Témoignage de Mija : “une victoire délicieuse que je savoure chaque jour”

Mija fumait plus d’un paquet par jour depuis 28 ans. Elle n’avait jamais tenté d’arrêter, mais ça lui trottait dans la tête. A l’occasion d’un voyage à Paris, elle achète une cigarette électronique sur un coup de tête, et fume une dernière cigarette sur le quai de la gare avant de prendre son train.

Profil de Mija

Âge : 46
Années de tabagisme : Entre 25 et 30 ans
Votre situation aujourd’hui avec le tabac: J’ai complètement arrêté de fumer et je continue à utiliser la cigarette électronique
Matériel utilisé : eleaf40w-kangertech nano
Votre avis est globalement : Positif

“Arrêter de fumer me trottait dans la tête, mais pas vapoter”

mija

Mon fils s’était mis à la e-cigarette depuis quelques mois, ainsi que mon frère.

Fumeuse de 1 à 2 paquets par jour depuis 28 ans, sans avoir jamais même tenté d’arrêter une seule fois. Arrêter totalement de fumer me trottait  dans la tête depuis pas mal de temps mais sans nécessairement me mettre forcément à vapoter.

Le 26 mars dernier,  j’avais un voyage prévu sur Paris (j’habite en Suisse) et je devais partir dans l’après midi. Ca m’a pris de manière assez brutale, j’ai décidé d’aller chercher du matos pour vapoter et j’ai fumé ma dernière cigarette sur le quai de la gare avant de prendre mon train.

“Triste, comme quand on perd quelqu’un, un poids sur le cœur…”

Je me suis dit que couper avec la cigarette tout en prenant le large m’aiderait peut-être. J’ai pris un liquide à 6mg de nicotine. Arrivée, sans paquet de cigarettes dans mes poches, j’ai vapoté en attendant mon ami qui avait du retard pour venir me chercher à la gare de Lyon.

Le soir nous sommes allés manger une pizza délicieuse et j’ai eu un coup de blues monstre en pensant que je n’allais pas fumer en sortant du restau (mon ami, non-fumeur, était, lui, trop content que j’aie décidé d’arrêter).

C’est la seule fois où je me suis sentie mal, voire triste comme quand on perd quelqu’un, avec un poids sur le cœur. Nous avons marché un peu, j’ai vapoté en rentrant, ensuite j’ai dormi.

“Discuter avec quelqu’un qui s’y connait.”

Le lendemain, rebelote avec le café, l’angoisse du manque…mais non ! Mon café a été exquis, j’ai rempli mon réservoir de jus, j’ai vapoté, j’ai respiré un grand coup. Le truc c’est que cela me faisait un peu tousser et j’ai cherché un magasin d’e-cigarettes pour discuter avec quelqu’un qui s’y connait, et heureux hasard il y en avait un dans la rue ou j’habitais.

Arrivée sur place, je discute bien avec une vendeuse très sympa qui me suggère de descendre la nicotine à 3mg direct, ce qui selon elle me ferait moins tousser. Elle me vend dans la foulée une tête Kangertech nano avec un embout moins serré que l’original de la Leaf. J’essaie, et j’adopte trois jus, un café, un mojito framboise et une tarte aux pommes et miel. L’après-midi (après 24h d’arrêt) j’ai envie de vomir, mal à la tête, le goût du mojito framboise sur la langue hyper prononcé. Je décide de m’accrocher et de continuer sur le jus café qui est plus sec et me convient mieux.

“J’ai du relaver toute ma penderie !”

Je suis restée 10 jours là bas, beaucoup marché sur la côte Picarde, respiré et rigolé avec mon ami, bien mangé, notamment un saumon qui m ‘a presque fait pleurer tellement il avait le goût de saumon. Je n’ai plus jamais touché une cigarette, à part quelques taffes “pour voir” et chaque fois j’ai détesté.

Lorsque je suis rentrée, je n’ai pas eu envie de recommencer la cigarette et le fait d’avoir des fumeurs à côté de moi ne me dérange pas plus que ça. Par contre je ne supporte plus l’odeur du tabac froid sur les fringues des autres et encore moins sur les miennes ou en environnement fermé.

“Je n’aurais jamais pensé y arriver si facilement.”

J’ai du relaver toute ma penderie. Je ne pourrais plus jamais fumer. Je suis difficile avec les liquides, je n’aime pas grand chose et surtout pas les ”tabac” ou les trucs trop fruités, je me suis arrêtée sur un pandemic de Survival que j’utilise en toutes occasions, et parfois je fais quelques degustations avec mon fils sur du court vape avec le dripper, même si c’est quand même pas ma tasse de thé.

J’aime par contre avoir beaucoup de vape dans la bouche et à inhaler et je fais des ronds plus facilement qu’avec la clope, j’aime vraiment vapoter, je dirais même que je suis une passionnée et là cela fait 3 mois que j’ai plus retouché une clope. J’en suis déjà au quatrième achat de modèles différents. Je n’aurai jamais pensé y arriver si facilement et c’est une victoire délicieuse que je savoure chaque jour. Voilà pour mon témoignage.


Envie de raconter vous aussi, votre expérience avec la cigarette électronique ?

Déposez votre témoignage sur la page prévue à cet effet.


Avertissement : les témoignages présentés ici sont ceux rapportés par leurs auteurs. Ils n’expriment pas l’opinion de la rédaction.