Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Taxes sur la cigarette électronique : les utilisateurs pourraient reprendre le tabac

Taxes sur la cigarette électronique : les utilisateurs pourraient reprendre le tabac

En novembre 2016, la commission européenne ouvrait une consultation publique sur les questions des taxes et droits d’accises sur les produits du tabac et la cigarette électronique. Elle vient de publier les résultats.

Les vapoteurs mobilisés

95% des répondants étaient des personnes privées et 72,6% des réponses étaient apportées par des fumeurs ou utilisateurs de cigarette électronique, parmi lesquels 68% utilisaient majoritairement la cigarette électronique.

L’Allemagne a fourni plus de 40% des réponses, suivie par la Pologne (24%) et le Royaume-Uni (8%). Avec ses 220 réponses la France représente 2,86% tandis que la part de Belgique atteignait 1,25%.

Pour 90% des répondants, les produits du vapotage ne doivent pas être taxés

Si les cigarettes électroniques ou les e-liquides étaient taxés, pour 85% des répondants le niveau d’imposition devrait être bien plus bas ou plus bas que celui des cigarettes (et même “bien plus bas” pour 80%).

Les réponses concernant les produits du tabac chauffé sont moins tranchées et montrent une sensibilité des participants au concept de la réduction du risque. Ils sont 39% à considérer que si ces produits étaient taxés, le niveau d’imposition devrait être bien plus bas ou plus bas que celui des cigarettes, seulement 23% “bien plus bas”. A contrario 20% des répondants souhaitent que ces produits soient taxés comme les cigarettes. Néanmoins, un tiers des participants ne se prononce pas sur cette question.

Abandon de la vape et retour au tabac

Le questionnaire sondait les avis sur deux scénarios de taxes, le premier aboutissant à une augmentation de 20% des prix des produits de la vape et le second de 50%.

Pour 38% des répondants une augmentation des prix de 20% entrainerait l’abandon probable ou très probable de la cigarette électronique par ses utilisateurs et pour près de 70% elle aurait pour effet d’augmenter la consommation de tabac.

Les avis sont encore plus nets avec une augmentation des prix de 50%. Pour 54% des répondants les utilisateurs de cigarette électronique abandonneraient ce produit, et même très probablement pour un tiers d’entre eux. Quant à la consommation de tabac, 75% estiment qu’elle conduirait à une augmentation de la consommation de tabac, pour 60% ce serait très probable.

Adapter la fiscalité aux risques

A l’image de Brad Rodu ou David Sweanor, les responsables de santé publique qui soutiennent les stratégies de réduction des risques dans la lutte contre le tabagisme sont opposés à des taxes équivalentes au tabac sur les produits du vapotage.

 

 

 

  • Anto

    il est évident qu’en dehors du gain pour la santé, le prix est un argument fort de l’ecig, taxer les liquides reviendrait à tirer sur l’ambulance

    • nanardpvt18

      C’est exactement ce que les autorités font, elles taxent l’ecig…! Perdre des fumeurs, c’est perdre beaucoup de taxes, des cancéreux qui font travailler les hopitaux et prennent l’argent des mutuelles et surtout c’est prolonger la vie des gens, pas question pour l’état ! Mieux vaut garder les cancéreux tabagiques, c’est beaucoup plus rentable !

  • Patrick Rvs

    Vapoteurs et fumeurs, il faut arrêter de rejeter la responsabilité de vos problèmes ou problèmes possibles sur les autres, et être un peu adultes…

    Et arrêter de faire du chantage pour que les pouvoirs publics accordent ce que les ayatollahs de la vape voudraient : aucune réglementation, aucune taxe, liberté de vapoter partout.

    • Sébastien Charlet

      Les “ayatollahs de la vape” ??? “Aucune réglementation” ??? Je n’ai vu ça nulle part. Des réglementations cohérentes, oui. “Aucune taxe” ??? Je n’ai vu ça nulle part. On parle d’éviter une augmentation massive et injustifiée. On peut aussi taxer de 50% les équipements de sécurité des motards, vu que la moto c’est dangereux…
      “Liberté de vapoter partout” ??? Je n’ai vu ça nulle part. Ceci dit, pourquoi pas si on nous démontre que le vapotage passif n’existe pas. Sinon, on interdit de bouffer des chips en public, au cas où ceux qui regardent se choperaient du cholestérol…

      • Ulysse Danielou

        Bon argument le coup des chips!Patrick Rvs est mouché, Espece de tobaconazi XD