Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test du dripper Mulciber – Tiberian Vapor

Test du dripper Mulciber – Tiberian Vapor

Un concentré de dripper pour un concentré d’arômes. Le Mulciber est un atomiseur original dans sa conception, et incroyablement efficace dans le rendu des saveurs. Un très sérieux concurrent pour le Hadaly.

Un nano dripper

Coffret Mulciber« C’est minuscule ! » sera sans doute votre premier commentaire en sortant le Mulciber de sa boite.

Le packaging lui-même est propre sans pour autant retourner les esprits. Vous y trouverez le dripper, une seconde bague de réglage du flux d’air pour le simple coil, et une pochette de pièces de rechange. Elle contient en particulier un second pin standard et deux pins bottom feeder, accompagnée des classiques joints et vis de rechange pour le plateau.

Il est conçu aux Etats-Unis et réalisé ailleurs, donc probablement en Asie. Cette solution, si elle est bien gérée, permet d’obtenir des produits originaux d’excellente facture à des tarifs contenus. C’est exactement le cas du Mulciber.

Contenu du coffret

 

Le Mulciber est effectivement minuscule. Il est en trois paliers, un premier à la base en 22 mm pour être flush avec tous les mods, un second plus fin et la connexion du drip tip. Le tout sur une hauteur de seulement 18 mm ! On peut même se passer de drip tip, le connecteur peut à lui seul remplir ce rôle, mais il reste très court et devient rapidement assez chaud sauf à vaper à des puissances vraiment faibles.

Caractéristiques techniques

  • Atomiseur dripper / bottom feeder
  • Fabriqué par Tiberian Vapor
  • Diamètre: 22mm
  • Hauteur: 18mm
  • Chambre d’atomisation: 15mm
  • Plateau type Velocity excentré
  • Single ou dual coil
  • AirFlow Control

Ergonomie simple et pratique

 

Mulciber démonté

A la base du dripper, une simple inscription Mulciber, sans numéro de série. Il ne s’agit pas non plus d’une édition limitée. La connexion 510 standard a un plot positif qui ressort correctement du filetage, mais reste un peu juste pour une connexion hybride, en prise directe sur la batterie. C’est suffisant, mais un chouia en plus aurait été encore mieux.

Le passage au mode bottom feeder est des plus simples, il suffit de dévisser le pin central et de le remplacer par le pin percé. La vis tient simplement le post positif, l’opération est rapide. Le liquide passe par un trou de 1,5 mm, suffisant même si le 100% VG coince un petit peu, ce qui reste cohérent puisque le dripper est clairement prévu pour le rendu des saveurs, pas pour le cloud chasing.

Le réglage du flux d’air se fait sur la section intermédiaire à l’aide d’une bague. Deux sont d’ailleurs disponibles. La première avec une seule ouverture, pour les montages en simple coil ou plus généralement les flux d’air plus restrictifs. Ouvert à fond, l’unique cyclope procure dans ce cas une vape restrictive, malgré tout parfaite pour l’inhalation directe et le meilleur rendu des saveurs.

Excellent point sur le Mulciber, il est tout à fait possible d’avoir une inhalation indirecte agréable en refermant l’orifice d’arrivée d’air. On peut le faire jusqu’à une ouverture d’environ 1 mm, ce qui ravira les amateurs de vape « bouche-poumons » les plus exigeants.

La seconde bague dispose de deux ouvertures, et est clairement prévue pour les montages doubles coils et les flux d’air plus aériens. Rien à voir pour autant avec les drippers les plus ouverts, on reste sur un flux d’air restrictif. Le Mulciber le conviendra pas aux amateurs de grosses production de vapeur, il n’est pas prévu pour. C’est vrai pour son flux d’air autant que pour son plateau.

Une mini chambre pour des saveurs exceptionnelles

Zoom sur l'atomiseur Mulciber

La chambre du Mulciber ne fait que 15 mm de diamètre intérieur ! C’est précisément son originalité, et sans doute son atout. Cette chambre extrêmement compacte permet une remarquable concentration des saveurs, et le Mulciber se place tout en haut du panier sur la question. Il offre une vapeur dense, les arômes sont rendus avec une intensité et une précision exceptionnelles.

Le plateau lui-même est surprenant. Les posts de style Velocity sont au bord, clairement prévus pour un montage vers le centre. C’est un choix rationnel compte tenu de l’étroitesse de la chambre. En fait le montage va rapidement se retrouver entre le centre et le bord opposé du plateau selon la longueur des pattes de vos résistances, juste en face de l’arrivée d’air.

Les vis sont d’ailleurs le principal regret sur ce dripper. Elles sont petites, mais ça on y est habitués. Leur gros défaut reste leur emprunte, minuscule. Il faudra un tout petit tournevis pour les manœuvrer, n’espérer rien d’un outil de plus de 1,5mm. L’emprunte n’est pas excessivement profonde non plus, et visser fort un clapton devient vite hasardeux. Les raisons d’un tel choix pour la visserie m’échappent totalement, et des posts plus profonds laissant de la place pour des vis raisonnablement larges n’avaient rien de compliqué à installer.

Les trous de passage des pattes des résistances font 1,6 mm, ce qui reste petit mais permet effectivement d’utiliser des claptons raisonnables… si vous réussissez à les serrer correctement.

Montage Mulciber

Les posts velocity permettent des montages faciles. Ce sera le luxe si vous faites un simple coil, vous pourrez tourner vos spires dans un sens ou dans l’autre indifféremment.
Si vous préférez le double coils par contre, il faudra bien entendu les faire superposés et du même côté. Vous aurez donc un coil inférieur dont les pattes prendront sur les deux trous du bas des posts, et un coil supérieur dont les pattes seront sur les trous du haut. Pensez dans ce cas à utiliser la bague de flux d’air avec les deux ouvertures, le rendu n’en sera que meilleur, quitte à les refermer un peu si vous souhaitez un flux d’air plus réduit.

Reste la base du plateau et la cuve peu profonde. Combinée au petit diamètre de la chambre, elle laisse peu de place pour le coton ou une éventuelle réserve de liquide. N’espérez pas une autonomie impressionnante avec le Mulciber, il faudra dripper régulièrement. L’option bottom feeder prend ici tout son sens.
C’est objectivement un défaut, qu’il convient quand même de relativiser. Le Mulciber est un dripper de dégustation. Il est absolument exceptionnel dans le rendu des saveurs, on ne le sortira pas pour vaper à la chaîne ou faire de gros nuages. C’est le style de vape que l’on savoure et pour lequel on prend le temps d’apprécier chaque note d’arôme, de dripper toutes les deux bouffées pour avoir un coton parfaitement imbibé, ni trop ni trop peu, à chaque fois. C’est dire si l’autonomie n’a finalement aucune importance dans ce cas.

En résumé

Points positifs :

  • Compacité
  • Design
  • Finitions
  • Rendu des saveurs
  • Qualité/prix

Points négatifs :

  • Visserie trop petite
  • Cuve peu profonde

Conclusion

Le Mulciber est sans aucun doute un des meilleurs drippers saveurs du moment. Encore meilleur à mon avis que le Hadaly, et cela n’est pas peu dire. Les saveurs sont encore plus concentrées, plus distinctes et précises. Pas de beaucoup bien entendu, mais tout de même un peu.

Un dripper à fuir si vous recherchez les gros nuages ou l’autonomie, et que vous adorerez pour une vape dégustation, il excelle dans ce registre. Il offre en plus d’excellentes finitions pour un tarif contenu. Bref, ne me demandez pas de vous le prêter, je ne le lâche plus.

Le Mulciber en images

Name of Reviewed Item: Mulciber Rating Value: 5 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/05/mulciber.jpg Review Author:Review Date: