Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Royaume-Uni : les pros indépendants critiquent le nouveau cadre pour la publicité

Royaume-Uni : les pros indépendants critiquent le nouveau cadre pour la publicité

L’Independent British Vape Trade Association (IBVTA) a réagi aux nouvelles règles encadrant la publicité pour la cigarette électronique outre-Manche.

L’association de professionnels a fait part de son inquiétude au sujet des nouvelles restrictions en matière de publicité qui vont s’imposer au Royaume Uni. Elle a publié sur son site un communiqué pour dénoncer les conséquences d’une réglementation qu’elle juge excessive.

Les règles précédentes avaient fait leurs preuves

Selon l’IBVTA, les fabricants et les distributeurs ne pourront plus promouvoir les cigarettes électroniques nicotinées sur leurs sites internet, ni sur les réseaux sociaux, dans les journaux, magazines et périodiques ni même via des campagnes e-mailing.

L’Association regrette la réglementation précédente qui semblait adaptée au marché. Equilibrée, elle ne renormalisait pas le tabagisme et ne rendait pas la cigarette plus attractive auprès des jeunes.

Le risque de renforcer la position dominante de l’industrie du tabac

L’IBVTA souligne les chiffres de l’Office National des Statistiques britanniques qui montrent que 99,9% des vapoteurs sont des fumeurs ou des anciens fumeurs. L’association rappelle aussi que, selon ASH, 18% des jeunes de 11 à 15 ans ont expérimenté la cigarette en 2014 alors qu’ils étaient 43% en 2003.

Fraser Cropper, président de l’IBVTA, est préoccupé par l’éventualité que ces restrictions “renforcent la position dominante de l’industrie du tabac, en rendant de plus en plus difficile la promotion de produits qui sont 95% moins dangereux que les cigarettes”.

Incohérences

Le vice-président de l’IBVTA Nigel Quine, vice-président de l’IBVTA, a quant à lui pointé du doigt une incohérence parmi les nouvelles mesures qui vont être appliquées. Selon lui, un membre de son association pourra afficher sa publicité sur un car scolaire qui passe notamment devant de nombreux établissements fréquentés par les enfants, en revanche il n’aura pas l’autorisation de promouvoir ses produits dans un magazine dédié aux vapoteurs adultes. 


Tous nos articles sur l’IBVTA