USA : le nouveau directeur de la FDA ne souhaite pas interdire les arômes

Aux États-Unis la cigarette électronique soulève de fortes craintes chez certains acteurs de la santé publique avec notamment des arômes et un marketing jugés trop attractifs pour les plus jeunes. Avec les nouvelles mesures réglementaires imposées par la FDA, les professionnels du secteur craignaient ainsi de voir disparaitre les e-liquides aromatisés du marché.

Reçu comme un signe positif pour la vape US, Scott Gottlieb, nouveau directeur de la FDA nommé par Donald Trump, a récemment pris parti contre une éventuelle interdiction des arômes dans les produits de la vape.

“Ces produits sont adaptés à certaines situations et inappropriés dans d’autres contextes” a-t-il déclaré ce mercredi. Qu’en est-il des cigarettes électroniques aux goûts de “cookies” a par exemple demandé la sénatrice Patty Murray. “Je pense qu’il y a une ligne à ne pas franchir (…) et ce sont les spécialistes qui doivent la déterminer” a répondu Gottlieb en substance.

Il a également fustigé les questions du sénateur Patty Murray qui évoquait l’hypothèse d’une porte d’entrée vers le tabagisme chez les adolescents. L’organisation Campaign for Tobacco-Free Kids a quant à elle demandé au directeur de la FDA de se soustraire des décisions concernant les cigarettes électroniques, compte tenu de sa participation financière dans une franchise spécialisée dans la vape, appelée Kure.

Ce dernier a promis de céder ses parts et de ne pas s’impliquer dans cette entreprise durant un an.