Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Revue de presse du vendredi 21 juin 2013

Revue de presse du vendredi 21 juin 2013

Dans un premier temps, nous souhaitons rendre compte cette semaine du tour d’horizon intéressant sur le statut de la cigarette électronique, qu’a réalisé Drogue-addiction-toxicomanie. Puis nous évoquons brièvement les rappels explicatifs de ComprendreChoisir sur le produit adopté par 1 million de Français aujourd’hui. Enfin, nous nous arrêtons sur un débat très instructif qui s’est tenu entre Brice Lepoutre et le Professeur Bertrand Dautzenberg, à l’initiative du Figaro.

L’e-cigarette n’est pas un produit du tabac ni un médicament substitutif en France en 2013

La cigarette électronique en question (s) sur le Dispositif d’Appui Territorial 974 des Drogues et Dépendances

La cigarette électronique en question (s) sur le Dispositif d’Appui Territorial 974 des Drogues et Dépendances

Drogue-addiction-toxicomanie évoque d’une part les différents termes employés, aussi bien par les journalistes que par les utilisateurs, pour qualifier la cigarette électronique. On parle d’ « e-clope », d’ « e-cigarette » et même d’ « Ovni » ! Cette dernière étrange dénomination aurait été inventée en Suisse et signifierait ici « Objet de Vapotage Non Identifié ».

Le Pure Player explique ensuite que l’e-cigarette n’est pas, dans notre pays, considérée actuellement comme un produit du tabac ni comme un médicament substitutif permettant de combattre l’usage du tabac. Il s’agit en fait d’un « produit de consommation courante » (lorsque le taux de nicotine est au-dessous de 20 mg/ml).

Il revient ensuite sur la position officielle de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui communique peu sur ce sujet et qui pourrait influencer à l’avenir les décisions prises par les différents gouvernements nationaux sur la planète : « L’OMS ne dispose pas de preuves scientifiques permettant de confirmer l’innocuité et l’efficacité du produit.

Les entreprises qui le commercialisent devraient immédiatement retirer de leurs sites Web et autres matériels d’information toute indication laissant supposer que l’OMS considère ces cigarettes comme un moyen efficace et sûr de sevrage tabagique (…) La cigarette électronique n’a pas fait ses preuves en tant que thérapie de remplacement de la nicotine » a expliqué le Sous-directeur général chargé du Groupe Maladies non transmissibles et Santé mentale de cet organisme en 2008.

Drogue-addiction-toxicomanie rappelle enfin qui est l’OFT. Tous les médias évoquent depuis quelques semaines le rapport remis à la ministre de la santé mais oublient souvent de présenter cette organisation. Il s’agit d’une association loi 1901 qui a pour objectif la prévention du tabagisme et l’aide à l’arrêt du tabac.

Arrêter de fumer : la cigarette electronique sur comprendrechoisir.com

Arrêter de fumer : la cigarette electronique sur comprendrechoisir.com

ComprendreChoisir ne fait pas l’éloge de la cigarette électronique mais elle présente de manière plutôt objective les différents avantages qu’apporte le produit à ses utilisateurs.

D’une part, de nombreux arômes et parfums existent sur le marché, permettant de séduire un large public. D’autre part, les sensations lors de l’utilisation se révèlent être très proches de celles d’une cigarette traditionnelle.

Ensuite, ComprendreChoisir explique à juste titre que la cigarette électronique n’entraîne ni jaunissement des doigts, ni jaunissement des dents.

D’autres atouts sont évoqués : pas besoin de briquet ni de cendrier, et pas de mauvaise haleine pour les vapoteurs.

Le risque que les vapoteurs soient considérés comme fumeurs ?

Faut-il craindre l'e-cigarette ? sur lefigaro.fr

Faut-il craindre l’e-cigarette ? sur lefigaro.fr

Une rencontre enrichissante s’est tenue entre le Professeur Bertrand Dautzenberg (qui a dirigé le rapport remis à la ministre de la santé Marisole Touraine) et le président de la seule association française de vapoteurs en 2013, Brice Lepoutre.

Le premier souligne tout d‘abord que l’e-clope ne « ne libère pas de monoxyde de carbone, et n’est pas plus cancérogène que les médicaments ».

Le professeur redoute néanmoins que la promotion du produit favorise les jeunes qui ne fument pas, à essayer le vapotage. Et il précise que les risques sanitaires sont très limités puisque les produits sont contrôlés par la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), ainsi que par la Direction générale de la santé. Il termine ses propos en affirmant que la consommation du tabac n’est pas rentable pour l’Etat Français car les dépenses de santé relatives à ce sujet sont bien supérieures aux rentrées d’argent grâce aux taxes sur la cigarette traditionnelle.

Brice Lepoutre explique quant à lui ne pas être satisfait des recommandations listées par le rapport de l’OFT, particulièrement celles concernant l’interdiction de l’e-cigarette dans les lieux publics. Il pense que c’est une mesure contre-productive car les vapoteurs sont ainsi considérés comme les fumeurs, et cela peut les décourager dans leur consommation. Il craint d’ailleurs la mise en place de taxes qui pourrait faire exploser les tarifs dans le secteur et ainsi empêcher le développement du nombre de vapoteurs.

Brice Lepoutre explique que l’un des forums (à l’origine de l’association) compte aujourd’hui 35 000 membres et qu’il y a une activité très importante sur les réseaux sociaux. Ce constat atteste du besoin d’information et d’échange autour de l’e-cigarette par les Français aujourd’hui.

Review Author:Review Date:
  • Ka Drappier Garibaldi

    j étais une grosse fumeuse, j ai pratiquement tout essayé pour arrêter de fumer (y compris le ziban avant qu’il ne soit interdit)… Ça fait plus de quatre mois que j ai arrêté grâce à la cigarette électronique et que cette dernière n est pas le statut et la reconnaissance qu’elle devrait avoir, me navre !
    Tout autant que le fait qu’on veuille nous remettre, nous vapoteurs, dans les “bras” du tabac en nous obligeant à vapoter au milieu de fumeurs !
    Vive le vapote et vive la vie !

  • Remz

    L’aiduce, 35000 membres, ???! Coquille ! 😉

    • Effectivement il y a eu confusion entre le forum et l’asso. Merci c’est corrigé.

  • guyader

    Vapoteur depuis 3 semaines, j’ai totalement arrêté la cigarette et ma santé s’en ressent fortement, je ne tousse plus, j’ai retrouvé mon souffle ainsi que le goût et l’odorat, j’ai l’esprit beaucoup plus clair (mais que mettent-ils dans le tabac?) et les dents plus blanches. Mes vêtements et mon appartement ne sentent plus le tabac et mon amie qui ne fume pas est ravie. Enfin, après l’investissement de départ vite amorti, je réalise d’incroyables économies.

    Là où le bât blesse, c’est encore une fois par les sommes astronomiques des taxes indécentes que l’état tout-puissant encaisse. Les dirigeants de ce pays ne se soucient pas le moins du monde de notre santé, mais en revanche, sont avides des substantiels revenus générés par l’industrie du tabac. c’est la seule vraie raison de leur intention de réglementer la cigarette électronique (notre sauveuse).

    L’interdiction de vapoter dans les lieux publiques (alors que le vapotage passif est inexistant) est également motivée par des prétextes fallacieux tels que la possibilité de tenter les mineurs à fumer (comme s’ils avaient besoin de ça…) ou de donner envie aux fumeurs de fumer (ils n’ont qu’à se mettre à la cigarette électronique…). A ce moment là, interdisons aussi de manger dans les lieux publiques, les personnes au régime pourraient mal le prendre…

    Messieurs les hauts-placés peu nécessiteux, arrêtez l’hypocrisie, ne nous condamnez pas à mort et pour une fois ne pensez pas qu’au profit, car méfiez vous, nous (les vapoteurs) sommes de plus en plus nombreux, exaspérés et désireux de vivre et d’oublier le tabac. Une décision peu judicieuse pourrait être la goutte d’eau et provoquer un soulèvement massif de citoyens ordinaires n’aspirant qu’à vivre un peu plus sainement et librement.

    A bon entendeur (j’espère…) SALUT