Test : Taifun GT2 Air

GTIIAIR 040

L’historique de mon utilisation personnelle doit ici être rappelé car en toute sincérité et franchise j’avais été en 2014, un tantinet ronchon sur mon test du GTII classique et ce malgré une note de 4/5 au final. Mes usages qui ont suivis m’ont néanmoins prouvé que cet atomiseur est bien l’un des meilleurs du marché et l’un des plus aboutis dans sa recherche de qualité gustative. Ce GTII Air ne révolutionne rien mais parvient à conserver les attributs du GTII en lui offrant un airflow plus ouvert.

Bien évidemment ce Taifun GTII Air reste un investissement important et peut être encore plus aujourd’hui du fait d’une concurrence féroce, mais il est d’une fabrication qui vous garantira une utilisation durable comme vous le prouvera mon GTII qui a plus d’un an d’utilisation. Le seul souci que je puisse rapporter sera un bris de tank à cause d’une chute de mon fait. Tank que j’ai d’ailleurs remplacé sans aucun souci car le service après-vente de cet atomiseur est assuré presque partout, ce qui est à prendre en compte quand on investit un minimum.

GTIIAIR 046Ne cachons rien non plus car ce Taifun GTII Air ne révolutionne rien et ne change finalement pas l’esprit de ce riche atomiseur mais réussit le tour de force de se repositionner directement comme l’un de mes trois atomiseurs préférés. Il permettra pour ceux qui le souhaitent, en particulier pour les adeptes de l’aspiration directe, de pouvoir l’utiliser de nouveau, à l’inverse du GTII qui pour ma manière de vapoter était devenu trop serré. Je l’avais écarté pour cette seule raison.

J’ai donc à l’essai la troisième version de ce monument de la vape qu’est le successeur du très fameux Taifun GTII. Fabriqué en acier inoxydable avec une finition brillante que je qualifierais désormais de “reconstructible classique” par définition. Ce Taifun GTII Air n’est pas une nouvelle version mais plutôt une adaptation du précédent qui était déjà une référence en la matière.

Après avoir remisé mes aprioris, ce GTII Air rend l’utilisation du GTII encore plus large mais ne viendra pas améliorer cette précédente version si la vape serrée qu’il offrait vous comblait déjà. Ce GTII Air s’adapte à l’évolution de la vape en général et vous vous apercevrez si vous baissez votre taux de nicotine ou même vapez à un taux zéro, vous compenserez en quelque sorte par des bouffés plus amples et plus profondes qui nécessiteront en conséquence des airflow plus ouverts.

Caractéristiques techniques

  • Taille (avec le drip tip) : 71 mm
  • Taille (sans le drip tip) : 57 mm
  • Diamètre : 23 mm
  • Poids : 99 g
  • Connectique : 510 via une vis
  • Drip tip : type 510 en inox avec le nom de la marque (12 mm au large)
  • Capacité : 5ml
  • Matière : acier inoxydable et finition brillante
  • Réservoir : pyrex / inox
  • Résistance : mono coil conseillé
  • Airflow réglable : 4*4 trous en miroir
  • 1 sachet (contenant 1 isolant de réduction d’air flow et 9 joints toriques divers).
  • 1 carte d’authenticité
  • 1 sublime boite en bois copeau inclus

Design amélioré, drip tip customisé, airflow plus ouvert pour une finition germanique toujours au top.

GTIIAIR 043Petit mot sur la boite en bois à vision écologique de l’emballage, c’est très sympa et en plus ça sent très bon quand vous l’ouvrez, ça me rappelle le Limelight serbe et c’est largement plus cosy qu’auparavant.

Ce Taifun GTII Air est toujours de la même essence germanique et cela confirme comme souvent une finition rigoureuse et des matériaux de premier ordre. C’est effectivement très bien usiné tant les pas de vis que la finition de la cloche et de la partie en inox qui recouvre le tank en pyrex. Le rappel de la bague d’airflow avec le haut du tank est très réussie mais aussi très utile pour une parfaite manipulation. A ce sujet le GTII Air se complète d’une autre bague crantée, une troisième donc qui vous servira pour dévisser votre tank et c’est franchement une belle idée qui manquait sur le GTII.

GTIIAIR 081Observez aussi le top cap qui est devenu plat pour accepter esthétiquement le nouveau gros drip tip du GTII Air. C’est réussi esthétiquement et ça lui donne, avec peu de chose, un look plus moderne. A cet égard soyez rassurés si vous trouvez cet organe trop gros en bouche vous pourrez le changer et même utiliser l’ancien qui était très agréable à l’usage.

GTIIAIR 071Même le design des fenêtres biseautées du tank du GTII que je trouvais alors un peu bizarre a été modifié pour un look plus sympa mais toujours bien utile pour constater votre consommation de liquide. En revanche le Pyrex qui est resté dépoli à l’extérieur est toujours aussi fin et fragile. Il empêche une franche visibilité de l’intérieur du tank, mais permet dans le même temps de flouter un peu l’intérieur et en particulier les bouts de cotons humides qui s’avèrent au final pas très esthétiques.

Pour achever cette affaire subjective d’impression esthétique, l’ensemble général procure une très belle sensation de qualité et je serais prêt à parier que les nouvelles fenêtres du tank plus petites mais plus nombreuses renforcent la solidité et protègent mieux le tank en pyrex.

L’intérieur – plateau et chambre d’atomisation – reste inchangé pour un montage de coil toujours aussi simple.

GTIIAIR 048Le plateau reste identique et le diamètre de l’airflow aussi d’ailleurs. Il sera donc à mon sens limité au single coil. L’airflow pour ceux qui s’inquiètent du fameux tirage aérien peut très facilement être réduit par l’incorporation d’une petite pièce en plastique fournie avec les joints de remplacement.

La cloche est toujours séparée en deux parties toutes deux intelligemment crantées pour permettre une manipulation pratique. A ce titre, pour retirer facilement cette cloche de sa base, laissez le haut de la cloche vissé et ôtez l’ensemble. De cette manière vous aurez davantage de prise pour passer le double joint torique de la base.

GTIIAIR 057Revenons-en à l’information essentielle concernant cet airflow « nouveau » lui offrant cette dénomination de Air. A tout dire cet airflow n’est pas si aérien que cela. En effet le fabricant a juste permis une entrée d’air plus large et doublée par rapport à l’ancienne version, et même si cela diminue un peu la résistivité de l’aspiration cela ne fait pas de cet atomiseur un pur aérien.

GTIIAIR 054Comme vous pourrez le constater vous-même sur ces photos, la cheminée centrale et l’entrée du drip tip sont restées du même diamètre. En clair, la porte s’est élargie mais le couloir reste identique.

Je ne m’en plains pas, j’informe juste ceux qui cherchent un machin à nuage que ce n’est pas forcément l’ato qui leur faudra acquérir. L’ouverture de cet airflow est donc contenu mais largement suffisante pour permettre désormais une aspiration directe agréable et c’est là à mon sens la vraie réussite de cette version modernisée. En résumé ne vous fiez pas au ramage de l’énorme drip tip !

GTIIAIR 051Pour l’anecdote et pour la preuve d’une vraie fabrication artisanale, j’ai bien quatre fois quatre trous un peu plus gros que sur le GTII, sauf sur l’une des versions où j’ai cinq trous. Fort à parier que l’homme derrière la machine avait encore l’habitude des cinq petits trous de la précédente version.

Comme pour les autres reconstructibles le premier aspect à bien intégrer concerne votre liquide qui doit arriver aux deux bouts de coton ou mèches qui sortent des encoches de la cloche, mais sans pour autant pénétrer trop facilement dans cette cloche car c’est dans ce cas que vous constaterez une fuite de liquide par les trous de votre airflow.

GTIIAIR 055L’ouverture de ces encoches peut être réglée en serrant plus ou moins le haut de la cloche et c’est là où seule votre expérience et vos envies vous guideront pour ouvrir ou fermer ce couvercle. Tout dépendra au final du diamètre de votre coil et de la masse de coton qui en ressort. C’est donc un réglage subjectif mais qui une fois bien trouvé fait de cet atomiseur une petite merveille qui ne fuit jamais ou presque.

Vous devez positionner votre cloche pour que les deux encoches sur les côtés soient bien en face de vos bouts de coton ou mèche et avant de revisser le couvercle de cette cloche sur le dessus, vous devez impérativement humidifier vos bouts de coton pour vous apercevoir plus facilement de l’effet du vissage du couvercle de la cloche qui doit venir serrer vos cotons mais pas trop.

GTIIAIR 062La seconde chose à prendre en considération se situe au niveau de la position de la chambre d’atomisation sur la base. Je vous conseille de la tirer de 2 mm jusqu’à apercevoir la petite marque circulaire sur cette cloche. Il faut aussi bien placer votre résistance centrée entre les deux vis pour bien profiter de l’arrivée d’air qui est au centre et de bien faire attention à ne pas coller cette résistance sur l’arrivée d’air. Il vous suffira de passer votre petit tournevis en dessous pour laisser environ 2/3 mm entre l’arrivée d’air et votre résistance.

Pour terminer il vous suffira de monter votre pyrex dans le tank en inox en prenant garde à bien positionner le joint et de visser la partie haute avec le tube central.

Un dévissage de tank amélioré et 5ml que vous pourrez remplir à la louche.

GTIIAIR 058Comme sur les autres versions, après avoir bien vissé la partie haute avec la cheminée sur le tank vous n’avez plus qu’à le retourner pour le remplir. C’est large et ultra simple sous réserve de ne pas dépasser le haut de la cheminée intérieure. Les nouvelles fenêtres du tank vous indiquent aussi inconsciemment le niveau à ne pas dépasser. La ligne entre les basses et hautes fenêtres correspond intelligemment à la limite de liquide à ne pas franchir. Ce tank est toujours remplissage sans pipette et c’est bien pratique.

Une vape single coil toujours remarquable et encore plus adaptable à vos envies et à l’évolution de vos besoins.

GTIIAIR 074Cette version Air permet donc entre autre une vape en inhalation directe sans problème mais sans pour autant détruire l’aspect et la restitution gustative de vos liquides préférés. Pour les maniaques comme moi parlons aussi de l’aspect sonore car l’ouverture de l’airflow restant maitrisé le bruit de celui-ci reste quasi identique à la version normale. La modification reste légère. Le GTII Air reste donc discret et c’est tant mieux.

Concernant l’aspect gustatif, vous pourrez à souhait l’augmenter même un peu en déplaçant légèrement votre coil sur un côté. En effet de cette manière le flux d’air ne sera pas directement sur le coil mais remplira tout de même suffisamment la chambre d’atomisation, qui de par sa petite taille est de toute manière très vite aérée. Pour utiliser cette technique je vous conseillerais aussi d’espacer un peu vos spires et de le positionner avant de couper le surplus de coton.

En résumé

Points positifs :

  • Airflow plus ouvert mais maitrisé et peu bruyant
  • Design modernisé
  • Qualité gustative conservée
  • Multiplicité des utilisations pour une vape selon son humeur
  • Excellente finition et matériaux de fabrication de grande qualité
  • Remplissage des 5 ml du tank ultra confortable
  • Nouvelle bague crantée en bas du tank facilitant le dévissage
  • Réducteur d’airflow fourni et facile à poser

Points négatifs :

  • Peu d’évolution mais qui s’en plaindrait s’agissant d’une référence
  • Prix
  • Drip tip trop large en bouche
  • Diamètre de cheminée intérieur inchangé
  • Mise en place et réglage de la cloche délicate et peu intuitive
  • Aucune visse de remplacement dans la boite
  • Poids élevé

Conclusion

Note de 4.5/5. La version Air de cette légende qu’est devenu le Taifun GTII ne bouleverse en rien les précédentes mais offre une modernité tant esthétique que fonctionnelle au sens où elle offrira, à ceux qui le désirent, la possibilité de vaper en inhalation directe sans pour autant détériorer l’aspect gustatif des liquides. Pour les autres qui ne possèdent pas déjà de Taifun GT, cette version Air saura aussi se faire plus sobre et restreinte par la possibilité de réduire l’air flow central.

Quoi qu’il en soit c’est atomiseur cher reste encore une valeur très sure de la vape mondiale en cette incertaine année 2016.

Taifun GTII Air en images

Review Author:Review Date:
  • Rey-marquet

    Perso. G t sur des airflows de fou et cet ato ma converti à un air flow un peu plus serré pour privilégier la saveur, il m’a fait re-découvrir les arômes le top. Montage en kantal 0.4 MM diamètre 3mm un peu compliqué car les plots trop rapprochés et clapton diamètre 3 MM pire alors moi je prends du clapton je fais 4 spires de 2.5 mm, 2 serrés à droite et la même à gauche et entre les 2 côtés je jongle pour passer entre les 2 plots, Coton fiber freaks dens 1 en S.mod à 36 w.Bon hit, beau nuage et arôme au top.
    Très bon ato