Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » USA : les ados enceintes fument davantage quand la vente des e-cigarettes est interdite aux mineurs

USA : les ados enceintes fument davantage quand la vente des e-cigarettes est interdite aux mineurs

D’après les travaux d’universitaires américains, l’interdiction de vente de cigarettes électroniques aux mineurs favoriserait la prévalence du tabagisme chez les mineures enceintes.

Il y a quelques jours nous rendions compte des réflexions de Martin Dockrell qui s’était exprimé sur le site britannique de la Royal Society of Public Health. Le directeur de la lutte contre le tabac de l’agence de santé publique anglaise (PHE) mettait en garde contre les conséquences inattendues des décisions de santé publique.

Femme enceinte assise au sol

Quarante états interdisent la vente de cigarettes électroniques aux personnes âgées de moins de 18 ans.

Une étude conduite aux Etats-Unis par l’université de Princeton conjointement avec celle de Cornwell ajoute de nouvelles perspectives à son propos.

Les chercheurs ont analysé les données de 550 000 naissances, fournies par le National Center for Health Statistics. Ils ont comparé les informations des femmes qui avaient donné naissance avant leurs 18 ans (mineures pendant toute la grossesse) et après leurs 19 ans (majeures pendant toute la grossesse). Ils ont croisé ces chiffres avec la réglementation en vigueur sur le lieu de la grossesse, quarante états interdisent la vente de cigarettes électroniques aux personnes âgées de moins de 18 ans.

Il est difficile à la fois d’arrêter de fumer et de trouver des produits de substitution 

Ils ont observé une hausse du tabagisme de 19 % chez les femmes enceintes, majeures et mineures et de 14 % chez les mineures après l’entrée en vigueur des interdictions de vente basées sur l’âge. La prévalence étaient alors plus élevée et les mineures fumaient en moyenne environ une demi-cigarette de plus par jour.

M. Currie, co-auteur de l’étude, estime que “les adolescentes enceintes utilisent l’e-cigarette là où elle est disponible” et remarque que “celà peut refléter la difficulté pour elles d’arrêter de fumer, et que peu de produits de substitution sont disponibles”.

D’autres études avaient également démontré que des réglementation pouvaient avoir comme effet indésirable d’augmenter les taux de tabagisme chez les adolescents.

  • nanardpvt18

    Comment ça quand on peux pu vaper, on se met à fumer ? Ah ben ça alors, quelle révélation…. Monde de m…..