Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » On va tous mourir vivants

On va tous mourir vivants

Vous avez du le voir mais cette semaine encore la cigarette électronique a fait beaucoup parler d’elle. Selon une étude grecque, l’e-cigarette réduirait les capacités respiratoires du vapoteur. Voici un petit résumé biaisé mais pour le moins sympathique de cette annonce et de son parcours médiatique.

Une étude affirme que la cigarette électronique est dangereuse pour les poumons.

Tout est parti d’une étude présentée à la conférence annuelle de l’ERS (European Respiratory Society) qui s’est tenue à Vienne le 2 septembre 2012. Sans rentrer dans les détails, l’équipe d’une chercheuse grecque, Madame Christina Gratziou, aurait démontré que la cigarette électronique réduirait les capacités respiratoires de l’utilisateur venant de passer 10 minutes à vapoter. Je parle au conditionnel car à ma connaissance personne n’a pu à ce jour se procurer le document complet de l’étude.

Un yaourt à la grecque

La dernière étude sur l'e-cigarette a comme un goût de yaourt à la grecque

La dernière étude sur l’e-cigarette a comme un goût de yaourt à la grecque

Sur cette annonce, une parution de presse (qui n’a pas de valeur scientifique) est lancée, puis reprise sur tous les réseaux de diffusion classiques. La nouvelle est alors déchiquetée, mâchée, avalée, vomie puis ravalée par tous les sites qui touchent de près ou de loin à la santé, preuve d’ailleurs que l’e-cigarette est bel et bien devenue un vrai sujet de société. Il faut dire aussi que l’info est appétissante, alors que la semaine dernière on disait que la cigarette électronique n’avait presque pas d’effet sur le cœur, voilà maintenant qu’elle attaquerait les poumons.

Une seule cuillère pour toute la famille

Ce qui est marrant dans ce genre d’événement médiatique, si on peut appeler ça comme ça, c’est de voir la créativité de la presse. C’est pas un métier facile quand même : tu reçois la même information que tous tes concurrents, avec le même texte, les mêmes photos, les mêmes noms, et t’as deux heures pour faire un truc différent que ton voisin. T’as plutôt intérêt à être créatif si tu veux générer un peu de visites, alors il faut un peu exagéré :

Bon pas le temps de vérifier, le premier truc à faire c’est de trouver une photo d’une blonde qui vapote, ou un schéma en 3D d’une cigarette électronique des années 90. On fait une intro sur l’e-cigarette du futur, avec sa diode qui imite la braise maléfique et qui a déjà séduit des milliers d’inconscients passant outre les recommandations de l’ANSM, et puis on attaque, on rentre dans le vif du sujet.

Les scientifiques le disent, c’est prouvé, la cigarette électronique quand on l’utilise pendant 10 minutes ça diminue notre capacité respiratoire, en plus pour les asthmatiques fumeurs ça pourrait être super dangereux.

Conclusion : on ne sait pas si la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette normale, mais à priori avec de l’antigel dedans, ça ne sent pas très bon.

Bon Jojo tu me publies ça, là je pense que ça va cartonner, et tu mets bien en gros le titre : La cigarette électronique tue, elle aussi.

La cigarette électronique tue, elle aussi …

Je suis personnellement friand de nouvelles au sujet de la cigarette électronique, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Je préfère évidemment quand elles sont bonnes, cela m’évite de me repasser au ralenti toutes les lattes d’ecig que je me suis envoyées depuis un an et demi, avec mes projets de maison, d’enfants et tout ça. Mais là, le fait que l’e-cigarette coupe un peu la respiration quand on tire dessus me fait bien rigoler.

Ceci étant avec des titres aussi alarmants, on peut se poser des questions. Alors au lieu de paniquer et de mon plonger dans le débat des anti et pro e-cigarettes sur Doctissimo, j’ai attendu la réaction de Mr Siegel, le fameux chercheur à l’université de Boston avec ses 25 années d’étude sur le tabac, qui me semble toujours avoir un discours très sage.

Voici ce que dit Siegel au sujet de cette étude :

  1. Le fait que la capacité respiratoire d’un vapoteur diminue dans les 10 minutes qui suivent l’inhalation ne signifie pas que la vapeur respirée endommage les poumons. La vapeur d’eau par exemple peut provoquer le même genre d’effet. Affirmer à ce stade que la cigarette électronique provoque des dommages pulmonaires est donc erroné selon Siegel, même si les effets à long terme de telles irritations est une question qui reste cependant à creuser sérieusement.
  2. Dire à des vapoteurs que le choix de la cigarette électronique n’est peut être pas moins dangereux que celui de la cigarette traditionnelle est très osé. Il serait encore plus osé d’imaginer que les vapoteurs ayant arrêté de fumer continueraient sur le chemin de leur abstinence en troquant soudainement leur e-cigarette contre un patch à la nicotine.
  3. Ce n’est pas vraiment une nouvelle dans la mesure où une précédente étude aux résultats nettement moins alarmants avait déjà été publiée en juin 2012 http://journal.publications.chestnet.org/article.aspx?articleid=1187047
  4. Aucun document n’est à ce jour accessible pour vérifier les détails de l’étude (alors qu’une parution de presse est parue pour annoncer la vérité).
  5. Enfin la dame en question a des relations financières avec la société Pzifer (qui produit entres autres des médicaments pour arrêter de fumer). Il y aurait donc un conflit d’intérêt. Il serait logique d’imaginer alors que Mme Gratziou souhaite promouvoir les produits de son mécène plutôt que ceux d’une industrie concurrente.

Selon Siegel donc, la presse aurait très mal interprété le court résumé de l’étude qui a été diffusé (trop vite) sur le réseau, le tout dans une ambiance de contre attaque pharmaceutique.

On meurt quand alors ?

Sans doute plus tard que les fumeurs mais il ne faut pas exagérer (même si j’aime bien exagérer). Tout porte à croire que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que la cigarette normale. Jusqu’à présent tout le monde est plus ou moins d’accord là dessus. Dire après qu’elle est inoffensive relève pour moi de la croyance car personne n’en sait vraiment rien, mais il me parait évident que la cigarette électronique ne soit pas bonne pour la santé, comme d’innombrables autres produits de consommation. Mais comparée à la cigarette traditionnelle, c’est une autre histoire.

A priori la quantité de nitrosamines dans le e-liquide d’une cigarette électronique est très faible et reste dans des proportions très acceptables. Ces proportions seraient même comparables à celles trouvées dans d’autres substituts nicotiniques disponibles sur le marché du médicament.

Enfin la cigarette électronique n’ayant de but que d’offrir une alternative plus saine à la cigarette normale, il me semble donc très important de les mettre avant tout en comparaison et d’arrêter de les tester sur des enfants asthmatiques (je blague).

J’essaie malgré tout de ne pas faire l’apologie systématique de la cigarette électronique alors je le redis ici  : si vous êtes fumeur, arrêtez de fumer sans substituts, avec l’aide éventuellement d’un professionnel pour vous aider, cela reste la meilleure option pour arrêter, et surtout la plus saine.

Selon ma propre expérience, vous n’allez surement pas arrêter de fumer avec la cigarette électronique, vous allez juste arrêter de consommer du tabac (ce qui est déjà une belle prouesse et peut être pour certains aussi une fin en soi). Il faudra donc accepter d’être un peu un cobaye vivant, c’est un choix en tous cas qui m’a paru plus attractif que de continuer à nourrir des statistiques morbides.

 

Review Author:Review Date:
  • Les taba-coco-logues à la grecque vont bientôt tous finir é-clopés, de leur vivant ! Brillant billet.

  • Sur ce coup, on peut légitimement parler de propagande des merdias…

    • C’est bon ça, les merdias, je ne connaissais pas. (merci au fait pour le “s” sur vivants, je me suis posé la question pendant deux heures). a+

  • Filax

    Moi ce qui me fait surtout marrer, c’est que des bevues medicale et medicamenteuse tuent des gens par dizaines ( tapez medicaments dangeureux dans google….) et pourtant, lors de leurs lancements bon nombre de medecins, d’organismes de controle etc…. Ont bien approuvés la mise en circulation de ces merdes sur le marché ? Ou est la verité ? C’est tellement arrangeant tout ça…. On nous tue depuis des années, légalement, à coup de tabac, on met déliberement dedans des produits toxiques et , mais la bizarement personne gueule ? Il n’y a absolument rien de bon dans la cigarette ?! Pourquoi tout ces beaux penseur ne gueulent pas sur l’arsenic et l’ammoniaque qu’on met dans les clopes pour nous rendre dépendant ? Leur discours n’a aucun sens…

  • olivier

    si il faut passer 10 minutes à vapoté pour que sa pose problème. par sécurité je vapoterais donc a 9’59”.
    je ne connais pas votre façon de consommer mais pour ma par je tire 4 ou 5 grosses bouffés puis j’y reviens 1/2 heure, une heure plus tard. je pense aussi que si on vapote à chaque goulet d’air on risque de ce rendre malade ou de finir noyé.

    • 9’59” me parait en effet plus sage 🙂 pour ma part je vapote beaucoup plus tranquillement avec le temps, mais au début j’avais sacrément tendance à abuser … le comportement courant de l’ex-fumeur débutant quoi …

  • Dominice

    Il est surtout difficile de dire/determinier qu’un produit peu nosif (ou pas nocif ) a des effets sur la santé…
    Elle serait trés nocive ,cela serait prouvé depuis longtemps ou immédiatement !
    Je ne résonne pas en scentifique mais juste sur les faits.
    J’aimerais bien voir une étude respiratoire de personnes qui restent à -10 dégrés ou à 40 ?? pendant 10 minutes
    A quand une étude de consommateurs ou autres : cigarette versus E-cigaerette ?

  • Burp

    L’étude n’a pas été publiée, rien que ça c’est pas sérieux. Ils disent surtout avoir fait vapoter des non-fumeurs, et là je me demande bien dans quelles conditions ! Combien de taffes en 10 minutes, quels dosages, quelles proportions de PG/VG ? Mieux encore : l’abstract publié indiquait que les asthmatiques n’avaient eu aucun symptôme particulier. L’eclope bonne pour les asthmatiques ?!?…

  • dadou70s

    Article intéressant qui démontre une fois de + , la tentative de diabolisation de l ecig qui est en train de virer au burlesque surtout depuis quelques jours comme le dit l article. Drole de coincidence car en parallèle , nos pouvoirs publics annoncent une augmentation du prix du tabac…avec campagne choc sur les paquets de cigarettes..pour notre santé..pour renflouer la sécu…oui bien sur….et pour se donner surtout bonne conscience. Au cas ou des personnes passeraient à la cigarette électronique on peut comprendre que ça les agacerait.

  • Didier

    Si je peux apporté un avis sur les observations de Siegel; Celles concernant les capacités respiratoire lier à l’absorption de vapeur d’eau.

    j’ai participé pendant plusieurs années à des courses en montagne, non pas la course telle qu’elle est pratiqué aujourd’hui sous forme de marathon, mais dans le sens expédition en haute montagne type Himalaya.

    Un phénomène connu des alpinistes est la difficulté supplémentairement dut à la progression dans le brouillard, ou dans les nuages si vous préféré. Ce constat à été observé et décrit par des médecins himalayistes. Cette difficulté est lié à l’absorption des particules d’eau au cours de l’inspiration diminuant par le fait la capacité pulmonaire “occupé” par l’eau.

    Cependant la nature humaine étant relativement bien faite, l’organisme se “défend” en élevant la température afin d’expirer d’avantage sous forme de vapeur les particules en question (sinon on finirait par se noyer). Bien entendu on consomme d’avantage de calories et donc plus de fatigue. ( on a rien sans rien)

    Par contre, cela n’a aucune conséquence sur les capacité respiratoires future, il ne s’agit là que d’un phénomène ponctuel. Une fois l’air redevenu “sec” l’alpiniste retrouve ses capacités initiales.

    je pense donc qu’il en est de même au cours des vapotes ! et que cette diminution n’a rien de tragique n’y d’irrévocable, du moins à mon avis, mais cela n’engage que moi bien sur.

    • Salut Didier, c’est une très bonne remarque, ce sont des choses que j’ignorais personnellement. Je pense qu’il doit y avoir une grande part de vérité dans ce que tu dis, même si la vapeur des ecig n’est surement pas que de la vapeur d’eau, mais le même principe de défense doit sans doute s’opérer dans les poumons du vapoteur. Par contre je n’ai jamais ressenti de fatigue pour ma part …

      • Didier

        C’est bien ce que je veux dire, il me viendrait pas à l’idée de courir tout en vapant. En faite dés que tu n’inspire plus de vapeur, tu n’as plus se phénomène et cela au bout de deux trois expirations !

        Par contre si on calcul ta capacité respiratoire au moment de la vape, on doit trouver une différence de capacité pulmonaire.

        Mais je ne connais pas suffisamment l’étude pour affirmé qu’il ont pris ces mesures ainsi ??
        A suivre donc ^^

        Sinon je profite du topic pour te poser une question, existe t’il ici un endroit réservé aux mélanges personnalisés ?

        • Bastos

          Hello, pas à ma connaissance mais p-e que notre ami de ma-cigarette créera un de ces jours cette section. qui sais ? ^^

          Pour en revenir à ton sujet de départ,

          j’ai posté (je ne sais plus où) un article expliquant que je suis “assez” sportif avec tous les traqua de santé que ça amène mais ça c’est une autre histoire.

          J’ai remarqué en 3 semaines environ, une sacré augmentation de ma vitesse, de mon impression de mieux respirer, une augmentation de ma FCmax, mais une question me taraude et je n’ai pas encore trouvé d’explications : mon RC est beaucoup plus élevé qu’avant, tu me diras que c’est normal vu que ma vitesse augmente (ce qui est logique). Le “””problème””” c’est que à 166bpm je me sents aussi bien qu’a 152bpm avant.

          Si tu connais un peu les études liées au FC, on sait que la FC de récupération (footing) est de 65 à 75% de (FCmax-FCrep)+FCrep

          Le calcul est rapide avant la vape : (183 – 52) soit 131 maintenant (190 – 47) soit 143

          Donc à 70% avant c’était 151, maintenant 154. (je vais pas détaillé toutes les FC)

          Si je continue sur l’idée : les courbes sont assez similaire (normal augmentation FCmax mais baisse FCrep) et ce n’est pas en 3 semaines qu’on se chope 38s au kilo car à 166 je tourne à 5:01 au kilo aujourd’hui contre 5:39 toujours à 166 en fumant. Et malgré le fait de tout mes calculs, je ne pige pas. Si t’as une explication, autre que la mienne, je prends.

          La seule explication que j’ai “émis”, comme plausible, serait sur le fait de l’encrassement du cœur qui en se décrassant améliore l’oxygénation musculaire. Je la trouve un peu simpliste et pour pouvoir tester ça faut un sacré matos médical :s

          Bonne vape

          • Didier

            Merci pour la réponse à ma question. 😉

            En ce qui concerne la tienne ( de question) il faudrait effectivement prendre l’avis d’un toubib du sport et que tu accepte de faire le cobaye en portant un tas de matos avec également des analyses sanguine, échanges gazeux etc.

            Le prob c’est qu’il aurait fallut faire les textes dans les même condition alors que tu fumais encore des clopes !

            Mes connaissance médicales sur le sujet ne sont pas assez pointu et je ne voudrais pas dire n’importe quoi; Cependant je suis plutôt raccord avec tes conclusions, même si je pense pas que cela puisse venir du coeur proprement dit, mais plutôt des artères.

            En fumant, ton système circulatoire étant “encrassé” ton flux sanguin a besoin de tourner plus pour un volume moindre (comme dans la plomberie) l’oxygène transporté et donc lui aussi inférieur par battement cardiaque. Je crois que c’est par là qu’il faut partir pour ton calcul. Par contre en trois semaines de sevrage l’écart me semble drôlement important quand même. Ce qui me fais dire qu’il y a aussi peut être un effet plus dopant dans l’injection de la nicotine par la vape !!!

            Je vois un pneumologue (du sport) fin janvier 2013 je lui demanderais son avis sur le sujet.
            Dans l’attente bonne vape à toi aussi

          • Bastos

            Si c’est par rapport à la nicotine ^^ (je sais que c’est un dopant, mais vue les effets de la clopes, je me suis toujours dit : incidence zero) je vais m’enfiler 2 ml de vape avant chaque compet’ ^^ comme ça je passe sous les 40′ au 10k ^^
            C’est vraiment pas con, pour l’amélioration des perfs vue que l’on ne fume plus “d’encrasseurs” et que le dopant est tjs là. Vue sous cet angle, je vais me pauser sur les calculs en considérant l’effet dopant de la nicotine. Me reste plus qu’a trouver les dosages et influences de la nicotine dans les sports d’endurances.

            J’attends ton retour avec ton pneumologue avec impatience. Rien de grave, j’espère.

            Sinon, pour les mélanges essaye : D’lices corsé + Halo Captain Jack en quantité équivalente. Dur à vaper en all day mais c’est un des mieux sur les whisky iodés. Et, si tu est amateur de bon whisky, je te donne un conseil pour augmenter les arômes, tu rinces ton verre avec de l’eau avant et surtout tu ne le sèches pas, tu m’en dira des nouvelles.
            PS : un whisky se boit à 18° à 20°C, pour cela si tu as une cave à vin, mets tes bonnes bouteilles dedans.

          • Didier

            Rien de grave en effet en ce qui concerne le pneumologue. Merci pour les “cocktails” je vais essayer ça, je suis effectivement amateur de whisky et dispose d’une cave 😉

            Pour en revenir à ton histoire de nicotine, fait attention quand même à la dose, passé un cap cela peut s’avérer plus dangereux que bénéfique. De plus je pense qu’elle est ( la nicotine) inscrite à la liste des produit dopant interdits passé une certaine dose, à vérifier donc.

            A bientôt.

          • Bastos

            Oui, elle est inscrite dans la liste des dopants, mais à un niveau difficilement atteignable en fumant. En vapant, je ne sais pas ; de toute façon pour risquer un contrôle (ps : je suis contre le dopage), il faudrait déjà que je pointe le bout de mon nez en régional 3 et je ne suis qu’en départemental 5. J’ai un peu de marge avant de taper un chrono de 36’30 au 10km ou de 1h20’30 sur semi (actuellement je frappe 45’02 à 46’37 au 10km et une véritable horloge sur semi 1h42’29 à 1h42’31). Par contre en VTT, dès que je pourrais remonter dessus sans trembler (grosse chute il y a 18 mois, rupture infra et supra épineux épaule droite => opé + 3 mois de rééducation intensive + 6 mois de rééducation des fonctions motrices, proprioceptives et musculaire + 4 mois pour retrouver un niveau comparable à celui d’avant la chute en route mais en VTT les grosses descentes je suis crispé alors que c’était mon point fort) là ça risque de me poser problème (régional 4 mais ça c’était avant et comme le chir, le kiné et mon médecin du sport ne me signerons aucun papier d’aptitude avant mai 2013, j’ai encore le temps ^^).

            Le sport c’est bien, mais à dose modéré sinon on ressemble vite à robocop. Le gros avantage à grosse dose c’est que j’ai des poumons à peine irrités, aucune trace de goudron, mais un poil petit (c’est du au fait, si j’ai bien compris, d’avoir fumer assez jeune)

      • Bastos

        Hello,
        Je pense que quand il parle de fatigue, c’est au niveau physique en activité (me dis pas que tu vapes en courant ^^). A l’arrêt, c’est gênant mais sans plus alors qu’en activité c’est assez difficile (perso je prends bien 15 pulse/min) mais je n’avais jamais fait la relation.
        Chapeau bas :p
        Une bonne remarque que je pourrais envoyer tranquillou ^^ quand on me saoule

  • Jonathan De Carvalho

    J’adore la façon dont l’article est rédigé et surtout la dernière phrase ! ^^