus classique.

L’essentiel y est mais ce type d’affichage fait désormais un peu vieillot voire même un peu bon marché dans cette gamme de prix.

026A tout prendre cette VaporFlask Vape forward/Wismec 150w fabriquée en Chine tient ses promesses face à ses prédécesseures sans pour autant emballer le chaland. Pour une box double accu il faut lui reconnaitre une parfaite ergonomie.

Revue technique

Les caractéristiques sont les suivantes :

  • 1 switch rond en métal et 2 boutons de réglage en bas de la tranche
  • Dimensions (L – l – h) : 62 – 22 – 92 mm
  • Poids : 215 g à vide et environ 315 g avec les accus
  • Connectique : 510 sur ressort
  • Matière : Aluminium
  • Type de batterie fournie : 18650 – le courant de décharge doit être supérieur à 25A
  • Résistances compatibles : 0.05 Ohm à 3.5 Ohm pour le mode TC-Ni/TC-Ti/TC-SS et 0.1 Ohm à 3.5 Ohms pour le mode VW
  • Mode contrôle de température TC-Ni/TC-Ti/TC-SS/TCR
  • Température : 100-315°C/ 200-600°F (mode TC-Ni/TC-Ti/TC-SS)
  • Watt : 1 à 150 Watts
  • Ecran : OLED blanc
  • Informations écran : Puissance de sortie sélectionnée (en Watts) et/ou température choisie, Température de la résistance, Résistance utilisée (en Ω) et Niveau de batterie (Jauge) et niveau réel de puissance de sortie
  • Couleurs disponibles : Noir, acier et blanc
  • Mode d’emploi bref mais complet et en français
  • Contenu de la boite :
  • 1 Box Vaporflask Classic1 Câble USB
  • 1 Manuel d’utilisation

Une qualité de vape sans reproche, un contrôle de température simplifié mais un déclenchement parfois intempestif du limiteur de température.
Dans un premier temps remarquons que les différents chipsets concurrents se mettent progressivement à la norme du moment qui consiste à accepter un plus grand nombre de matériaux de fil résistif. Un mode expert permet de rentrer soi-même le taux de coefficient de chauffe du métal utilisé pour la résistance, à la mode Dicode du Pipeline Pro 2 d’ailleurs. Votre box supportera donc le nickel, le titane et l’inox sous la triste dénomination de SS pour Stainless Steel.

A ce sujet et c’est désormais possible, vous pourrez “upgrader” le firmware v2.0 de votre VaporFlask sur le site de Wismec pour bénéficier du mode TCR pour les plus férus d’entre nous. On s’aperçoit aussi que le chispset est identique aux box Reuleaux.

008Cette box est d’une utilisation assez simple et assez intuitive en particulier pour l’usage du contrôle de température. La calibration est évidemment présente et reste assez simple d’accès.

Utiliser le contrôle de température impose de calibrer chaque nouvelle résistance avant de commencer à vaper

Comme avec beaucoup d’autres fabricants, je déplore haut et fort l’absence de mise en avant de la nécessité de la calibration préalable des résistances avant toute première utilisation et à chaque changement pour utiliser le contrôle de température. Il est vrai que cela devient répétitif dans mes articles pour mes lecteurs mais pour les nouveaux et futurs vapoteurs commençant à utiliser le contrôle de température, il n’est pas inutile d’insister.

Avec cette VaporFlask, c’est très simple. Dans un premier temps vous devez cliquer quatre fois sur le Fire ce qui vous permettra d’arriver au menu sélection des modes de vape, NI, TI, SS(inox) ou enfin Watts. Vous faîtes alors votre choix via un clic sur le Fire. Ensuite vous vissez votre atomiseur muni d’une résistance et appuyez en même temps sur les boutons bas et Fire jusqu’à l’apparition d’un cadenas à la place du symbole ohm.

026Pour en venir à l’utilisation quotidienne et aux réglages possibles avec cette VaporFlask c’est simple et assez intuitif.

Vous pouvez régler facilement votre puissance et/ ou votre température avec les boutons + ou – et protéger votre réglage en appuyant simultanément sur les 2 petits boutons en même temps.

Cette protection est pour une fois assez utile car la forme et la position des boutons + et – peuvent vous conduire à modifier les règlages par inadvertance. Et pour tout vous dire je vape en ce moment sur une résistance en Nickel de chez Eleaf de 0.14 ohm sur un Melo 2 avec une température de 275 degrés Celsius.

Bien sûr vous trouverez la présence d’un mode gaucher en appuyant simplement sur le Fire et le bouton + en ayant préalablement choisi d’éteindre votre box. L’écran s’inverse. Vous pouvez aussi choisir d’éteindre l’écran.

La jauge de la batterie de l’écran est relativement fiable mais pas assez précise cependant pour nos deux accus. A ce niveau il aurait été préférable d’informer du reste d’autonomie via un pourcentage.

En toute subjectivité cette VaporFlask est une bonne box de moyenne gamme qui pourra vous séduire par son design et ses deux accus mais qui reste assez lourde et idéale seulement pour des mains assez grandes.

Quoi qu’il en soit, elle est très agréable dans une poche de veste ou de pantalon grâce à sa forme. Elle offre tout ce que l’on peut vouloir ou rêver en janvier 2016 pour ce tarif.

Il reste que je n’ai pas été bluffé par sa qualité de finition assez standard et que je reste agacé par le couvercle magnétique qui a du jeu ainsi que son revêtement très vite abominablement recouvert de traces de doigts.

En résumé

Points positifs :

    • Forme et design très adaptés à une box double accu
    • 2 accus de 18650 très facilement remplaçables
    • Autonomie globale
    • Qualité d’usage et de finition du Fire
    • Puce offrant une vape puissante et confortable
    • Excellente finition du pas de vis 510
    • Qualité de l’assemblage
    • Recharge passtrough par Usb sur le côté de la box et non sur le fond
    • Puissance 150 w confortable en cas de vape via un contrôle des températures
    • Acceptation des résistances de tout ordre
    • Inscription marque très discrète
    • Upgrade via USB sur le site de Wismec

Points négatifs :

  • Jeu dans le positionnement du couvercle magnétique
  • lourde
  • Ecran trop petit
  • Epaisseur de la box de 22 mm
  • Jauge de batterie trop peu informative ou précise pour 2 accus
  • Revêtement trop sujet aux traces de doigts
  • Calibrage préalable de la résistance pas assez mis en avant
  • Mode d’emploi en anglais
  • Prix un peu élevé au regard de l’ensemble et de sa concurrence chinoise proche

 

 

Conclusion

Note de 3/5.
Le prix et le positionnement vis-à-vis de la proche concurrence utilisant les mêmes puces ne sont pas forcément à son avantage. De plus, à ce tarif, le jeu dans le positionnement du couvercle magnétique n’est pas acceptable.

031Au-delà de cette mauvaise humeur, le design est franchement attachant et sa forme a depuis longtemps fait ses preuves, elle pourra peut-être nous être utile dans ce qui pourrait être un semblant de retour au temps de la prohibition qui semble nous pendre au nez à tous…

Review Author:Review Date:
  • bobydu63

    Merci pour toutes ces reviews ma question, quel mod conseilles tu avec un aspire cleito pour faire du sub ohm autour de 0.2? je viens de lire une dizaine de review différentes mais aucune ne sort du lot. En sachant que l’argent n’est pas vraiment un problème et que je cherche quelque chose de sécurisé et de simple. je pensais au pipeline pro 2 mais ne faisant que 40W max j’ai peur que ça ne soit pas assez pour du 0.2 ohms.

    En ce moment je vapote avec un provari p3 qui malheureusement s’arrête a 20W.

    Merci.

  • Frédéric Bibard

    dédicace à la mogette de chez nous :)…Sinon même si j’adore la forme je pense lui préférer sa petite soeur: la version lite.