Une fin d’année 2015 entre expectative et polémique

Dans le flot d’informations de fin d’année, deux ont retenu notre attention. Alors que cette année sera marquée par la mise en oeuvre de la loi de santé et de la directive tabac européenne, les autorités françaises semblent s’interroger. En Californie, une équipe de recherche a suscité une vague de réactions après des déclarations éloignées des résultats de son étude.

Vers une évolution des positions officielles françaises ?

logo-HCSPL’Aiduce a fait savoir qu’elle participera à une audition collective organisée par le Haut Conseil de santé publique (HCSP) le 21 janvier 2016. Il a en effet été saisi par la Direction générale de la santé et la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives sur la question de la cigarette électronique. Elles lui demandent une actualisation de l’avis du 25 avril 2014 et s’interrogent sur l’e-cigarette comme dispositif de soutien au sevrage tabagique ainsi que du risque d’initiation nicotinique qu’elle peut représenter, en particulier chez les plus jeunes.

Nous apporterons toute notre expertise sur le sujet et soutiendrons plus que jamais que vapoter n’est pas fumer
Aiduce

Outre Brice Lepoutre, pour le compte de l’Aiduce, seront présents :

  • Gérard Audureau et Maria Alejandra Cardenas (DNF)
  • Yves Martinet et Emmanuelle Béguinot (CNCT)
  • Sandrine Cabut et Paul Benkimoun (Le Monde)
  • Christian de Thuin et Thomas Laurenceau (60 millions de consommateurs)
  • Christian Saout (Le Ciss)
  • Alain Bazot (UFC Que Choisir)

Une étude alarmiste californienne montre que la vapeur est moins nocive que la fumée de cigarette

logo-eurekalertC’est le moment propice aux bonnes résolutions et notamment l’arrêt du tabac, qu’a choisi une équipe de chercheurs américains pour annoncer une étude sur des cellules et publiée au début du mois de novembre 2015. Dans un communiqué de presse du 28 décembre, le Dr Wang-Rodriguez déclarait en commentant l’étude que d’après les éléments disponibles à ce jour  “[les e-cigarettes] ne sont pas meilleures que les cigarettes traditionnelles”.

Electronic cigarettes offer one possible escape route. Researchers and journalists need to stop blocking the exit.
Linda Bauld, Professeur de Politiques de santé à l’Université de Stirling, Ecosse

“Les cigarettes électroniques offrent une voie de sortie possible. Les chercheurs et les journalistes doivent cesser d’en bloquer l’accès.”

Les levées de bouclier ont été immédiates, les lecteurs anglophones pourront lire l’analyse de Clive Bates ou celle de Linda Bauld, les francophones pourront lire un résumé sur la page du blogueur suisse Philippe Poirson.