Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » 1er Sommet de la vape : “encourager les fumeurs à essayer le vaporisateur personnel”

1er Sommet de la vape : “encourager les fumeurs à essayer le vaporisateur personnel”

Les principales organisations de lutte contre le tabac étaient réunies au Cnam ce lundi 9 mai pour rapprocher leurs points de vue, accords et désaccords, sur la place du vaporisateur. Leurs conclusions viennent d’être publiées.

Encourager les fumeurs à utiliser cette alternative novatrice pour arrêter le tabac

conclusion-sommet-vapeLes organisateurs du premier Sommet de la vape viennent de publier les conclusions de l’événement. Un “incontestable succès qui a permis de rapprocher les avis des instances dirigeantes de plusieurs acteurs de santé publique, des usagers, et des professionnels du secteur”.

Un consensus s’est dégagé sur six points parmi les participants, autant d’encouragements pour les fumeurs à opter pour cette alternative à la cigarette traditionnelle :

  • la cigarette électronique constitue bien un outil de réduction du risque tabagique;
  • les produits de la vape sont des produits de consommation courante ;
  • l’e-cigarette permet d’arrêter de fumer ;
  • pour réussir leurs sevrages les utilisateurs ont besoin d’une variété de dispositifs ;
  • elle n’encourage pas le tabac chez les adolescents, au contraire, et enfin des suivis de cohortes à long terme sont nécessaires.

La place du produit dans la société reste l’objet de discussions

Des questions restent néanmoins en suspens :

  • certains participants demandent “un signal fort et clair de la part des autorités sanitaires”,
  • la majorité d’entre eux s’est exprimée contre une interdiction de publicité généralisée des produits de la vape
  • sans surprise, le point le plus clivant reste le vapotage dans les lieux publics même si “tous reconnaissent l’absence ou quasi absence de risque sanitaire”. L’ouverture d’espaces de vapotage au sein des lieux de travail devrait rester possible et réintroduite dans la loi de santé.


Le communiqué de presse est disponible en français(pdf) et en anglais(pdf).
Review Author:Review Date:
  • Algo

    Pour le 1 des points en suspens, le communiqué officiel attribue “aux vapoteurs” l’attente d’un signal clair des autorités sanitaires. Vous parlez de “certains participants”.
    Qui a bon ?
    Pour le point 2 : pourquoi les vapoteurs se préoccupent-ils de la loi concernant le tabac ? Et concernant la vape, l’interdiction de publicité n’a rien d’éventuel, elle est déjà actée dans la loi santé !
    Pour finir, ce communiqué se veut représenter l’ensemble des participants, mais n’est “signé” que par les organisateurs : pourquoi tous ne le reprennent pas à leur compte ?

    • Bonjour, merci pour votre intérêt. En effet “Les vapoteurs et de nombreux professionnels de santé” demandent un signal fort.
      Concernant le point 2, les co-auteurs du compte rendu ont souhaité réaffirmer leur condamnation de la publicité pour le tabac pour opposer leur souhait d’assouplir les règles concernant la vape.
      Si l’interdiction de publicité est actée dans la loi de santé, les décrets ne sont pas parus ….