Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Robert West décrit les faits sur la cigarette électronique

Robert West décrit les faits sur la cigarette électronique

Le professeur Robert West, Professeur de psychologie de la santé et directeur des études sur le tabac à la prestigieuse University College London (UCL), demande un peu plus d’objectivité aux pourfendeurs de la cigarette électronique. Et il a souhaité rétablir quelques vérités sur ce sujet.

6000 décès de moins chaque année au Royaume-Uni

Les faits sur l'ecig d'après Robert West, à lire sur toto

Les faits sur l’ecig” d’après Robert West, à lire sur le British journal of general practice

Le dispositif pourrait éviter selon lui près de 6 000 décès liés aux maladies du tabac au Royaume-Uni chaque année. Dans son rapport il invite les autorités de santé à juger le produit sur les données que nous avons aujourd’hui à notre disposition.

Les concentrations de produits qui peuvent s’avérer irritants sont infimes dans l’e-cigarette. Plus important, de nombreuses substances cancérigènes que l’on retrouve dans la cigarette traditionnelle ne sont présentes dans aucune cigarette électronique. Par conséquent le gain en santé publique chez une population de fumeurs est évident.

Il est par ailleurs bien difficile de juger crédible que la cigarette électronique serait susceptible de renormaliser le tabac. En effet en Angleterre, la démocratisation du vaporisateur personnel n’est pas à l’origine d’une hausse de la consommation du tabac selon Robert West. L’e-cigarette ne peut sérieusement pas être reconnue comme une passerelle vers la cigarette. Outre-Manche, à peine 0,2% des personnes interrogées qui n’ont jamais fumé seraient des vapoteurs*.

Cependant, il ne conteste pas les difficultés à démontrer les effets positifs du dispositif dans le cadre d’un sevrage tabagique. Cela est notamment dû à la diversité des modèles vendus dans le commerce, mais aussi le temps nécessaire pour mener à bien les études.
Mais il rappelle que nous disposons de plusieurs enquêtes tendant à démontrer que la cigarette électronique favorise sans aucun doute beaucoup plus l’arrêt du tabac que les traitements de sevrage classiques.

Il conclut en affirmant que organisations et toutes celles et ceux qui attaquent la cigarette électronique devraient simplement faire preuve d’un peu plus d’objectivité.


Réputée mondialement, l’UCL est actuellement classée 4e meilleure université mondiale par le QS World University Rankings*.

Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Que dire si ce n’est +1…

  • Patricia

    bah… +2 ! 😀