Siegel : un plaidoyer pour l’accès des fumeurs à des alternatives moins dangereuses

Michael Siegel co-signe avec Scott Ballin une tribune dans le journal The Hill dénonçant une politique “deux poids deux mesures” que la FDA s’apprête à mettre en oeuvre avec son projet de réglementation de la cigarette électronique.

“Réglementer le tabac et les produits nicotinés en fonction de leurs risques avérés et relatifs”

the-hill-siegelAux Etats Unis publier un article ou une tribune dans The Hill, grand média d’influence, compte parmi les moyens les plus efficaces pour s’adresser au pouvoir fédéral. C’est ce qu’ont fait Michael Siegel et Scott Ballin en co-signant un article à la fin du mois de novembre sous le titre : “Les fumeurs méritent des alternatives moins risquées à la cigarette mortelle”.

Les deux défenseurs de la cigarette électronique dénoncent dans leur tribune la politique du “deux poids deux mesures” du gouvernement fédéral. Le tabac, responsable de la mort de 400 000 américains chaque année, est en vente libre, sans contingence administrative à respecter.

A contrario, les fabricants de cigarettes électroniques devront selon toute vraisemblance payer des coûts faramineux pour faire approuver leurs produits et pouvoir les commercialiser. Ces mêmes produits qui présentent un profil de risques largement inférieurs aux cigarettes classiques.

Pour les auteurs, les organisations de lutte contre le tabagisme font fausse route et vont rendre bien service aux cigarettiers. En effet, ils seront les seuls à être en mesure de proposer simultanément vaporisateur et cigarettes et les seuls à disposer des moyens financiers nécessaires pour faire approuver leurs nouveaux produits (cigalike jetable, tabac à chauffer…)

La question au centre des débats est le choix de la “grand father date”, le “T0”, la date à partir de laquelle la procédure de notification sera rendue obligatoire. Pour le tabac, c’est 2007, ainsi aucune marque mise sur le marché avant 2007 n’a eu à suivre ce parcours administratif, aucune n’a été autorisée depuis.

Les détracteurs de l’e-cigarette cherchent à faire coïncider la “grand father date” pour la cigarette électronique avec celle du tabac, et utilisent l’argument des arômes qui seraient rendus attractifs seulement pour séduire les enfants pour effrayer et influencer les positions

Michael Siegel et Scott Ballin demandent au gouvernement fédéral d’adopter une approche plus rationnelle en réglementant le tabac et les produits nicotinés en fonction de leurs risques avérés et relatifs.

 

Review Author:Review Date: