Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Témoignage de Josiane : Les vapoteurs devraient être suivis par de vrais professionnels

Témoignage de Josiane : Les vapoteurs devraient être suivis par de vrais professionnels

Voici le témoignage reçu ce matin d’une lectrice qui voit dans la cigarette électronique un certain danger. Pour elle cela ne fait aucun doute, les vapoteurs doivent être accompagnés par de vrais professionnels.

Profil de Josiane

Âge : 42
Années de tabagisme : Entre 0 et 5 ans
Votre situation aujourd’hui avec le tabac: J’ai complètement arrêté de fumer et je n’utilise plus la cigarette électronique
Matériel utilisé : Ego
Votre avis est globalement : Négatif

Témoignage

Les effets secondaires principaux sont la surdose de nicotine car comme tout le monde peut le constater le fumeur de cigarette électronique fume plus que lorsqu’il a une cigarette traditionnelle parce que elle ne s’arrête jamais et qu’elle est toujours à portée de main et aussi parce que l’on peut fumer partout.

Ce qu’il faut donc surveiller ce n’est pas la cigarette en elle-même mais SON UTILISATION QUI PEUT APPORTER DES EFFETS NOCIFS À PLUS OU MOINS LONG TERMES… ce que je pense c’est que les fumeurs de cigarettes électroniques doivent avoir un suivi par de vrais professionnel et non par des commercants avides de réussite avec un créneau porteur… pour l’instant.

Review Author:Review Date:
  • Salvatore Sipala

    Les professionnels devrait suivre les fumeurs de clope pour commencé !

  • Lila Geannit

    exactement salvatore
    Même les professionnels ne savent pas tout de la ecigarette, donc ca peut être bien mais est ce que ça sera vraiment utile ?

  • Raphael vannacci

    Moi perso j en ai marre !!!!!! La tabac tue 75 000 milles mort par année et j ai l impression qu on laisse plus tranquille les fumeurs … et j entend parler d encadrement !!!!! Nous sommes pas des enfants et puis on arrive dans un monde ou on est encadrée pour tout !!!! Ou est notre liberté ??? Un jours le monde se transformera en prison de verre ! Des notre naissance nous sommes face a des risques sa fait partie de la vie … mais nous sommes tous responsable de la tournure que cela prend , et je trouve que la e.cig est tres représentatif du monde dans lequel on vie je finirai par une phrase de bajamin Franklin
    Un peuple prêt a sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l un ni l autre , et finit par perdre les deux

    • Salvatore Sipala

      D’accord avec toi !

  • Yann Ta-ttoo

    Pfff n’importe quoi. Sur le principe la ecig est mal positionnée et mal vendue. Ce n’est pas forcement un appareil pour arrêter de fumer mais dans mon cas un moyen d’arrêter le tabac et continuer à se faire plaisir en fumant sain, en vapotant quoi… 34 ans de clopes fortes à raison de 2 paquets/jour et du jour au lendemain je n’ai plus touché de tabac grace à mon mod.

    • Raphael vannacci

      Je suis entièrement d’accord avec toi
      Moi je comptais pas du tout arrêté de fumer mais vraiment pas
      En vapotant j ai vue une nouvelle façon de se faire plaisir en divisant les risque par cent
      Comme toi je fumais 2 paquets et je me répète sans l attention d arrêté
      Effectivement comme tu dit elle est mal positionee et tres mal vendu

      • Yann Ta-ttoo

        Je comprends le temoignage de Josiane ceci dit ci on lui a présenté la ecig comme un medicament au même titre qu’un chewing gum à la nicotine ou un patch. Pour moi c’est un excellent produit dans sa forme actuelle. J’avais fait une tentative en 2007 avec des ecigs de l’époque et le resultat était négatif en terme de hit et de vap, je n’ose pas évoquer le gout. Bref, aujourd’hui ce n’est que du bonheur.

        • Raphael vannacci

          Exactement on ne doit pas le vendre comme médicament mais comme une alternative et moi aussi j ai eu une mauvaise première expérience j ai du faire beaucoup de recherche sur le net pour trouver se qui me convenait les revendeurs souvent ne connaissent pas le sujets

      • Pascal Foggiaroli

        En divisant les risques par 1000 ou même 10 000 plutôt, et même encore moins si on enlève des statistiques ceux qui se sont suicidés en avalant ou en s’injectant du E-liquide !!!

    • Annick Scioville- Ferise

      bravo , moi idem !

  • heebooh .

    (On s’en fout de la cigarette. On parle e-cig ici.)

    Je pense qu’on a tous été sujets au biberonnage intensif (si ce n’est frénétique). Découverte d’un nouveau matériel, d’un nouveau liquide, plaisir de vapoter ou encore simple addiction nicotinique… Il y aura toujours une raison pour aller téter du drip tip. Je pense qu’il faut s’imposer une certaine discipline, et savoir savourer son plaisir de manière un peu plus ponctuelle. Par exemple maintenant, lorsque je suis au travail, je ne garde plus mon clearo sur moi. Une taffe par-ci, une taffe par-là (jusque dans les toilettes, certains se reconnaitront), et je passais plus pour un junkie en manque que pour un petit amabassadeur modèle de la cigarette électronique. Désormais, c’est dans ma sacoche que mes liquides attendent d’être vapotés pendant une pause qui leur sera véritablement consacrée. Après, je ne blâme personne. Chacun y va à son rythme. La notion de plaisir est là. Les marques y vont à grand coup de noms marketing pour nous faire rêver, les juices adoptent des saveurs de plus en plus sophistiquées, le matériel évolue à vitesse grand V et l’on y consacre beaucoup (trop) d’argent. De là, difficile de vouloir arrêter. On a tout de suite l’impression de se couper d’un monde qui, en plus d’être source de soulagement, abrite une communauté forte.

    Quant aux vendeurs, ils font leur boulot : ils vendent. A nous de prendre nos précautions. Tu as peur de la cigarette électronique ? Personne ne t’oblige à vapoter. Tu trouves qu’elle n’est pas assez encadrée ? Mais par qui voudrais-tu qu’elle le soit ? La notion de “commerçants avides de réussite” ne disparaitra pas. Ce truc, c’est juste un pari sur l’avenir. On espère tous que ça nous bousillera pas trop la santé. C’est un choix.

  • Yvon Novy

    Un peu court comme témoignage ! D’où sort t’il ? Josiane a 42 ans et a entre 0 et 5 ans de tabagisme derrière elle ??? A cet age, on a plus souvent 25 ans de tabac ! Vraiment surprenant. Et maintenant qu’elle à quitté le tabac pour la vapote, elle craint pour les “effets nocifs à plus ou moins long terme” de cette dernière !!!
    Sur quels arguments Josiane s’appuie t-elle pour avancer cette recommandation ?
    En ce qui me concerne, j’ai fumé pendant 35 ans, 25 roulées par jours ces dernières années. Et bien, je m’inquiète moins maintenant des”effets nocifs à long terme” de la cigarette électronique, que de ceux de mes 25 cigarettes passées ! Et pour son information, j’en parle très facilement lorsque j’ai l’occasion de rencontrer des médecins. Suite à un accident plus un problème de santé (mais non lié à mon tabagisme passé), j’en ai rencontré beaucoup ces derniers mois. Et bien, en tant que “vrais professionnels”, ils ont plus à apprendre de nous (les vapoteurs) que nous d’eux. Ils sont d’ailleurs très intéressés et demandeurs de nos témoignages, expériences et avis.
    Bref, encore un témoignage “pavé dans la mare” de la vapote. Calomniez, calomniez…….

  • Michel Argouet

    C’est quoi ce pseudo article de m…. ?
    Pourquoi lancer un truc aussi pourri et inutile ?
    Je me demande pour qui roule ma-cigarette… Sans rire.
    Nocif.

    • Certains points de vue méritent parfois une publication, cette personne m’a écrit hier et je pense qu’elle soulève maladroitement un sujet intéressant, celui de l’accompagnement de professionnels. Je n’avais pas d’autres sujets ce jour là, alors certes ce n’est pas l’article de l’année mais il a le mérite de soulever des réactions et des questions.
      Quant à votre dernière question, je ne sais pas trop quoi vous répondre … l’humour me viendrait en premier je pense.

      • Michel Argouet

        Oui, humour quand même…

        Je dis aussi nocif parce que j’ai trouvé ce témoignage très pauvre. Anonymat, manque de développement, bruit inutile.

        Quand une “personnalité”, quelqu’un de connu donne un avis négatif sur la vape on peut toujours débattre, argumenter, expliquer.
        Là ce n’est pas possible et ça m’a agacé. C’est pour cela que je dis que c’est du bruit inutile. Du coup je contribue par ma réaction à faire du bruit, j’en suis conscient. Hélas.

        Je pense que vous saisissez mieux le problème médiatique que je tente d’expliquer. Mauvaise caisse de résonance.

        Mon témoignage : 55 ans, 30 clopes par jour depuis 25 ans, arrêt de la cigarette en octobre 2013 du jour au lendemain, idem pour ma femme.
        Certes ce n’est pas le cas de tout le monde, autour de moi je vois beaucoup de vapoteurs “mixtes” ( réduction de la clope + vape)
        De 18 mg de nicotine on est “stabilisé” à 6 mg, et on se sent mieux.
        Cela sans efforts, juste en passant d’un matériel à un autre, en l’occurrence, mod méca, reconstructible, et en particulier le passage au dry qui m’a drastiquement fait baisser mon taux de nicotine au point de faire du DiY en zéro nicotine ponctuellement.

        Si il y a addiction, je dirais oui dans un sens positif car j’aime faire de beaux montages, de beaux coils, essayer de nouveaux drippers, découvrir de nouvelles saveurs et partager tout cela.
        Bref la vape est devenu un nouveau loisir, qui m’a complètement éloigné de la cigarette, un peu comme un pécheur passionné qui fait ses mouches ou monte ses lignes plus qu’il ne pèche finalement.

        Une chose est clairement devenue évidente pour moi : la vape n’a rien à voir avec la cigarette, et c’est vraiment devenu un problème que l’on appelle ça encore “cigarette électronique”
        J’ajouterai juste à titre de réflexion, ne le prenez pas mal, mais n’est ce pas préjudiciable que votre site s’intitule “ma-cigarette” ?

      • mighty yo

        Ma Cigarette roule pour…..KANGER!!! (humour de vapoteur)

    • Tony Fiant

      Je n’ai aucun lien avec le site ma cigarette mais je trouve l’article au contraire instructif car il est le copier/coller de beaucoup de personnes que je connais et qui ont un avis sur la cigarette électronique complètement incohérent ou plutôt creux : on entend parler d’un article quelque part et on prend ce qui est dit pour acquis, on essaye un modèle acheté chez le buraliste du coin avec un liquide goyave/malabar noname, on arrête au bout de quelques jours, on regarde le mod comme un appareil médical, etc.
      Bref, beaucoup de personnes ne comprennent tout simplement pas la démarche de la cigarette électronique et mélangent l’arrêt du tabac, une mode geek, les risques de ce nouveau produit, etc.
      Josiane fait, je crois, partie de ces personnes qui, faute d’avoir été bien conseillée, font un bilan mitigé voire négatif de notre vape.

  • Tony Fiant

    Mouiiii… Je rejoins l’avis de Raphaël.
    Cela me fait penser à ces spots “parlez en à votre médecin” pour tout et n’importe quoi alors que ceux-ci n’ont souvent ni les connaissances ni les compétences requises.
    Un suivi par un professionnel ? un spécialiste de quoi exactement ? comment peut il vous suivre ? En multipliant les ml de liquide par le taux de nicotine divisé par le nombre de jours ? Ben, j’ai mon spécialiste : une calculatrice…
    La cigarette électronique est comme tout le reste de notre environnement : nous sommes responsables de son utilisation. Si on commet un excès, on le paie. Si on reste raisonnable, en général, cela se passe mieux. Ceux qui ont besoin d’encadrement sont ceux qui présentent une pathologie comportementale ou addictive, les autres se gèrent eux mêmes. Ce n’est pas un jugement, une constatation simple et de toute manière, nous ne sommes pas égaux devant l’addiction, le facteur génétique y joue un rôle.
    Quelques exemples : alcool, tabac, médicaments, alimentation, conduite automobile, etc.
    Donc, non sauf si VOUS en ressentez le besoin.
    Cessons de nous déresponsabiliser, mode des années 2000.

  • Anatole Laudinot

    Suffit de poster un troll pour susciter les commentaires, c’est magique 🙂

    • Tony Fiant

      Surtout que la magie du troll est qu’il faut y ajouter de surcroît ces classiques commentaires, ceux avec le recul analytique d’autrui, qui portent sur les commentaires de base 😉
      … et ainsi de suite avec le lien mais bon, on connaît cette histoire depuis Internet.
      Disons qu’un article ou plutôt ce qui semble être un témoignage fait réagir une communauté non plus irritée par le tabac mais par les opinions sans fondement.
      Ici, on a quelqu’un qui a arrêté de fumer mais qui a un avis négatif sur la cigarette électronique donc il nous manque un élément. De plus, le discours “vrai professionnel” sonne comme une soumission inconditionnelle aux détenteurs de la science infuse, des possesseurs de diplômes qui n’ont généralement pas pour autant un QI de 150 mais qui veulent raisonner pour le bien de la “masse”.
      Donc infos manquantes plus naïveté égale levée de boucliers.
      C’est peut être aussi le reflet que certains en ont assez de manière plus générale de cette société lobotomisante à souhait qui veut tous nous faire vivre jusqu’à 120 ans en s’ennuyant comme des rongeurs décédés (remercions à ce propos l’industrie du tabac qui vise un but différent).

      • Anatole Laudinot

        Ah parce que Ghyslain a pas posté un troll ? Nan, parce qu’un témoignage comme ça dans ma boite mail, ça mérite même pas que j’y fasse un chapô. Encore moins que j’y réponde. Mais bon, je vais me mettre en CAPSLOCK POUR DIRE UNE VÉRITÉ IMPORTANTE PROUVÉE SCIENTIFIQUEMENT PAR DE VRAIS PROFESSIONNELS : JE SUIS MAUVAISE LANGUE.

  • Laurent Martin

    rhoooo “Josiane 42 ans”?? …. vous rigolez ou quoi ? c’est quoi ce profile complétement bidon?? ….0 a 5 ans de cigarette ?? on prend un patch et hop on ne fume plus …
    vous voulez mon avis ? non ? je le donne quand même …
    fumeuse tardive qui tire sur une ou deux cigarettes pour faire comme les copines a la sortie des écoles en attendant les gamins …et maintenant la mode est a l’Ecig donc on fait comme les copines,mais pour pas cher (ce4 du tabac du coin)…mais bon comme on n’est pas une “vrais fumeuse” ça pique un peu plus que les extra super light habituelle…Conclusion oulala la Ecig c’est toxic sisi je l’ai lu dans “voici” ou “france dimanche” …a moins que je ne l’ai lu dans “detective” je ne sais plus, en plus ça pique a la gorge plus que mes super extra super light menthol…Du coup il me devient urgent de prévenir la communauté vapoteuse du grand danger qu’elle court …
    MOI j’ai 25 ans de clops madame!!!( des blondes ,des brunes, des roulées, des CDA (Celle Des Autres)) maintenant un an de vappote …gout odorat souffle …tous ça c’est revenu …je pete le feu!!!

    • guitou34

      C’est exactement la réflexion que je me suis faite. J’ai bien étudié les phénomènes d’addiction au tabac. Pour être bien accro, il faut commencer jeune. Et quant on a fumé 30 ans, on sait parfaitement ce que c’est le trop ou pas assez de nicotine.
      A propos de son besoin “de vrais professionnels”, a mon avis ça n’a pas de rapport avec l’e-cig. si elle a besoin d’un coach pour comprendre le fonctionnement du commerce, fumer ou vapoter, c’est un autre sujet.
      Ca n’enlève rien au travail précieux de Gyslain pour défendre la e-cig et je trouve certains commentaires agressifs.

      • Tony Fiant

        Les miens doivent en faire partie mais ce n’est pas mon but initial, simplement une réaction sur les sur-posteurs aimant commenter le comportement des commentateurs mais ne supportant pas qu’on leur retourne la pareille.
        Bon, le sujet. Je tenais à dire que je suis un contre exemple. J’ai eu la rare intelligence de commencer à fumer à l’âge de 28 ans, il n’est jamais trop tard pour mal faire. Et bien, l’arrêt a été impossible jusqu’à la vape mais il est maintenant total. Ma femme à commencé à l’âge de 15 ans, elle vape aussi mais continue d’avoir “besoin” de ses 4/5 cigarettes par jour malgré toutes les combinaisons possibles : ego/mod/tank/reconstructible, liquides de toutes les marques connues et moins (GVC, Bryce, …), taux de nicotine, rien n’y fait.
        Je pense que le goût du résultat de la combustion et le côté psychologique de la cigarette (rassurant, déstressant…) restent très fortement ancrés.
        Je peux allumer une vraie cigarette pour quelqu’un sans arrière pensée mais cela ne m’ecoeure pas

        • Tony Fiant

          et pour conclure ce post coupé de manière impromptu sur mon i bidule, je tenais donc à confirmer que l’âge de début aggrave et que, même lorsque l’on a basculé sur la vape, il reste quelque part un fond d’addiction gravé dans le marbre… un peu comme les alcooliques abstinents mais qui restent fragiles même des décennies plus tard.
          Certains présentant un potentiel addictif faible ne présenteront pas cette caractéristique.

          • mighty yo

            en fait c’est surtout a tout les potentialiseurs nicotinique qu’elle est encore accro! du genre amoniaque

    • Annick Scioville- Ferise

      moi idem !

  • Randall

    Josi-âne et Josi-troll.

  • Thierry Nghiem

    Assez d’accord avec ce témoignage. Mon vendeur, ma boutique, c’est un incompétent opportuniste, la pour faire du cash, qui se contrebalance de faire son métier de commerçant correctement, de respecter le client, et qui n’à rien à faire du fait que l’on touche à la santé publique. Un camelot qui dans son argumentaire de vente dit à tous : ” c’est radical, vous allez arrêter de fumer “.
    En dehors des geeks, qui se débrouillent seuls, avec les forums, tutos … La grande majorité ne
    pourra adhérer avec l’image donnée par ce genre de pratiques.
    Des licences et formations pros devraient à terme permettre d’encadrer et professionnaliser la vente,
    seul moyen de pérenniser à long terme la vape, si on laisse faire longtemps les gugusses, on va dans
    le mur, ça donne le bâton pour se faire battre.

  • mighty yo

    cette semaine j’ai entendu plusieurs personnes(très peu éclairé sur le sujet…)me sortir “quoi! tu fume encore la e-cig tu ne savais pas que c’était + dangereux que la clope!”,évidemment je n’ai put m’empécher d’une, de rire ,de 2, de leurs faire un petit cours sur la différence entre vaporisateur personnel et cigarette(pas de goudron donc pas de cancer,pas de CO2 donc pas de problème cardiaque et pas de particule fine donc pas de bcpo(bronchite chronique du fumeur…),malgré tout on ma rétorqué que la cigarette électronique remplissait les poumons d’eau!!! je leurs ai éxpliqué que c’était l’inverse! que c’est la clope qui augmente le taux de liquide dans les poumons et que au contraire le propylène glycol “assechait les poumons(d’ou la toux de la personne qui fait la transition entre clope et e-cig,toux qui dure maxi 48h,d’ailleurs les vendeurs ne le précisent pas assez a mon gout)…
    tout ça pour vous dire que j’ai l’impréssion qu’une campagne de désinformation massive est en cours concernant la e-cig(campagne qui touchera tout les gens qui prennent ce que les médias mainstream prennent pour acquis et qui ne s’informe pas assez…ça fait bcp de monde…),vue que je n’ai plus cette merde de TV et que je ne lis pas les grands journaux je ne sais pas de quoi il retourne,tout ce que je sais c’est que maintenant je ne tousse plus,j’ai repris un souffle de boeuf je touche de moins en moins a mon MODS(c’est fou comme c’est moins addictifs lorsqu’il n’y a plus tout ces additifs et potentialiseurs nicotinique…)

    • Tony Fiant

      Pas faux le coup de la toux ! les 1ères fois, je toussais comme un malade à chaque bouffée et ceux à qui j’ai fais testé mes mods, souvent des fumeurs “pro”, ont tous toussé… avec souvent la conclusion hâtive que c’est plus agressif que la cigarette.
      Si les vendeurs le disaient clairement, on éviterait peut être certains rejets.

  • mighty yo

    au fait le profil de “josiane”,MDR!!!
    42 ans, année de tabagisme entre 0 et 5 ans! d’une faut ètre conne pour commencer a cloper du jour au lendemain a 37 ans(peut ètre le crise de la quarantaine qui approche ptdr!),de deux moins de 5 ans de cigarette ne développe pas un gros “craving” …
    et de + son message est completement bidon,ah oui on fume+(comme tout le monde peut le constater comme elle dit)c’est sur qu’au début on la pas mal en bouche,mais après exit les additif et potentialiseur nicotinique,moi qui était a + de un paquet par jour en septembre je tire en moyenne une bonne vingtaine de taf par jours sur mon mods!
    pour ce qui est des éffets secondaire chère josiane,les asiatiques ne nous on pas attendu pour constater qu’en une décénnie de vape et de multiple test éffectué par l’armé chinoise sur les rats,il n’y avait pas de problème.(a part une légère toux seche qui se dissipe en s’hydratant)
    ma réponse a cette dame”quand on ne connait pas,on invente pas!”(d’autant que ça ne m’étonnerai pas que ce profil sois bidon)

  • Franck

    Et la encore ça me fait bien rire avec leur nicotine, certain dispositif vendu en pharmacie delivre par inhalation des doses jusqu’à 160 mg mais ça c’est pas dangereux, la e cig elle l’est n’est ce pas avec ces max de 18 mg, et je rajoutererai que je ne connais aucun vapoteur qui ne réduit pas progressivement … Moi pour ma part j’ai commencé à 15 mg et j’en suis à 6 après 5 mois de capotes.

    Bref ça parle partout de la ecig chez nos dirigeants, sauf que comme d’hab il ne savent pas de quoi ils parlent
    Qu’ils arretent l’intox

  • Pascal Foggiaroli

    Les effets d’une surdose de nicotine encadrés par des professionnels ? Pourquoi faire ? Les surdoses de nicotines dues aux cigarettes, cigares, pipe, chique et autre réjouissements tabagiques sont-ils “suivis” par des professionnels ? Ne sait-on pas s’arrêter quand on a la tète qui tourne, des nausées ?
    Si c’est le cas c’est un psychiatre qu’il faut consulter !
    Je crois plutôt qu’il faudrait une permanence médicale dans chaque bistro de France en cas de surdosage de Pastis !! Non ?