SNUS : La FDA refuse le changement des avertissements sanitaires

La FDA a rejeté la demande de Reynolds de modifier les textes sanitaires obligatoires sur les emballages de SNUS. L’industriel du tabac souhaitait pouvoir indiquer que les dangers du SNUS sont inférieurs à ceux de la cigarette.

Selon la FDA, afficher un risque inférieur du SNUS risquerait de brouiller les messages sur les dangers du tabac

Le SNUS suédois de bonne qualité, aide à réduire les risques du tabagisme est pourtant interdit par la TPD

Le SNUS a mauvaise réputation, pourtant il réduit objectivement les risques du tabagisme.

La Food and Drug Administration (FDA) a rejeté la demande du groupe Reynolds American, Inc concernant la modification d’avertissements de santé sur des produits du tabac. Il s’agissait d’une pétition déposée en 2011 par les deux compagnies de Reynolds que sont American Snuff et RJ Reynolds Tobacco. Elles réclamaient la modification des textes d’avertissement sur les emballages de produits de tabac non fumé.

A là place de la mention “Ce produit n’est pas une alternative saine aux cigarettes”, elles demandaient qu’il soit inscrit “Il n’y a aucun produit de tabac sain, mais celui-ci présente un profil de risque largement inférieur aux cigarettes”.

La FDA a justifié sa décision en affirmant qu’il n’y avait “aucune preuve démontrant que ce type d’avertissement favorisait une meilleure compréhension des dangers qu’implique la consommation des produits du tabac”.

Aux Etats-Unis, les consommateurs de SNUS représentent 5,2 % de la population. Mais des réticences à son utilisation subsistent dans le cadre du sevrage tabagique, imputables à la méconnaissance du produit et à sa “mauvaise réputation”.

L’interdiction du SNUS suédois a été reconduite par l’Union européenne. La Suède, où le produit est largement répandu, afficherait cependant les plus bas taux de maladies liées au tabagisme de l’OCDE.

Review Author:Review Date: