Une application Smartphone pour cigarette électronique : l’innovation Smokio

Une jeune société parisienne lance une cigarette électronique qui communique avec une application smartphone. La vape connectée serait-elle une nouvelle voie de développement pour l’industrie ?

Suivre précisément sa consommation d’e-cigarette sur son smartphone

Le Kit Smokio avec les deux clearomiseurs, une batterie 900mah et un flacon de e-liquide.

Le Kit Smokio avec les deux clearomiseurs, un chargeur usb, une batterie 900mah et un flacon de e-liquide.

Vous êtes vapoteur et vous êtes un ou une aficionados des objets connectés ? Vous pouvez essayer la cigarette électronique de Smokio, accompagnée de son application Smartphone.
Alexandre Prot et Steve Anavi sont les deux fondateurs de cette start-up Parisienne à l’origine de cette innovation dévoilée récemment chez Frenchweb.

Selon Alexandre Prot, l’application présente deux grands intérêts pour les utilisateurs. Elle permet d’une part de suivre précisément la consommation de cigarette électronique au quotidien. Il s’agit notamment de connaître le nombre de bouffées et la quantité de nicotine absorbée (en théorie).

Mise à jour : Retrouvez le test de la cigarette électronique Smokio par Nils.

D’autre part, elle agit comme un “coach” pour les fumeurs qui essaient de se sevrer au moyen de la clope électronique, en démontrant l’utilité financière et les effets positifs sur la santé de l’arrêt du tabac. Même si ce dernier aspect nous semble un peu hasardeux, il faut souligner tout de même la créativité de cette petite société française qui tente ici de travailler sur l’aspect logiciel de l’ecig, chose qui manque cruellement au leader de l’ecig connectée Joyetech (voir les tests de l’eVic ou de l’eMode).

Fonctionne en Bluetooth

L’application a néanmoins l’avantage d’être gratuite, elle est livrée lors de l’achat du kit Smokio pour 79,90 euros. Lors de chaque utilisation, les vapoteurs peuvent consulter le niveau de batterie et contrôler le volume de vapeur de chaque bouffée ainsi que publier certaines informations sur Facebook et Twitter.

Quelques captures d'écrans du logiciel Smokio

Quelques captures d’écrans du logiciel Smokio

La communication entre l’e-cigarette et le mobile s’établit avec le Bluetooth Low Energy, une technologie sans fil qui équipe tous les derniers Smartphones.

A la vue du matériel utilisé, l’investissement semble plus avoir été porté sur le logiciel mobile que l’équipement en lui même. On regrettera en effet l’absence d’une marque chinoise connue sur les deux clearomiseurs CE5 (aujourd’hui presque démodés) et sur la batterie eGo, ainsi que le manque total d’information sur le flacon de e-liquide fourni avec le kit. Point intéressant : la puce électronique embarquée serait fabriquée en France.

Smokio ne va certainement pas révolutionner l’univers de la cigarette électronique mais peut néanmoins faire des émules et inciter les développeurs à imaginer de nouveaux services autour du produit dans le futur.

Plus d’informations sur le site Smokio.
Review Author:Review Date:
  • Christophe Terrasse

    Décidément depuis quelques temps, vous avez décidé de faire dans le sensationnel, après la récitation d’une fiche marketing, la frustration du Provari, vous faites la promo d’un gadget destiné a appâter les ados, de fournir des arguments aux détracteurs de la ecig, alors que ceci est susceptible de contenir de la nicotine et donc interdit aux ados.
    L’esprit critique que vous aviez auparavant est en congé ?

    • Alexis Finn

      Je comprend pas très bien en quoi c’est supposé appâter les ados, s’il y as bien un domaine où les ados se feront beaucoup moins facilement avoir c’est celui du smartphone et des nouvelles technologies connectés. Je pense que n’importe quel ado verras de-suite que les fonctionnalités offertes ne sont vraiment pas intéressante.
      Compter ses bouffées? suivre l’amélioration de sa santé? moi quand j’étais ado la seule chose qui m’intéressait c’était le Fric, Les filles, Les potes et les jeux vidéos, aucune chance que je dépense une petite fortune (80€ ! Le prix de 2-3 jeux play ! faut pas rigoler) dans un gadget de ce genre.
      De plus je vois pas trop en quoi ça va fournir des arguments aux détracteurs de l’ecig, qui d’ailleurs n’ont pas franchement eu besoin d’en avoir des arguments jusqu’ici. Moi j’aurais même plutôt tendance à penser que le coté un peu chauvin du Made in France pourrait servir d’argument pour promouvoir ce produit (y compris au sein de notre gouvernement si attaché à redresser l’économie et donner du travail aux Français).

      Pour ce qui est de nous autre vapoteurs plus expérimentées ça me semble plus que douteux car au final ce qu’on recherche c’est avant tout un bon rendu Vapeur/Hi/Saveur, et j’ai pas l’impression que cette Ecig soit a même de faire jeux égal avec les autres produits sur le marché actuellement.

      Et puis quid du matériel de rechange ? On pourras mettre n’importe-quoi sur nottre batterie et ça continueras de marcher ? ou il faudra acheter du matériel de rechange chez Smokio ?

      Il n’empêche que des Ecig made in France c’est suffisamment exceptionnel pour mériter un petit tour dans l’actualité, et bien que ce soit a mon avis un gros fail ce produit, ça fait toujours plaisir de voir une société Française venir essayer de concurrencer les fabricants chinois.

      • Christophe Terrasse

        Ne pas voir en quoi c’est destiné a appâter les ados relève de l’aveuglement.
        Juste regarder le packaging du produit, la campagne de promo en cour, et d’après vous pourquoi une appli pour smartphone, Iphone ?
        Un des argument de nos détracteurs est justement d’attirer la jeunesse vers la ecig, la nicotine, le tabac, et là cette société leur donne de sacrées munitions, toute française qu’elle soit, on n’aura l’air fin si nos ecig finissent a la pharmacie a cause d’une société française.

        • Alexis Finn

          C’est exactement le même argumentaire qu’avec les saveurs “pour enfants”, et ça part du principe que ce qui plait à un ado ne plaira pas à un adulte et vice-versa.
          C’est totalement faux, moi aussi j’ai un iPhone, moi aussi j’adore les nouveaux gadgets connectés, et je trouve leur packaging et leur design en général très accrocheur (Posez le packet à coté d’un Protank, d’un Russian ou d’un Provari en vitrine, et vous verrez tout le monde venir se pencher sur le Smokio et entrer pour demander des renseignements dessus).
          Est-ce que les détracteurs e l’ecig vont utiliser ce produit comme argument ? Possible mais je vois pas pourquoi étant donné que l’argumentaire c’est simplement “ça pourrait inciter les jeunes a fumer” sans plus d’explications, et en totale inadéquation avec les résultats obtenus lors de récentes études sur le sujet.
          En fait l’argumentaire principal des détracteur c’est “on dirai une cigarette donc …. euh…. ben …. c’est pas bien quoi”, et du coup plus on s’éloigne du look cigalike et de l’approche cigarette du produit, plus ça les em…

          Mais encore une fois au final les arguments ils en ont tout simplement pas eu besoin jusqu’ici parce-qu’en y réfléchissant 2 secondes leur raisonnement ne tiens tout simplement pas la route, et si jamais ça change c’est certainement pas ce produit qui va condamner l’ecig a cause d’un joli packaging.

        • Neovap

          Outre le fait que cela semble être un mauvais produit (une ego basique, un clearo plus que basique…), le fait que ce vapo soit connecté ne va surement pas attirer les ados… Permettez moi de rajouter…malheureusement. A 15 ans 23% sont fumeur, 29% à 16 ans…et ces chiffres sont loin de la réalité. La e-cig est une solution pour eux comme elle l’a été pour nous… est-ce que ça va inciter les ado non fumeur… peu de chance !!!!

          • Alexis Finn

            Gros +1 là-dessus.
            En théorie interdire la vente d’Ecig aux mineurs c’est bien, mais en pratique ils peuvent entrer dans quasiment n’importe quel bureau de tabac et acheter en toute illégalité un paquet de clopes.
            Donc il serait peut-être bien d’interdire la vente de tabac aux mineurs avant de se soucier de savoir s’ils peuvent se procurer ou même se sentir attirés par une Ecig.
            Alors oui c’est déja interdit, mais non-seulement la loi n’est jamais appliqué (ou presque) mais l’amende de 135€ que risque le buraliste fait de cette législation une vaste farce (S’il demande a Philips Morris je suis sur qu’ils seront ravi de lui rembourser les 135€ pour peut qu’il continue de vendre des clopes à des mineurs).

          • Tout à fait d’accord !! Et je dirais même plus, les industriels du tabac ne sont pas à 135€ près et vont même beaucoup plus loin en rachetant à prix d’or des sites de ventes en ligne, des sops et même des usines

        • Bonjour
          Et que dites-vous ou comment vous manifestez-vous Mr Christophe Terrasse, concernant la e-cig chez Carrefour !!!

          • Christophe Terrasse

            Que c’est pas les caissières qui vont vérifier les CNI, donc gros problèmes, sans parler du conseil inexistant.

          • exactement !!! Bravo Christophe dans le mille !!!
            J’ai envoyé la DGGCRF au carrefour market de PACA !!!
            et là suis en pouroparlers pour une caméra cachée pour faire acheter des produits et voir les conseils ( à mon avis inexistants ) des préposés carrefour !!!
            Un moment il faut faire cesser ces * de la grande distribution de vouloir prendre tous les marchés !!!
            Bon week-end et merci de votre réponse

            Vapotement votre…
            Michelangelo
            (Vaponetta)

          • pour info, il n’y a plus aucun Carrefour dans le 13 qui propose des e-cigs et e-liquides !!!
            Je tiens à remercier les agents de la DGGCRF de Marseille

    • Il est étrange que vous assimiliez cet article à une publication marketing dans la mesure où le produit est quand même fortement critiqué (matériel noname, affirmations aventureuses sur la santé). Le fait que ce produit provienne d’une société française qui tente d’innover dans le domaine des vaporisateurs personnels m’a paru assez intéressant pour en parler. Pour ce qui est du caractère attractif auprès des jeunes, il me semble que Smokio ne dépasse pour le moment pas les limites (en évitant notamment de mettre en scène des personnages et de placer le produit comme étant à l’origine d’un bien être social ou d’une quelconque réussite personnelle).

    • Tony Fiant

      Le site traite de la cigarette électronique et il paraît donc logique que toute nouveauté, favorable ou pas, soit citée. Si l’on commence l’auto censure, c’est déjà terminé. Après, le produit pourra être l’objet d’un test et là, nous saurons… bien que cela n’enlève à personne le droit de se faire une opinion.
      Personnellement, le made in France, tant à la mode pour de bonnes raisons, mais c’est une mode quand même, m’agace un peu. On se donne l’impression que les français ont le monopole de la qualité. C’est loin d’être le cas et nous ne sommes pas des références dans la très grande majorité des secteurs de l’industrie. Pas tout mais presque.
      Nous avons vraiment du soucis à nous faire car le chinois, pour prendre le stéréotype inverse, évolue qualitativement de manière exponentielle.
      Pour en revenir sur ce produit, c’est un made in… ailleurs avec une touche de frenchie qui fait trémousser les ergots du coq gaulois.
      Les détracteurs de la cigarette électronique n’ont nul besoin de ce site pour étayer leurs hypothèses d’appâtage des jeunes. Ils sortent quelques études statistiques bidons, les médias vont se jeter dessus et c’est parti.
      Pour le Provari, pas de frustration, je n’en ai pas et il ne me tente pas, tension régulée seulement pour 200 euros dans du papier bulle, non merci, il y a maintenant beaucoup d’alternatives parfois meilleures. Provape devrait se réveiller, les lauriers fanent… attention au french syndrom 🙂

  • Tony Fiant

    Les jeunes ne sont pas attirés par la cigarette électronique, c’est la cigarette qui fait classe, rejet de la société, j’em… mes parents, etc. La cigarette conserve encore un peu l’image rebelle alors que la cigarette électronique fait plus dans l’image médicale et le traitement pour se désintoxiquer (toujours dans l’esprit des ados), un truc de vieux en quelque sorte.
    Nous sommes simplement à l’ère du tout connecté, enfin soi disant car je connais peu de personnes avec des Google glass, un t shirt qui mesure votre pouls et une machine à laver que l’on peut lancer à distance (super argument, regardes, je lance l’essorage à Marseille, la classe…, on va me dire heures creuses mais bon, cela demeure un bel exemple de marketing à 2 euros). Ensuite, le côté application ne cible pas nécessairement les jeunes qui s’en moquent royalement de savoir combien ils ont consommé durant les 127 dernières heures. Non, ils ciblent justement les connect addicts donc une frange minime de la population pour l’instant et sont la moyenne d’âge (high tech, finance, mode de vie) est sensiblement supérieure aux ados.
    Après, le matériel semble effectivement plutôt moyen pour ne pas dire médiocre (l’expérience nous a prouvé qu’on pouvait déjà visuellement savoir si un produit était performant ou pas et là…)
    La société surfe donc sur la vague “everything is connected” (inspiré par l’excellent film Cloud atlas peut être ?) et elle n’innove qu’à moitié car le bon vieil eVic l’est depuis près d’un an, ses successeurs aussi majoritairement.
    Le smartphone ne fait pas tout vendre même auprès des jeunes.

  • Stef31

    Personnellement, la e-cig Smokio j’en ai entendu parler hier soir, sur une grande chaine Télé, la 5, dans le magazine CàVous. Présentation du produit, roulement de tambours, innovation française etc etc … La a cet instant, je me suis dit, un produit français dans le monde de la cigarette électronique !!! Vite, faut voir ça de plus prés. Google, recherche Smokio, la pêche aux infos. Ouarfffff 80 euros, une seule batterie, un e-liquid a 0 mg, et très vite, une impression, un sentiment que ce produit ne serait qu’un reconditionnement en français d’un produit anglo-saxon déjà existant ? Facebook, recherche Smokio, un groupe apparaît, “The first Connected Electronic Cigarette”, pas de surprise tous les messages sont en anglais, les liens aussi etc etc… Foutage de gueule ? Surement. Annoncer un produit français, et voir tous les médias s’engouffrer dans la bréche (BFM-tv, Tv 5, LCI, Le Parisien et bien d’autres) !!! Mais qu’a t’il donc de francais ce produit ? La traduction d’une application smartphone. C’est pas limite publicité mensongère tout cela ? Vous me direz, y a des gens pour vérifier ça, et c’est vrai. Bravo Smokio, pour le coup de pub surtout, mais qui dit “geek” ne signifie pas pigeon.

    • Alexis Finn

      De toute façon il suffit de jeter un coup d’oeil au produit pour se dire que un Stardust sur une eGo, sans meme proposer du voltage variable a 80 €…. Ben comment dire poliment… non tant pis.
      Moi je veut une appli pour régler mon voltage, mon wattage, voir ma résistance et la charge de ma batterie avec calculatrice de loi d’ohm intégré etc… là ça serait un vrai plus.
      Voir sa consommation, oui bon pourquoi pas mais de toute façon avec cet appareil on va pas trop avoir envie de consommer 😀

      • Stef31

        Tu as raison Alex et j’apprécie toujours tes commentaires. En fait, après ce battage médiatique, certes réussi, et à moindre coût de la part de Smokio, je me dit que ces gens, auraient du recruter quelqu’un avec un fort potentiel de connaissances sur le sujet, pour proposer un produit réellement innovateur. Et puis, en fouillant un peu plus sur google, une offre de recrutement par exemple, suffit à comprendre l’opportunisme de cet Startup. Ce qui me fait râler, ce sont les journalistes, qui ne prennent même plus la peine de vérifier quoique ce soit … et la actuellement, vu les incertitudes, autour du “Vaporisateur personnel”, tant à sa législation et son avenir, les mauvais joueurs n’ont pas leur place, il y a déjà assez de désinformations sur le sujet …

  • Remz

    Y’a pas de «foutage de gueule», un français à quand même le droit dinternationaliser son site non ?
    Mis à part le prix hors norme de ce kit, il y a une chose qui me chagrine vraiment dans ce produit :
    Pour moi un gros facteur de réussite du vapo, c’est de se dégager de tout stress pendant la défume. Alors pourquoi s’en créer en comptant ses taffes, en surveillant des courbes de conso oulala j’ai trop vapé hier, faut que j’arrête avec le café, allez demain je tente 43 taffes … ça n’a pas de sens pour moi.

  • Terry BOGARD

    Bonsoir ! Voici mon avis en tant que vapoteur confirmé.La cigarette connectée ne m’interesse pas du tout.Je préfère un bon mod électronique ou full Meca,le rendu de vapeur est bien meilleur et on peut modifier la tension et le wattage.En ce qui concerne le nombre de bouffée etc….ça m’est carrément inutile ! Moi,quand j’ai envie de vapoter,je prend mon mod ( électro. ou Meca ) avec un atomiseur reconstructible et je vapote ! Je ne vais pas me prendre la tête avec des compteur de bouffée,etc !….Autre chose à foutre ! Tout cela n’est que gadget pour la frime !….