Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Selon une étude italienne, la vape pérennise l’abstinence tabagique

Selon une étude italienne, la vape pérennise l’abstinence tabagique

La deuxième vague de résultats d’une cohorte italienne[1] est publiée ce mois de juin dans Tobacco control édité par le British Medical Journal (BMJ). Elle compare chaque année la situation vis à vis du tabac de trois groupes de personnes initialement vapoteurs, vapofumeurs et fumeurs.

Deux ans après le début d’une étude de cohorte italienne, plus de 60% des vapoteurs sont toujours abstinents du tabac.

sevrage-arret-tabac Cette étude incluait initialement 1355 personnes agée de 30 à 75 ans.  L’un de ses objectifs est de mesurer l’efficacité du vaporisateur dans le sevrage tabagique en comparant chaque année la situation de personnes qui étaient vapoteuses, vapofumeuses ou fumeuses au début de l’étude.

Le groupe des “fumeurs” était composé de personnes qui fumaient au moins une cigarette par jour,  celui des “vapoteurs” de celles qui inhalaient plus de 50 bouffées par semaine et utilisait tout type d’e-cigarette et enfin le groupe des “vapofumeurs” regroupant des personnes qui fumaient et vapotaient.

Les résultats à 24 mois, selon les différents groupes, montrent que :

chez les vapoteurs :

  • 61,1% ont arrêté de fumer ;
    • 18,8% ont arrêté de fumer et de vapoter ;
    • 42,4% sont restés vapoteurs ;
  • 8,3% sont devenus vapofumeurs ;
  • 30,6% sont retournés au tabac.

chez les vapofumeurs :

  • 26 % ont arrêté de fumer ;
    • 14,3 % ont arrêté de fumer et de vapoter ;
    • 11,7% sont devenus vapoteurs exclusifs ;
  • 16,6% sont toujours vapofumeurs ;
  • 57,4% sont retournés au tabac.

chez les fumeurs :

  • 23,1% ont arrêté de fumer ;
    • 17,5% ont arrêté de fumer et de vapoter ;
    • 5,6% sont devenus vapoteurs exclusifs ;
  • 1,2% sont devenus vapofumeurs ;
  • 75,6% restent fumeurs.

etude-cohorte-italienneA ce stade de l’étude, les chercheurs concluent que l’utilisation exclusive du vaporisateur soutient l’arrêt du tabac dans la durée mais que le double usage n’améliore pas la probabilité d’arrêter de fumer ou de vapoter mais qu’il s’avère néanmoins utile pour réduire la consommation de tabac.

 


[1] Research paper : Cohort study of electronic cigarette use: effectiveness and safety at 24 months Lamberto ManzoliMaria Elena FlaccoMargherita FerranteCarlo La VecchiaRoberta SiliquiniWalter RicciardiCarolina MarzuilloPaolo VillariMaria Fiore, the ISLESE Working Group

Tob Control tobaccocontrol-2015-052822Published Online First: 6 June 2016 doi:10.1136/tobaccocontrol-2015-052822

Review Author:Review Date: