Stéphane Guillon s’en prend à Marisol Touraine sur le sujet de la cigarette électronique

Fumer tue sur le coup ! par Stéphane Guillon sur Liberation.fr

Fumer tue sur le coup !” par Stéphane Guillon sur Liberation.fr

Dans un article publié le 6 juin 2014 sur Liberation.fr le chroniqueur insolent critique ouvertement la – probable – future interdiction de vapoter dans les lieux publics dans un article fumeux dont lui seul a la recette. Au menu : revenus de l’État menacés, paquets neutres pour buralistes myopes et incitation au tabagisme chez les “jeunes cons”.

“Le gouvernement continue à se remplir les fouilles tout en gardant bonne conscience et, là, pas de bol, à cause d’un vulgaire morceau de plastique : – 7% du chiffre !” Les taxes, c’est la première zone sur laquelle Guillon déclare son offensive. L’argent récolté via les prélèvements fiscaux du tabac est le premier élément qui pèserait selon lui dans ce déséquilibre politique. Le gouvernement, accroc aux taxes, ne veut pas se débarrasser du tabac de si tôt et verrait la cigarette électronique comme une menace.

L’argument qui sera évoqué pour interdire la vape dans les lieux publics est selon Guillon déjà tout trouvé. L’incitation au tabagisme chez les jeunes, la vape comme porte d’entrée vers un monde fait de goudron et de monoxyde de carbone, sera la marche à ne surtout pas gravir dans le nouveau plan Santé 2014, qui sera très prochainement annoncé. Sauf que l’idée fait sourire, même pour un chroniqueur qui surfe sur l’actualité à toute vitesse. Le jeune serait-il assez con pour vouloir reproduire le geste du vapoteur ? Oui, selon Guillon, “le jeune est con ! S’il voit quelqu’un dans un lieu public rejeter de la vapeur d’eau par la bouche, ça lui donne envie.”

On lui pardonnera l’amalgame entre vapeur d’eau et vapeur de propylène, mais le journaliste fait mouche quand il aborde le sujet de l’incitation chez les jeunes, et rappelle à juste titre que les films sont encore aujourd’hui truffés d’acteurs qui fument.

En finissant sur la thématique des paquets neutres, ces paquets de cigarettes dont les propriétés graphiques pourraient être entièrement retirées afin de ne plus tenter le client sur des codes et des couleurs, Stéphane Guillon rit aux éclats et se moque de ces mesures. Les yeux fatigués du buraliste cherchant désespérément la bonne marque de cigarette est une idée bien moins croustillante pour Guillon que de coller sur les paquets “la tête de François Hollande” afin de dissuader le consommateur.

Un article à découvrir sur le site de Liberation.fr

Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Très pertinent sauf pour la partie cinéma. J’ai remarqué depuis un moment que les scènes avec clopes devenaient de plus en plus rares même dans les films “rebelles”.

  • Pretty

    Haha il me fais toujours aussi rire ce Guillon, j’adore ce type 🙂

    Il y a un truc faux par contre : Le tabac coûte chère à l’état, de mémoire des médecins parlaient de ça dans une émission sur ARTE et disaient que pour 1 euro de taxe dans le tabac l’état dépense environs 3 euros (recherche, soins, etc..)

    • Patricia

      non, c’est faux ça.

      En fait les taxes sur le tabac plus les économies sur les retraites non versées aux fumeurs décédés ( bah ouais) compensent les dépenses supportées par l’Etat : environ 25 milliards par an des deux cotés.
      C’est si on y ajoute les dépenses supportées par le privé que ça dépasse, mais ça l’Etat s’en fiche ( sauf quand il se sert de ça pour faire de l’intox).

      Il faut ajouter à tout ça pour finir le tableau les ” contributions substantielles et trébuchantes” que les fabricants de tabac versent à Bruxelles , et qui sont redistribuées aux états européens…

      Ne t’inquiète plus, le business est rentable pour tout le monde ( sauf pour le consommateur, mais est-ce encore utile de le préciser?)

  • Patricia

    ben dis donc, libé est bien remonté….
    Je plussoie plus que plus +++