Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Robert Proctor, l’auteur de Golden Holocaust, se méfie de la présence de l’industrie du tabac dans le monde de la vape

Robert Proctor, l’auteur de Golden Holocaust, se méfie de la présence de l’industrie du tabac dans le monde de la vape

Golden Holocaust où l'histoire de l'invention la plus meurtrière au monde. A lire absolument.

Golden Holocaust où l’histoire de l’invention la plus meurtrière au monde. A lire absolument.

Robert Proctor, historien des sciences à l’université Standford aux Etats-Unis a passé des années à décortiquer la sombre chronologie des méthodes employées par l’industrie du tabac pour vendre leurs cigarettes, qualifiées par l’auteur d’invention « la plus dangereuse de l’histoire ».

Interviewé par le philosophe Mathias Girel qui a préfacé la version française du livre, Robert Proctor aborde les grandes lignes de son ouvrage dans un article publié sur le site du CNRS. Il y décrit l’industrie du tabac comme « un univers obscur, où règne le complot et une corruption sans précédent ».

Qui savait quoi et quand ? Qui a menti, quand et pourquoi ? L’axe d’analyse de l’historien américain est net et son travail le mène régulièrement à venir témoigner dans les tribunaux américains. Lui qui connaît mieux que quiconque les tactiques de cette industrie, le sujet de la cigarette électronique le fait immédiatement réagir.

La vape doit restée indépendante

Il note comme tout le monde que la vape indépendante perd du terrain et que les grands cigarettiers ont investi le marché en semant derrière eux la crainte de voir un produit se corrompre. Proctor attire l’attention du lecteur sur le fait que la fabrication de e-liquides est encore très mal encadrée aujourd’hui et laisse la liberté aux industriels de mettre ce qu’ils veulent dedans.

Il soulève ensuite le problème de la distraction ou de la confusion créée par le vaporisateur aujourd’hui. Mise côte à côte, la cigarette s’offre une seconde virginité en s’associant à des produits à nocivité réduite, comme les vaporisateurs de tabac ou les cigarettes électroniques. Favoriser la passerelle entre les différents produits est clairement pour lui une stratégie que Big T essaie de suivre.

Proctor pense qu’il est encore temps pour les fabricants de cigarettes électroniques de faire front et de s’unir pour s’opposer au tabac mais s’inquiète de voir la frontière entre les deux mondes (ecig / tabac) se rétrécir de jours en jours.

Le livre de Robert Proctor en français est disponible sur Amazon : Golden Holocaust- La conspiration des industriels du tabac
Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    On ne peut qu’être d’accord avec ce spécialiste de la question.
    Je crains par contre que la dernière phrase de l’article soit un voeu pieu : comment les acteurs industriels de la vape peuvent ils lutter contre des sociétés dont la puissance économico-politique est énorme et qui, de plus, bénéficient d’une expérience de plusieurs décennies dans la manipulation des masses, de leurs dirigeants et médias ?
    Les attaques sont de plus en plus nombreuses, puissantes et surtout sournoises…

    • Ils peuvent déjà lutter en ne revendant pas leur société à l’industrie du tabac, ça sera déjà un grand pas 🙂

      • Tony Fiant

        Un grand pas pour la vape et un petit pas pour le dirigeant mais même les acteurs de la vape sont des business men et, sauf s’ils entrevoient une opportunité dans la résistance au tabac, ce sont des money makers qui chercheront avant tout un max de dollars.
        Si BT vient avec une grosse valise…
        Pas pessimiste, réaliste… quoique c’est souvent la même chose dirait un réaliste, heu, un pessimiste.
        Un esprit visionnaire et humaniste dans le cerveau d’un patron d’une société leader dans la vape ? Espérons…

        • Raou

          Il faut aussi faire preuve de franchise, si un industriel du tabac vous fait une offre mirobolante pour acheter votre société de e-cig ou e-liquide, pouvez-vous affirmer que vous la refuseriez ?

          • Tony Fiant

            Tout s’achète, ce n’est qu’une question de prix.
            Le refus de vendre par exemple votre magazine à 3 euros pour un milliard d’euros “par principe” n’est pas le reflet de votre grandeur d’âme mais simplement un blocage psychologique faussement motivé donc un mauvais fonctionnement de l’encéphale.
            Pas de panique, il y a des médicaments pour vous traiter.

          • Il faut en effet avoir des principes très solides pour refuser des offres alléchantes. Mais si un industriel du tabac veut vous racheter cela veut dire que vous faites déjà des millions et que d’autres industriels peuvent aussi être intéressés par votre affaire.

  • Salvatore Sipala

    Il a pas tord !

  • Encoremoi

    Bien equipé en materiel et avec la disponibilité du pg et du vg et de saveur on pourrais fabriquer nos liquides, non ? Bon la nicotine ferait defaut plus difficile a obtenir.

    • Tony Fiant

      Oui, faisable. Pour la nicotine, des moyens détournés resteront possibles outre une infusion de patches 🙂
      Ceci dit, la nicotine n’est pas non plus un ingrédient indispensable si tu prends l’habitude de varier les dosages.
      Perso, j’ai des liquides en 0, 6, … jusqu’à 18 mg et plus aucun manque. Le seul problème est quand je passe d’un dosage faible à un fort direct ! quelques maux de tête.
      Quant au hit, la variété des liquides fait que maintenant on peut avoir une bonne contraction de la gorge même en 6 mg.

      • Encoremoi

        C’est vrai , j’ai des liquide en dripping que je considere a vaper en 0 et avec nautilus(et russian maiintenant qu’il fonctionne ) en 12, 18 pour moi est devenu trop fort.
        Au canada il n’y a plus de plantation de tabac donc pas de production de nicotine, raison:les chinois produisent le tabac a moindre cout et l’importation de nicotine est controlée.
        Peut etre que la production de masse sera faite par les grand du tabac et nous nous seront marginalisés, mais le sommes nous pas deja? Quand je regarde la majorité des vapoteurs avec leur kit de base je trouve qu’ils passent a coté de la vrai vape

        • Frédéric F.

          La vraie vape…!?
          La seule vraie vape est personnelle.
          Vape “vraie” doit signifier vape efficace! qui permet de ne plus fumer!! Point barre.
          Depuis 1 an et 4 mois ma femme tète son Stardust en sautoir qu’elle remplit d’1 DIY RY4 à12mg de nico. Et elle n’a plus touché une clope!! Et, accessoirement, pour 30€ au lieu de 200 par mois…
          Mais si tu veux, elle peut te parler du “vrai” boire et du “vrai” manger…

          • Tony Fiant

            Je suis d’accord avec ta réponse… en partie. Oui, la vraie vape est celle qui nous convient et moi aussi ma femme depuis un an (hier !) vape sur du matériel plutôt de débutant. Toutefois, son mari extrémiste l’a doucement entraîné vers le mod puis les protank et maintenant les liquides dit premium.
            Elle a adhéré et ne peut plus maintenant utiliser une simple ego / stardust avec un liquide noname.
            Elle fume encore quelques cigarettes mais est passée d’une petite dizaine (30 avant la vape) à 1 à 3 par jour.
            Donc, oui, chacun verra la vape là où il le veut et heureusement mais pour ceux qui ont du mal à décrocher, je pense qu’une montée en puissance (au propre et au figuré) est un véritable atout.
            J’ai arrêté du jour au lendemain mais j’ai voulu changé mon ego au bout d’une semaine par un eVic ce qui a du m’aider.
            À ce propos, je viens de me faire offrir l’evic supreme souvent critiqué sur la toile en raison de l’image moyenne qu’avait son prédécesseur… à tort en partie.
            Et bien idem pour celui-ci, c’est un bon mod, original, quelques défauts mais rien de rédhibitoire même si on va me parler du prix vs quantic/pipeline/sigelei.
            Je ne regrette pas.

          • Russion 911

            3 mois de vape passé du provari a des mod mecanique, ca me rappelle le bon temps des ordis qui ne cessaient d’evoluer et que j’avais plaisir a monter.
            Peut-etre que comme les ordis il y aura du mainstream et encore ceux qui les montent
            Moi aussi du jour au lendemain de 1,5 paquet a virtuellement 0 cigaratte quelques unes de temps en temps mais vape est devenu la solution non finale(vs cigarette qui nous tue a petit feu)

  • toutouk20

    Y a t-il déjà de vrais moyens de lutter efficacement, j’entend par là le fait que l’AIDUCE est son équivalent partout en Europe et que toutes ces grosses asso se réunissent afin d’en faire qu’une seule avec des subdivisions, ce serait déjà pas mal vu que le milleu de la Vape pourra représenter des milliars de dollars ?

    • Tony Fiant

      Est-ce vraiment le bon choix ? Certes, l’union fait la force et être un interlocuteur puissant semble une nécessité au regard du poids des acteurs d’en face.
      D’un autre côté, une “méga” association va s’apesantir, faire preuve de beaucoup d’inertie et ses décisions seront molles car prenant trop de paramètres en compte.
      La multitude ne peut créer qu’une moyenne plate, sans envergure ni action, les écarts sont nivelés et ce n’est pas nécessairement une bonne chose.
      Il suffit de regarder les grosses associations dédiées à telle maladie ou tel combat, certaines existent depuis des décennies et on a bien du mal à dire ce qu’elles ont concrètement faites pour faire avancer les choses.
      Pour ma part, je préfère une relative pluralité, point trop n’en faut mais un peu de “concurrence” est salutaire.