Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Un encadrement très TPD de la cigarette électronique se profile en Islande

Un encadrement très TPD de la cigarette électronique se profile en Islande

L’Islande travaille sur un cadre réglementaire des produits du vapotage qui ressemble beaucoup à la directive tabac européenne dans un pays hors de l’Union Européenne.

Interdictions de vapoter, limitation des contenances et six mois de notification

Le ministre de la Santé islandais Óttarr Proppé a annoncé l’élaboration d’un projet de loi visant à compenser l’absence de cadre réglementaire concernant les produits de la cigarette électronique. Parmi les mesures envisagées, l’interdiction de vapoter là où la cigarette est déjà proscrite, notamment dans les bars, les restaurants, les lieux de travail et les écoles.

Les propositions du gouvernement islandais reprennent le cadre réglementaire de la directive tabac européenne : limitation de la teneur en nicotine à 20 mg/ml, contenance maximale des flacons de 10 ml, obligation pour les détaillants de notifier à l’Agence de la Consommation les nouveaux produits 6 mois avant leur commercialisation.

L’Islande n’a pas l’obligation de transposer la directive puisqu’elle n’est pas un Etat Membre. Néanmoins, l’adoption par l’Islande des mêmes règles que ses voisins lui donnerait un avantage notable pour la commercialisation de ses produits, en particulier concernant les règles de sécurité.

Une prévalence tabagique de 13,8%

L’Islande compte seulement 322 000 habitants et un taux de fumeurs de 13,8% en 2014. Les dépenses de santé en pourcentage du PIB ont été relativement faibles en comparaison avec les autres pays nordiques ces dernières années. En outre, la crise financière a été responsable en 2009 et 2010 de taux de croissance négatifs.