Vous êtes ici : Vaping Post » Revues de presse » Revue de presse du mercredi 5 juin 2013

Revue de presse du mercredi 5 juin 2013

Revue de presse du Samedi 05 juin 2013

Revue de presse du Samedi 05 juin 2013

Deux billets présents sur le blog sciences de Libération et Le Point, ainsi qu’un article publié sur le média international France 24 composent l’essentiel de notre revue de presse de ce mercredi 5 juin 2013.

Nous verrons dans un premier temps pourquoi le professeur Jean-François Etter a refusé de signer le rapport sur la cigarette électronique remis dernièrement à la ministre de la santé. Dans un second temps nous réfléchirons sur les propos de Didier Raoult et de deux tabacologues, qui se sont exprimés sur l’interdiction de l’e-cigarette dans les lieux publics.

Des hypothèses et non de véritables résultats scientifiques

 

Les propos de Jean-François Etter font l'objet d'un article sur le site du journal Libération.

Les propos de Jean-François Etter font l’objet d’un article sur le site du journal Libération.

Jean-François Etter, professeur de santé publique en Suisse, à l’université de Genève, travaille notamment sur la dépendance au tabac et les traitements de substitution nicotinique. Il a été consulté pour la rédaction du rapport sur la cigarette électronique, remis très récemment à Marisol Touraine, la ministre de la santé. Mais il n’a pas voulu signé cette étude, et a expliqué son choix qui a pu surprendre de nombreux observateurs.

Pour lui, la toxicité du produit n’est pas prouvé scientifiquement, il n’estime donc pas juste la recommandation sur l’interdiction de l’e-cigarette dans les lieux publics en France.

Il précise également que l’idée que la cigarette électronique pourrait devenir une voie d’accès à la cigarette n’est à ce jour qu’une hypothèse, et non le résultat d’une enquête scientifique. Le journaliste de Libération remet néanmoins en cause les idées du Professeur Etter puisque ce dernier estime que vapoter serait un véritable substitut à la cigarette, alors qu’il n’y a, là aussi, aucune étude scientifique sur le long terme qui permet de le prouver à ce jour.

Des arrangements entre lobbies pharmaceutiques et gouvernements ?

Didier Raoult dénonce également les positions prises par la ministre sur le site du Point.fr

Didier Raoult dénonce également les positions prises par la ministre sur le site du Point.fr

Le professeur Didier Raoult, chercheur biologiste, auteur de nombreuses publications, regrette lui aussi les préconisations à l’encontre de la cigarette électronique. Pour lui il n’y a “aucun substrat scientifique” qui tendrait à prouver que “l’émission de vapeur d’eau entraînerait le goût de fumer chez les non-fumeurs“.

Il explique qu’il s’agit d’un geste hygiéniste de puritains destiné à contrôler la population.

Didier Raoult sous-entend également que de nombreux acteurs auraient des intérêts à freiner l’utilisation de l’e-cigarette.

[…] la ministre de la santé avait subi des pressions des groupes industriels avant d’annoncer ses décisions. – Robert Molimard
Qui veut la peau de la cigarette électronique ? sur France 24

Qui veut la peau de la cigarette électronique ? sur France 24

Le professeur Robert Molinard, éminent chercheur en tabacologie, a lui aussi un avis bien tranché sur la question. Et il n’est pas nécessaire de savoir lire entre les lignes pour deviner ce qu’il pense. Celui-ci parle “d’arrangements probables” entre lobbies pharmaceutiques et gouvernements européens lors des prises de décisions sur la cigarette électronique. Robert Molinard va plus loin et ajoute même que la ministre de la santé avait subi des pressions des groupes industriels avant d’annoncer ses décisions.

Certains acteurs évoquent le sujet sous un autre angle et préfèrent avant tout voir le formidable potentiel thérapeutique que pourrait devenir la cigarette électronique. C’est notamment le cas du médecin William Lowenstein qui l’a expliqué lors de l’émission « C à dire » du 16 mai 2013, nous avions d’ailleurs évoqué ses propos dans notre revue de presse du 25 mai.

Remplacer la cigarette, c’est déjà se sevrer de cette cochonnerie cancérigène – William Lowenstein

William Lowenstein rappelle que “[Dans la cigarette électronique], vous n’avez plus toutes les substances cancérigènes qui sont promues par la combustion. (…) Remplacer la cigarette, c’est déjà se sevrer de cette cochonnerie cancérigène“. Une réelle vision positive de ce produit en somme.

On constate bien que la remise du rapport de l’OFT a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Et de plus en plus de voix s’élèvent contre les interdictions prononcées par le ministère de la santé…

Sources

Review Author:Review Date: